Logo

Le pétrole monte inquiet d'un possible embargo sur le pétrole russe

Cours du pétroleParis: Un possible embargo occidental sur le pétrole russe faisait de nouveau flamber les prix de l'or noir lundi, tandis que les marchés boursiers craignent une inflation tenace et un ralentissement économique.
Le prix du baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord a frôlé les 140 dollars dimanche soir, proche de son record absolu de 147,50 dollars datant de juillet 2008.

Après des replis de plus de 4% en début de journée, les Bourses européennes réduisaient leurs pertes, rassurées par un nouveau round de négociations entre la Russie et l'Ukraine. Vers 12H30 GMT, Francfort lâchait 1,31%, Paris 0,86%, Milan 0,24% et Londres 0,43%. A Zurich, le SMI cédait 1,95%.

A New York, les contrats à terme des trois principaux indices perdaient autour de 0,6%.

Les places asiatiques ont aussi perdu entre 2% à 3%.

À l'inverse, les valeurs refuge sont recherchées : le prix de l'or a dépassé les 2.000 dollars l'once, une première depuis août 2020, et s'échangeait 1.985 dollars l'once (+0,73%) vers 12H30 GMT. Le dollar gagnait 0,45% face à l'euro.

Face à l'aggravation de la guerre en Ukraine, les États-Unis envisagent d'interdire les importations de pétrole russe. Une possibilité en discussion avec l'Union européenne. L'Allemagne s'oppose pour sa part à un embargo sur gaz, pétrole et charbon russes.
"La menace de sanctions a déjà fait disparaître du marché mondial la quasi-totalité du pétrole russe, soit 7% de l'offre mondiale" souligne Jochen Stanzl, pour CMC Market.
Des sanctions sur les exportations de pétrole russe auraient un effet "ricochet sur les économies" européennes, "diminuant l'offre sur le marché mondial, augmentant les prix pour les industries et rendant encore plus douloureuse la hausse du coût de la vie", détaille Susannah Streeter, analyste chez Hargreaves Lansdown.

Le Fonds monétaire international (FMI) a de son côté prévenu que les sanctions contre la Russie auraient un "impact substantiel" sur l'économie mondiale et des effets "collatéraux pour d'autres pays".

Vers 12H35 GMT, le baril de pétrole WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. américain bondissait de 6,34% à 123 dollars et le prix du baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord s'envolait de 5,60% à 124,73 dollars.

Le prix du contrat de gaz européen de référence bondissait également de 50%, et a touché un nouveau record à 345 euros le mégawattheure.

(c) Afp

Commenter Le pétrole monte inquiet d'un possible embargo sur le pétrole russe

graphcomment>