Logo

Les prix du pétrole et du gaz s'envolent

Prix du pétroleLondres: Les prix de l'or noir et du gaz bondissaient lundi matin, après des discussions entre Washington et Bruxelles sur une éventuelle interdiction d'importation de pétrole russe.
Vers 10h15, le tarif du baril de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en avril montait de 7,4% à 124,21 dollar, tandis que celui de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. s'appréciait de 7,9% à 127,38 dollars, des niveaux inédits depuis 2008.

Quant au prix du gaz naturel (TTF néerlandais), il s'envolait de 48% à 285 euros le mégawattheure.

Dimanche, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a déclaré que les États-Unis et l'Union européenne "discutent très activement" de la possibilité d'interdire les importations de pétrole russe en réponse à l'invasion de l'Ukraine.

"L'invasion (de l'Ukraine) a fait grimper en flèche les prix des matières premières, alors que les sanctions occidentales contraignent la Russie à un isolement croissant", a rappelé John Plassard de Mirabaud Banque dans un commentaire. La Suisse importe 47% de son gaz naturel de Russie.

Cesser les importations de pétrole russe "va renforcer la pression haussière sur les prix du pétrole et faire flamber le prix du baril à plus de 150 dollars dans un proche avenir", a pour sa part estimé Ipek Ozkardeskaya, analystes auprès de Swissquote.

Cette situation pourrait amener les Etats européens à rationner la consommation d'or noir. La reprise économique risque également de souffrir cette année, a-t-elle averti.

(c) AFP

Commenter Les prix du pétrole et du gaz s'envolent

graphcomment>