Logo

Exxon va quitter à son tour la Russie

cours du petroleHouston: Exxon Mobil a annoncé mardi soir qu'il allait se retirer de ses activités pétrolières et gazières en Russie, évaluées à plus de quatre milliards de dollars (3,61 milliards euros), et cesser tout nouvel investissement à la suite de l'invasion de l'Ukraine par Moscou.
La société américaine va se retirer de la gestion de grandes installations de production de pétrole et de gaz sur l'île de Sakhaline, dans l'Extrême-Orient russe, et met en doute le sort d'un projet d'installation de gaz naturel liquéfié (GNL) de plusieurs milliards de dollars.

"Nous déplorons l'action militaire de la Russie qui viole l'intégrité territoriale de l'Ukraine et met en danger sa population", a déclaré l'entreprise dans un communiqué, critiquant l'intensification des attaques militaires.

Son retrait programmé fait suite à des dizaines d'autres entreprises occidentales, allant d'Apple et Boeing à BP, Shell et la société norvégienne Equinor ASA, qui ont arrêté leurs activités ou annoncé leur intention d'abandonner leurs opérations en Russie.

Exxon, qui doit tenir une réunion avec des analystes ce mercredi, n'a pas fourni de calendrier pour son retrait, ni fait de commentaires sur d'éventuelles dépréciations d'actifs. Ses actifs en Russie étaient évalués à 4,055 milliards de dollars dans son dernier rapport annuel, déposé en février.

(c) Reuters

Commenter Exxon va quitter à son tour la Russie

graphcomment>