Logo

Conflit en Ukraine: le baril de brut de WTI dépasse les 110 dollars

cours du petroleZurich: Les prix du pétrole continuaient leur flambée mercredi, le baril de Brent dépassant les 110 dollars pour la première fois depuis 2014, poussés par la guerre en Ukraine et les craintes pour l'approvisionnement mondial. Celui de West Texas Intermediate (WTI) américain en faisait de même, une première depuis 2013.
Peu après 09h00, les quelque 150 litres de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mai se négociaient à 111,43 dollars, soit un nouveau bond de 6,15%. Quant à la même quantité de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. à livrer en avril, elle valait 110,02 dollars, soit un envol de 6,42%.

L'invasion de l'Ukraine par la Russie de Vladimir Poutine a conduit l'Union européenne et les États-Unis en tête à imposer de fortes sanctions à Moscou, alimentant les craintes de voir les exportations russes interrompues.

La 🇷🇺 Russie est le deuxième plus grand exportateur de pétrole brut au monde, après 🇸🇦 l'Arabie Saoudite.


"Les problèmes de la chaîne d'approvisionnement et les pressions inflationnistes restent la première préoccupation de nombreux investisseurs dans le monde", a expliqué à l'AFP Andy McCormick, analyste chez T. Rowe Price. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a cependant annoncé mardi que ses pays membres allaient libérer 60 millions de barils de pétrole tirés de leurs réserves d'urgence pour stabiliser le marché.

De ce total, 30 millions seront débloqués par les États-Unis, a précisé le président américain Joe Biden. Le conflit russo-ukrainien intervient au moment où les prix du brut étaient déjà en train de s'envoler en raison de l'insuffisance de l'offre et d'une forte reprise de la demande dans le monde provoquée par la levée, dans de nombreux pays, des restrictions sanitaires imposées pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Une réunion de l'OPEP+, à laquelle participera la Russie, se tiendra mercredi. Malgré la flambée des cours, les analystes tablent sur une reconduction de la prudente stratégie du cartel composé des treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), menés par Ryad, et de leurs dix alliés conduits par Moscou.

Le gaz naturel poursuivait lui aussi son envol. Le marché de référence en Europe, le TTF (Title Transfer Facility) néerlandais, se négociait à 146,47 euros le mégawattheure (MWh), décollant de 19,75%.

(c) AFP

Commenter Conflit en Ukraine: le baril de brut de WTI dépasse les 110 dollars

graphcomment>