Menu
A+ A A-

TotalEnergies reste en Russie mais n'y développera pas de nouveaux projets

cours du petroleParis: TotalEnergies ne développera pas de nouveaux projets en Russie et continue d'évaluer les conséquences sur ses activités des sanctions occidentales prises à la suite de l'offensive russe contre l'Ukraine, a annoncé mardi le groupe énergétique français.
La compagnie pétrolière et gazière, également présente dans l'électricité et les énergies renouvelables, n'a en revanche pas pris une décision aussi radicale que celle de ses concurrents Shell et BP, qui ont choisi de se retirer totalement du pays.

"TotalEnergies approuve l'étendue et la force des sanctions mises en place par l'Europe et les mettra en oeuvre quelles que soient les conséquences (en cours d'évaluation) sur la gestion de ses actifs en Russie", a déclaré le groupe dirigé par Patrick Pouyanné, qui "condamne l'agression militaire russe envers l'Ukraine" et "exprime sa solidarité" envers les Ukrainiens.

"TotalEnergies n'apportera plus de capital à de nouveaux projets en Russie", a ajouté l'entreprise, sans préciser la portée de cette décision.

TotalEnergies est notamment présent en Russie via sa participation de 19,4% dans l'entreprise Novatek, dont le président Leonid Mikhelson est réputé proche du Kremlin.

Selon le dernier document de référence du groupe français, la Russie représentait 24% de ses réserves prouvées et 17% de sa production combinée de pétrole et de gaz en 2020. TotalEnergies participe par ailleurs à d'importants projets de gaz naturel liquéfié (GNL) dans le pays (Yamal LNG et Artic LNG 2), directement et via sa participation dans Novatek.

Dans le même document, publié au printemps 2021, le groupe soulignait que les précédentes sanctions prises depuis 2014 à l'encontre de la Russie n'affectaient pas "de façon significative" ses activités dans le pays, les autorités françaises l'ayant notamment autorisé à poursuivre ses opérations sur différents champs pétroliers et gaziers et sur les projets de GNL.

Peu avant les annonces de TotalEnergies, le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, a déclaré mardi matin qu'il s'entretiendrait prochainement avec Patrick Pouyanné et qu'il y avait désormais un "problème de principe" pour les entreprises occidentales à travailler en Russie.


Vers 11h30, l'action TotalEnergies perdait 2,74% à 44,34 euros pendant que le CAC 40 se repliait de 2,69%.

(c) Reuters

Commenter TotalEnergies reste en Russie mais n'y développera pas de nouveaux projets


    La Compagnie pétrolière française Total

    La 'contribution' de l'UE devrait coûter 1 milliard d'euros à TotalEnergi…

    mercredi 21 septembre 2022

    Paris: Le projet européen de "contribution de solidarité" sur les bénéfices des entreprises de combustibles fossiles devrait coûter plus d'un milliard d'euros à TotalEnergies, a déclaré mercredi son PDG, Patrick Pouyanné.


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

    Le pétrole en Russie

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

    mardi 27 septembre 2022

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    mardi 20 septembre 2022

    La Russie envisage une hausse des taxes sur le pétrole et le…

    Moscou: La Russie envisage une hausse des taxes appliquées aux produits pétroliers et gaziers afin de combler le déficit budgétaire de 2023...

    jeudi 15 septembre 2022

    Rosneft annonce un bénéfice net en hausse de 13,1% au 1er se…

    Moscou: Le géant pétrolier russe Rosneft a annoncé jeudi un bénéfice net en hausse de 13,1% au premier semestre 2022 par rapport...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 septembre 2022 à 21:59

    Le pétrole rebondit grâce à des incidents sur les gazoducs N…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi mardi, portés par la nouvelle de fuites sur les deux gazoducs européens Nord...

    mardi 27 septembre 2022 à 16:45

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    mardi 27 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se reprend, crainte de réduction des quotas de l…

    Londres: Les prix du pétrole se redressaient mardi à l'approche de l'entrée en vigueur des sanctions européennes contre le brut russe et...

    mardi 27 septembre 2022 à 08:27

    Le pétrole se reprend après les plus bas atteints lundi

    Zurich: Les prix du pétrole se reprenaient mardi, après avoir chuté la veille. Pris dans la tourmente qui a frappé l'ensemble des...

    lundi 26 septembre 2022 à 21:31

    Nouvelle baisse du pétrole, le WTI au plus bas depuis début …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli lundi, pris dans la tourmente qui frappe l'ensemble des marchés, désormais...

    lundi 26 septembre 2022 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser

    Paris: Les prix des carburants Français continuaient de baisser la semaine passée, en particulier le diesel. Cette chute s'explique principalement par la réduction mise en...

    lundi 26 septembre 2022 à 12:17

    Le pétrole baisse, les craintes de récession de plus en plus…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient lundi leur déclin de la semaine passée à cause de perspectives économiques de plus en plus...

    vendredi 23 septembre 2022 à 21:42

    Le pétrole WTI clôture sous 80 dollars, une première depuis …

    Londres: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété américaine de pétrole de référence, a clôturé vendredi sous 80 dollars...

    vendredi 23 septembre 2022 à 16:00

    🇩🇪 Les importations allemandes de pétrole ont augmenté de 13…

    Berlin: Le volume des importations allemandes de pétrole brut a augmenté de 13,5 % au cours des sept premiers mois de 2022...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite