Menu
A+ A A-

Le pétrole reprend de la hauteur, les sanctions pourraient réduire les exportations russes

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur lundi, poussés par le prolongement du conflit en Ukraine et les lourdes sanctions qui mettent sous pression les exportations russes d'or noir.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'était le dernier jour d'utilisation comme contrat de référence, a fini en hausse de 3,12%, à 100,99 dollars.

En séance, il était monté jusqu'à 105,07 dollars, proche de son pic de 105,79 dollars atteint jeudi dernier.

A New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en avril, a lui progressé de 4,50%, pour clôturer à 95,72 dollars.

En Ukraine, les combats se poursuivaient lundi, au cinquième jour de l'invasion russe, marqué par l'ouverture de pourparlers entre représentants ukrainiens et russes.

"L'offre russe d'énergie est à risque, que ce soit du fait d'une éventuelle suspension par la Russie en représailles ou des sanctions", a commenté Louis Dickson, analyste du cabinet Rystad Energy.

Le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé lundi que le Canada allait interdire "toute importation de pétrole brut" russe, "une industrie dont le président Poutine et ses oligarques ont grandement profité".

"Même si les sanctions n'ont pas encore eu d'impact direct sur les achats de pétrole ou de gaz, des acheteurs hésitent à acheter du pétrole russe" a indiqué M. Lipow, du cabinet Lipow Oil Associates.
"Certaines banques refusent de faire crédit pour ces achats et certains armateurs ne veulent plus transporter de pétrole russe", par crainte des sanctions, a-t-il poursuivi.

Interrogé par l'AFP, un dirigeant d'une compagnie qui assure le transport de produits pétroliers a expliqué, sous couvert d'anonymat, que les exportations russes pourraient se contracter très prochainement.

"Le système est soumis à un énorme stress", a affirmé ce dirigeant. L'offre de crédit, essentielle dans le commerce du pétrole, se tarit, les transactions financières avec plusieurs entités russes sont désormais prohibées, et les primes d'assurance se sont envolées.

Pour Andy Lipow, le marché s'attend à ce que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+ se tienne à son calendrier, avec une nouvelle hausse de 400.000 barils par jour en avril décidée à l'issue de sa réunion de mercredi, ce qui serait très insuffisant pour soulager le marché.

Mais "après" cette réunion, "il pourrait y avoir une pression immense sur l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Koweït pour qu'ils utilisent leurs capacités à plein", selon lui. Les trois pays sont, en effet, les seuls au sein du groupe OPEP+ considérés comme disposant de capacités supplémentaires à leur niveau de production actuel.

(c) AFP

Commenter Le pétrole reprend de la hauteur, les sanctions pourraient réduire les exportations russes


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 24 mai 2022 à 18:10

    Le sommet de l'UE ne trouvera probablement pas de solution à…

    Davos: Les dirigeants de l'Union européenne ont peu de chances de parvenir à un accord sur un embargo pétrolier contre la Russie...

    mardi 24 mai 2022 à 11:29

    Le pétrole rattrapé par les craintes quant à la croissance m…

    Londres: Les prix du pétrole se repliaient légèrement mardi, les craintes quant à la croissance mondiale et les difficultés de l'Union européenne...

    lundi 23 mai 2022 à 21:53

    Le pétrole en très modeste hausse avec les premiers assoupli…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en très modeste hausse lundi, légèrement soutenu par des adoucissements de restrictions sanitaires...

    lundi 23 mai 2022 à 13:50

    La Hongrie exige des investissements dans l'énergie avant de…

    Budapest: Lundi, la Hongrie a maintenu ses exigences en matière d'investissements dans le secteur de l'énergie avant d'accepter un embargo sur le...

    lundi 23 mai 2022 à 13:00

    ⛽️ Prix des carburants: L'essence augmente, le diesel baisse

    Paris: Les prix des carburants routiers Français ont continué d'augmenter la semaine passée, sauf pour le gasoil et le GPL. Pour sa part, la...

    lundi 23 mai 2022 à 11:19

    Le pétrole en timide hausse avec les premiers déverrouillage…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère hausse lundi, soutenus par les adoucissements des restrictions sanitaires en Chine, rassurant sur la...

    lundi 23 mai 2022 à 11:18

    L'AIE met en garde contre une crise énergétique qui accentue…

    Paris: La crise de la sécurité énergétique depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie ne doit pas conduire à une dépendance accrue...

    vendredi 20 mai 2022 à 22:27

    Le pétrole finit la semaine en hausse, tensions sur l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé la semaine sur une petite hausse, tirés par les craintes sur l'offre et...

    vendredi 20 mai 2022 à 14:12

    L'ex-chancelier Gerhard Schröder quitte le conseil d'adminis…

    Moscou: La compagnie pétrolière publique russe Rosneft a annoncé vendredi que l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder et l'homme d'affaires allemand Matthias Warnig l'avaient...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite