Menu
A+ A A-

Le pétrole tempère sa hausse après l'annonce des sanctions américaines

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont tempéré leur vive hausse mardi dans le sillage de l'annonce des sanctions américaines contre la Russie, après un embrasement momentané qui a porté le Brent près de la barre symbolique des 100 dollars.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril a terminé en hausse de 1,52% à 96,84 dollars, alors qu'il avait atteint 99,50 dollars le baril en matinée.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars, a clôturé en hausse de 1,40% à 92,35 dollars après avoir grimpé de 4,86% à 95,50 dollars.

Les deux références de l'or noir ont ainsi atteint en séance de nouveaux records depuis 7 ans mais la courbe s'est assagie après l'annonce des sanctions américaines par le président Joe Biden.

Alors que le président russe Vladimir Poutine a défié les Occidentaux, en ordonnant à ses troupes d'entrer dans les territoires séparatistes de l'Est de l'Ukraine, la Maison Blanche a annoncé des sanctions contre des banques et des "élites russes".

"Ces sanctions ne sont pas assez fortes pour arrêter les exportations de brut de la part de la Russie, c'est pourquoi nous avons une réaction minimale des cours à la hausse", a expliqué James Williams de WTRG Economics.

Il souligne que les cours de l'or noir auraient réagi bien plus vivement à la hausse si les sanctions avaient par exemple exclu la Russie du système international de paiement Swift, lui interdisant les transactions pour exporter son pétrole.

Deuxième exportateur mondial de pétrole et premier exportateur mondial de gaz naturel, la Russie "exporte 5 millions de barils de pétrole brut par jour, dont un tiers vers la Chine et la moitié vers l'Europe", a rappelé l'analyste.


L'Allemagne pour sa part a fini par céder mardi en suspendant le gazoduc Nord Stream II à la suite de la reconnaissance par Moscou de provinces ukrainiennes prorusses.
"Cela ne va guère changer les choses dans l'immédiat. Nord Stream II ne devait pas fonctionner tout de suite" a commenté James Williams.
Le gazoduc, dont la construction est achevée depuis l'automne dernier, n'était de toutes façons pas en service en raison d'un blocage juridique.
"Cela ne va pas affecter les prix du gaz naturel cet hiver, à moins qu'ils ferment Nord Stream I" a ajouté l'analyste.
"Non seulement les tensions géopolitiques soutiennent la tendance haussière, mais les fondamentaux d'une demande forte post pandémie couplée à une offre contrainte de l'OPEP+" continuent de soutenir la hausse des cours, a ajouté Victoria Scholar, analyste pour Interactive investor.

"Il s'agit de la pire escalade depuis la guerre froide", estime Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote.

"L'impact le plus important se fera probablement sentir sur les prix des matières premières", a affirmé de son côté Neil Shearing, analyste pour Capital economics.

La tonne d'aluminium a atteint mardi 3.380 dollars en séance sur le marché londonien des métaux de base (London Metal Exchange, LME), à quelques cents de son record historique atteint en 2008.

Le blé, dont l'Ukraine et la Russie sont d'importants producteur, a fait un bond de 6% en une journée.

(c) AFP

Commenter Le pétrole tempère sa hausse après l'annonce des sanctions américaines


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 février 2023 à 12:15

    Le pétrole stable avant les sanctions contre la Russie, la d…

    Londres: Les cours du pétrole hésitent vendredi, entre les interrogations sur la reprise de la consommation de pétrole en Chine et celles...

    jeudi 02 février 2023 à 21:40

    Le pétrole reste en baisse, toujours inquiet pour la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli jeudi, dans un marché préoccupé par l'inertie de la demande, aux...

    jeudi 02 février 2023 à 13:15

    Le pétrole baisse légèrement après les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole perdaient très légèrement du terrain jeudi, après la publication hebdomadaire de l'état des stocks de brut et...

    jeudi 02 février 2023 à 12:20

    Hydrocarbures : le bénéfice annuel d'OMV bondit sur fond d'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a publié jeudi un bénéfice net annuel en très forte hausse. A l'image d'autres...

    mercredi 01 février 2023 à 22:00

    Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit n…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en...

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    mardi 31 janvier 2023 à 21:54

    Le pétrole en ordre dispersé, l'attentisme domine avant les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une note contrastée mardi, dans un contexte d'attentisme avant une série de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite