Menu
A+ A A-

Le pétrole consolide après ses sommets de la semaine dernière

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont clôturé en baisse lundi, consolidant leurs positions après une semaine de forte hausse, une respiration suscitée aussi par les espoirs d'une reprise des exportations iraniennes ainsi que la fermeture de plusieurs raffineries au Texas.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril, le plus échangé à Londres, a perdu 0,62%, pour finir à 92,69 dollars.

Dans les échanges électroniques avant l'ouverture de la séance de lundi, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. avait atteint 94,00 dollars, pour la première fois depuis début octobre 2014.

À New York, le baril de West Texas Intermediate pour échéance en mars a lui cédé 1,07%, pour terminer à 91,32 dollars.

Vendredi, le département d'État américain a indiqué qu'il renonçait à sanctionner pays et entreprises étrangers qui participeraient à des projets dans le cadre du programme nucléaire civil de l'Iran.

Néanmoins, il ne s'agit "pas d'une concession à l'Iran" ni d'un "signal indiquant que nous sommes sur le point de parvenir à une entente", a assuré Washington. Quant à l'Iran, son ministre des Affaires étrangères, Hossein Ami-Abdollahian, a jugé ce geste "bon mais pas suffisant".

Pour autant, "le marché pense que, peut-être, c'est la première de nombreuses étapes qui mèneront à la reprise des exportations de pétrole iranien", a expliqué Andy Lipow, du cabinet Lipow Oil Associates. "C'est mauvais pour les cours", a-t-il ajouté.

Une nouvelle séance de négociations pour rétablir l'accord sur le nucléaire iranien doit avoir lieu mardi à Vienne, près d'un an après la reprise des pourparlers.


Les prix ont aussi été mis sous pression par l'interruption des activités de trois importantes raffineries du Texas liée à une vague de froid, à Houston (Valero), Pasadena (Chevron) et Galveston (Marathon).

Si le temps s'est nettement réchauffé ces dernières heures, "on a probablement perdu environ 4 millions de barils de demande à cause de cet événement", a analysé Andy Lipow.

Même s'il s'agit d'un événement technique, le fait que ces raffineries n'aient pas pris livraison de plus d'un million de barils par jour a fait baisser temporairement la pression sur l'offre, ce qui a calmé les prix.

Mais pour Bjornar Tonhaugen, responsable de la couverture pétrole pour le cabinet Rystad Energy, l'offre de brut et de carburant "continue à être inférieure à la demande", et "il y a très peu de signes visibles d'un renversement".

Lundi, les analystes de Morgan Stanley ont confirmé leur prévision d'un baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. à 100 dollars.

Pour Andy Lipow, la propension du marché à s'inscrire à de nouveau sommets depuis 2014 "dépend de la situation géopolitique entre Russie, États-Unis et Ukraine, ainsi que de la capacité de l'OPEP à restaurer sa production".

(c) AFP

Commenter Le pétrole consolide après ses sommets de la semaine dernière


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    mardi 31 janvier 2023 à 21:54

    Le pétrole en ordre dispersé, l'attentisme domine avant les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une note contrastée mardi, dans un contexte d'attentisme avant une série de...

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:05

    Le pétrole baisse, les exportations russes résistent

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur déclin mardi, lestés par des exportations russes résilientes, tandis que les investisseurs désertent les actifs...

    lundi 30 janvier 2023 à 21:55

    En baisse, le pétrole attend toujours des signes du rebond d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi pour la troisième séance d'affilée, dans un marché qui s'essouffle à force...

    lundi 30 janvier 2023 à 18:00

    Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite