Menu
A+ A A-

Le pétrole consolide après ses sommets de la semaine dernière

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont clôturé en baisse lundi, consolidant leurs positions après une semaine de forte hausse, une respiration suscitée aussi par les espoirs d'une reprise des exportations iraniennes ainsi que la fermeture de plusieurs raffineries au Texas.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en avril, le plus échangé à Londres, a perdu 0,62%, pour finir à 92,69 dollars.

Dans les échanges électroniques avant l'ouverture de la séance de lundi, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. avait atteint 94,00 dollars, pour la première fois depuis début octobre 2014.

À New York, le baril de West Texas Intermediate pour échéance en mars a lui cédé 1,07%, pour terminer à 91,32 dollars.

Vendredi, le département d'État américain a indiqué qu'il renonçait à sanctionner pays et entreprises étrangers qui participeraient à des projets dans le cadre du programme nucléaire civil de l'Iran.

Néanmoins, il ne s'agit "pas d'une concession à l'Iran" ni d'un "signal indiquant que nous sommes sur le point de parvenir à une entente", a assuré Washington. Quant à l'Iran, son ministre des Affaires étrangères, Hossein Ami-Abdollahian, a jugé ce geste "bon mais pas suffisant".

Pour autant, "le marché pense que, peut-être, c'est la première de nombreuses étapes qui mèneront à la reprise des exportations de pétrole iranien", a expliqué Andy Lipow, du cabinet Lipow Oil Associates. "C'est mauvais pour les cours", a-t-il ajouté.

Une nouvelle séance de négociations pour rétablir l'accord sur le nucléaire iranien doit avoir lieu mardi à Vienne, près d'un an après la reprise des pourparlers.


Les prix ont aussi été mis sous pression par l'interruption des activités de trois importantes raffineries du Texas liée à une vague de froid, à Houston (Valero), Pasadena (Chevron) et Galveston (Marathon).

Si le temps s'est nettement réchauffé ces dernières heures, "on a probablement perdu environ 4 millions de barils de demande à cause de cet événement", a analysé Andy Lipow.

Même s'il s'agit d'un événement technique, le fait que ces raffineries n'aient pas pris livraison de plus d'un million de barils par jour a fait baisser temporairement la pression sur l'offre, ce qui a calmé les prix.

Mais pour Bjornar Tonhaugen, responsable de la couverture pétrole pour le cabinet Rystad Energy, l'offre de brut et de carburant "continue à être inférieure à la demande", et "il y a très peu de signes visibles d'un renversement".

Lundi, les analystes de Morgan Stanley ont confirmé leur prévision d'un baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. à 100 dollars.

Pour Andy Lipow, la propension du marché à s'inscrire à de nouveau sommets depuis 2014 "dépend de la situation géopolitique entre Russie, États-Unis et Ukraine, ainsi que de la capacité de l'OPEP à restaurer sa production".

(c) AFP

Commenter Le pétrole consolide après ses sommets de la semaine dernière


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 27 mai 2022 à 22:20

    Le pétrole au plus haut depuis deux mois, achats de couvertu…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont de nouveau progressé vendredi à la faveur d'achats de couverture avant un long week-end...

    vendredi 27 mai 2022 à 13:55

    Le Brent pourrait dépasser 150$ le baril si l'offre de pétro…

    Charlotte: Le baril de Brent de mer du Nord pourrait dépasser les 150 dollars en cas de forte diminution des exportations du...

    vendredi 27 mai 2022 à 11:58

    Le pétrole profite du début de la saison des déplacements au…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi, le marché se réjouissant des perspectives de forte demande avec le début de...

    jeudi 26 mai 2022 à 21:52

    Le pétrole bondit, le marché craint l'été et les grands dépl…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont bondi jeudi, à quelques heures d'un week-end férié qui va marquer le début de...

    jeudi 26 mai 2022 à 11:23

    Le pétrole en hausse timide, une augmentation de la demande …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, soutenus par une augmentation de la demande attendue aux États-Unis avec l'ouverture...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:48

    Le pétrole grignote du terrain après un rapport américain mi…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi, soutenus par la possibilité d'un accord européen sur les importations russes, dans...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:25

    La production de pétrole russe a augmenté de 8% au 1er trime…

    Moscou: La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au...

    mercredi 25 mai 2022 à 17:37

    🛢️USA: les stocks de pétrole baissent moins que prévu, produ…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont moins reculé que prévu la semaine dernière, selon...

    mardi 24 mai 2022 à 22:51

    Petrobras recule à la Bourse de Sao Paulo après le limogeage…

    Sao paulo: Les actions de la compagnie publique Petrobras ont perdu jusqu'à plus de 4% à la Bourse de Sao Paulo mardi...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite