Logo

Le pétrole marque une pause, le risque géopolitique soutient les prix

cours du petroleLondres: Les cours du pétrole marquaient une petite pause, même si les prix restent soutenus par plusieurs crises géopolitiques faisant planer des risques sur l'offre venant du Moyen Orient et de Russie, dans un marché déjà tendu.
Vers 10H45 GMT (11H45 HEC), le prix du baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars perdait 0,26% à 87,63 dollars.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison le même mois baissait de 0,36% à 84,78 dollars.

"Le sentiment haussier a été soutenu par une série de facteurs", affirme Stephen Brennock, analyste chez PVM Energy, dont des troubles au Moyen Orient et un risque d'invasion de l'Ukraine par la Russie qui apparaît de plus en plus probable.

Londres a annoncé lundi le retrait de personnels de son ambassade à Kiev face à la "menace croissante" de la Russie, après des mesures similaires des États-Unis.

L'alliance de l'Otan a également annoncé lundi avoir placé des forces en attente et envoyé des navires et des avions de combat pour renforcer leur défense en Europe de l'Est face aux activités militaires de la Russie aux frontières de l'Ukraine.
"La situation au Moyen-Orient reste également incertaine" note Carsten Fritsch, analyste pour Commerzbank.
Les rebelles au Yémen ont tiré lundi coup sur coup des missiles balistiques contre les Emirats arabes unis qui les ont interceptés et l'Arabie saoudite où deux personnes ont été blessées.


Ces troubles font planer des risques conséquents sur l'offre de pétrole, la Russie comme les Emirats arabes unis étant des producteurs importantes de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses partenaires(OPEP+). "Et le cartel élargi a de toute façon du mal à atteindre le niveau de production convenu", ajoute Carsten Fritsch.

Bjarne Schieldrop, analyste chez Seb, estime cependant que le risque représenté par la crise Russie-Ukraine n'a pas complètement été intégré aux prix de l'or noir.
"Le mouvement des prix modéré de ce matin paraît bien peu dramatique par rapport au risque d'une invasion" juge-t-il.
(c) AFP

Commenter Le pétrole marque une pause, le risque géopolitique soutient les prix

graphcomment>