Menu
A+ A A-

📈 Morgan Stanley saute dans le train en marche du pétrole à 100 $

Cours du petroleNew York: Morgan Stanley s'attend à ce que les prix du pétrole atteignent 100 dollars le baril au second semestre, devenant ainsi la dernière grande banque de Wall Street à prévoir des prix du pétrole à trois chiffres d'ici la fin 2022.
Le marché pétrolier se dirige vers un "triple déficit" dû à la faiblesse des stocks, des capacités de production inutilisées ainsi que de faibles investissements, a déclaré Morgan Stanley dans une note reprise par Reuters.

La banque s'attend désormais à ce que le pétrole atteigne 100 dollars aux troisième et quatrième trimestres de cette année, relevant ses précédentes prévisions pour le troisième et le quatrième trimestre de 90 et 87,50 dollars le baril, respectivement.

"Les principaux marchés de produits pétroliers (essence, carburéacteur et gasoil/diesel) affichent tous des marges de crack élevées, une forte déportation et des stocks qui sont tombés à de faibles niveaux. Rien de tout cela ne signale une faiblesse", ont écrit les analystes de Morgan Stanley dans leur note.

La banque est la dernière institution d'investissement à prédire que le pétrole se dirige vers un prix à trois chiffres dès cette année, dans un contexte de demande résiliente, de baisse des stocks et de diminution de la capacité de réserve de l'OPEP+, qui augmente sa production.

Un pétrole à trois chiffres "est en préparation" pour le deuxième trimestre de cette année, a déclaré la semaine dernière à Bloomberg Francisco Blanch, responsable des matières premières mondiales à la Bank of America. La demande se redresse de manière significative, tandis que l'offre de l'OPEP+ commencera à se stabiliser dans les deux prochains mois, a déclaré M. Blanch, notant que seuls l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis pourront produire des barils supplémentaires pour alimenter le marché.


Les prix du pétrole pourraient atteindre 100 dollars cette année et monter à 105 dollars le baril en 2023, grâce à un "déficit étonnamment important" dû à l'impact plus faible et potentiellement plus bref d'Omicron sur la demande de pétrole, a déclaré Goldman Sachs cette semaine. En raison de la substitution du gaz au pétrole, des déceptions de l'offre et d'une demande plus forte que prévu au quatrième trimestre 2021, les stocks de l'OCDE devraient plonger d'ici l'été à leurs plus bas niveaux depuis 2000, notent les analystes de Goldman. De plus, la capacité de réserve de l'OPEP+ devrait également baisser à des niveaux historiquement bas d'environ 1,2 million de bpj.

"A 85 $/b, le marché resterait à ces niveaux critiques, des tampons insuffisants par rapport à la demande et aux volatilités de l'offre, jusqu'en 2023", indique Goldman Sachs dans une note.

JP Morgan, pour sa part, s'attend à ce que la baisse des capacités de réserve de l'OPEP+ augmente la prime de risque des prix, et voit le pétrole atteindre 125 dollars le baril cette année et 150 dollars le baril l'année prochaine.

Commenter 📈 Morgan Stanley saute dans le train en marche du pétrole à 100 $



    Communauté prix du baril


    Les dernières prévisions des prix du baril

    -Voir toutes les actualités sur les prévisions des cours du pétrole

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite