Menu
A+ A A-

Les prix du pétrole poursuivent leur rebond après le témoignage de Powell

cours du petroleZurich: Les prix du pétrole poursuivaient mercredi matin leur rebond, dans la foulée de la nette hausse suscitée par les propos de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) ayant écarté la menace d'un relèvement précoce des taux d'intérêt.
Les fondamentaux d'une production limitée de l'Opep+ et d'une reprise à géométrie variable de se réaffirmaient ainsi avec force, le baril de Brent et celui de WTI bondissant de plus de 3%.

Mercredi vers 07h45, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en mars, contrat le plus échangé à Londres, décollait de 3,38% à 83,60 dollars, alors que celui de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en février s'envolait de 3,85% à 81,24 dollars. Dans la nuit, le premier avait grimpé à 83,80 dollars et le second à 81,45 dollars.

Dans sa note matinale quotidienne, l'analyste Jeffrey Halley, de Oanda, note que le rebond ouvre la voie à de nouveaux gains au cours de la semaine à venir, après des échanges latéraux au cours des dernières sessions, les marchés boursiers ayant subi une correction à la baisse. Il semble que même la menace d'un resserrement plus rapide de la politique monétaire de la Fed au cours des derniers jours n'ait pas pu ébranler les prix du pétrole.

En supposant que la Chine ne subisse pas un fort ralentissement, que le variant omicron signale la fin de la pandémie de Covid-19, et que la capacité de l'OPEP+ à augmenter sa production soit clairement limitée, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. pourrait se rapprocher des 100 dollars au premier trimestre, voire plus tôt, poursuit l'expert. Toutefois, la menace d'une forte propagation de la souche omicron en Chine, en Inde et en Indonésie ne peut être exclue.

Le marché scrutera mercredi le niveau des stocks américains de brut et d'essence, publié par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA). Les analystes tablent sur une baisse de 1,85 million de barils, selon le consensus médian établi par l'agence Bloomberg. Il s'agirait de la septième baisse consécutive en autant de semaines.

Outre les propos du président de la banque centrale américaine, Jerome Powell, lors de son audition de confirmation devant la commission des affaires bancaires du Sénat, les prix de l'or noir ont été soutenus mardi soir par un accès de faiblesse du dollar ainsi que les prévisions de l'EIA, qui a fortement relevé ses anticipations de prix pour 2022.

Si M. Powell a indiqué que la Fed était prête à relever ses taux pour ralentir l'inflation, le ton de son intervention a été jugé moins radical que celui des minutes de la dernière réunion du comité de politique monétaire, publiées la semaine dernière. Il n'en fallait pas plus pour saper le dollar, qui est descendu au plus bas depuis quasiment deux mois face à l'euro.

"Cela a déclenché des réactions sur d'autres classes d'actifs", a expliqué Matt Smith, responsable de l'analyse pétrole pour le fournisseur de données spécialisées dans les matières premières Kepler. Le pétrole, comme la plupart des matières premières, étant libellé en dollars, un repli du billet vert peut entraîner le baril à la hausse.


Les opérateurs continuent à voir la situation d'un marché qui va être dirigé par la demande, laquelle continue de croître, n'ayant été affectée qu'à la marge par la vague du variant Omicron du coronavirus, a insisté Matt Smith. Malgré la stabilisation au Kazakhstan et le rétablissement d'une partie des capacités perdues en Libye ces derniers jours, les pays parties à l'accord OPEP+ restent sensiblement en-deçà du niveau de production auquel ils se sont engagés.

(c) AFP

Commenter Les prix du pétrole poursuivent leur rebond après le témoignage de Powell



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 juin 2024 à 14:28

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    mercredi 12 juin 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    mercredi 12 juin 2024 à 12:25

    Le pétrole monte avant la Fed, aidé par les stocks américain…

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient en petite hausse mercredi, poussés par de premières données hebdomadaires sur les stocks américains, en attendant...

    mardi 11 juin 2024 à 22:10

    Le pétrole reste à la hausse, mais s'essouffle

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré leur quatrième séance positive en cinq journées de cotation, mais l'élan de l'or...

    mardi 11 juin 2024 à 16:00

    🔥 Gaz naturel : hausse malgré l’arrivée du solaire

    Paris: Le prix du baril de pétrole baisse depuis avril, sous l’effet d’un ralentissement des économies dans le monde, en particulier aux États-Unis...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    Le mardi 28 mai 2024

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite