Menu
A+ A A-

Le pétrole se stabilise avec la fin des émeutes au Kazakhstan

Cours du pétroleLondres: Les cours du pétrole se stabilisaient lundi après une semaine de hausse, la répression des contestations au Kazakhstan faisant cesser les craintes quant aux ruptures de production, et au regard de chiffres de l'emploi aux États-Unis inférieurs aux attentes.
Vers 10H40 GMT (11H40 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février perdait 0,01% à 81,74 dollars.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le même mois reculait de 0,09% à 78,83 dollars.

"Le pétrole brut démarre la semaine sur une note allant de plat à négatif", fait remarquer Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote.

Après une semaine d'émeutes et une répression qui ont fait plusieurs dizaines de morts au Kazakhstan, la vie revenait progressivement à la normale lundi, apaisant les craintes quant aux potentielles ruptures de production de pétrole du pays.

"Le Kazakhstan s'apprête maintenant à réprimer la rébellion dans le pays avec l'aide des Russes. La Chine a déclaré qu'elle aiderait également à rétablir l'ordre si nécessaire", poursuit Ipek Ozkardeskaya.

Les analystes de Commerzbank assurent que la production pétrolière du champ pétrolifère de Tengiz - le plus grand du pays - revient également progressivement à la normale, selon l'opérateur de l'oléoduc.

"Le vent arrière prêté aux prix du pétrole par les inquiétudes sur l'offre devrait donc s'atténuer, ce qui laisse présager une baisse des prix cette semaine", prévoit Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank.

Les cours du pétrole se sont également ralentis depuis la publication vendredi de chiffres de l'emploi aux États-Unis inférieurs aux prévisions, "suscitant des inquiétudes liées aux perspectives de reprise économique en raison de la propagation du variant Omicron" du Covid-19, explique Naeem Aslam, analyste d'AvaTrade.

Par ailleurs, l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) publiera mardi ses prévisions pour la consommation, l'offre, le commerce et les prix des principaux types de carburant, avec de premières projections pour 2023.

"Il sera particulièrement intéressant de voir si l'EIA envisage de retrouver la production pétrolière américaine à son niveau d'avant la pandémie", relève Carsten Fritsch.

(c) Afp

Commenter Le pétrole se stabilise avec la fin des émeutes au Kazakhstan



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    lundi 19 février 2024 à 17:35

    Les prix du pétrole remontent, le risque géopolitique repren…

    Londres: Les prix du pétrole se rehaussaient quelque peu lundi, la poursuite des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et notamment les attaques dans...

    lundi 19 février 2024 à 12:47

    Les prix du pétrole reculent, inquiétudes sur la demande

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, toujours plombés par des inquiétudes sur la demande mondiale pétrolière, malgré la poursuite des tensions...

    vendredi 16 février 2024 à 21:05

    Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et...

    vendredi 16 février 2024 à 11:10

    Le pétrole flanche avec les estimations de croissance de la …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi, lestés par des estimations de ralentissement de la croissance de la demande mondiale dans le...

    vendredi 16 février 2024 à 11:00

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    vendredi 16 février 2024 à 09:00

    Eni: chute du bénéfice en 2023, dû au recul des cours

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a vu son bénéfice net chuter de 66% à 4,74 milliards d'euros (4,5 milliards de...

    jeudi 15 février 2024 à 21:05

    Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fonda…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite