Logo

Le pétrole accélère sa hausse après les chiffres du chômage américain

prix du petroleLondres: Les cours du pétrole ont grimpé mercredi, après l'annonce d'un bond de la création d'emplois privés aux Etats-Unis, mais la hausse s'est atténuée suite à la publication des chiffres des stocks de pétrole par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).
Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour échéance en mars prenait quelque 1,58% à 81,25 dollars. À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en février avançait de 1,74 % à 78,33 dollars.

Le secteur privé aux États-Unis a créé près de deux fois plus d'emplois qu'attendu en décembre et au total plus de 6 millions en 2021, selon l'enquête mensuelle de la société de services aux entreprises ADP publiée mercredi, de quoi rassurer le marché.

Les données ont cependant été recueillies mi-décembre, avant que le variant Omicron du Covid-19, extrêmement contagieux, ne perturbe le fonctionnement de l'économie.

"Le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a atteint son plus haut niveau en six semaines alors que les dernières données d'inventaire américaines ont montré que les stocks de pétrole (...) ont diminué, (...) ce qui témoigne d'un état de la demande sain", explique David Madden, analyste chez Equiti Capital.

L'American Petroleum Institute (API), la fédération qui regroupe les professionnels du secteur pétrolier dans le pays, a fait état mardi d'une baisse des réserves commerciales de brut de 6,432 millions de barils la semaine passée.

Durant la semaine achevée le 31 décembre, les stocks de brut se sont réduits de 2,1 millions de barils pour s'établir à 417,9 millions de barils, selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), aux estimations jugées plus fiables.

Une baisse moins importante que celle estimée par le marché, de l'ordre de 3,65 millions de barils, selon la médiane d'analystes interrogés par l'agence Bloomberg.


(c) Afp

Commenter Le pétrole accélère sa hausse après les chiffres du chômage américain

graphcomment>