Logo

Kazakhstan: Démission du gouvernement après des troubles liés au prix du carburant

cours du petroleAlmaty: Le président kazakh Kassim-Jomart Tokaïev a accepté mercredi la démission du gouvernement et déclaré l'état d'urgence, ont indiqué ses services, une annonce intervenant après de violentes manifestations survenues cette semaine pour protester contre la hausse des prix du carburant dans le pays d'Asie centrale.
La police a fait usage mardi soir de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes pour disperser des centaines de manifestants rassemblés dans le centre de la plus grande ville du pays, Almaty, avant que les affrontements se poursuivent pendant plusieurs heures dans des zones environnantes.

Ces troubles contrastent avec la réputation de l'ancienne république soviétique, considérée comme politiquement stable et contrôlée d'une main de fer, qui a attiré des centaines de milliards de dollars d'investissements étrangers dans ses industries pétrolière et métallurgique depuis son indépendance.

Le ministère de l'Intérieur a annoncé dans un communiqué l'arrestation de plus de 200 personnes à la suite d'attaques contre des bâtiments officiels à Almaty, Chimkent et Taraz.

S'exprimant devant le gouvernement intérimaire, Kassim-Jomart Tokaïev a demandé que le plafond du prix du gaz de pétrole liquéfié (GPL) soit réinstauré, alors que sa suppression samedi est à l'origine des manifestations, et que les prix d'autres biens de consommation "importants socialement" soient aussi régulés.

(c) Reuters

Commenter Kazakhstan: Démission du gouvernement après des troubles liés au prix du carburant

graphcomment>