Menu
A+ A A-

Le pétrole sur son élan, surfe sur le dollar affaibli et la Fed

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi mercredi sur leur élan de la veille, stimulés par un dollar affaibli, les propos rassurants de la Banque centrale américaine (Fed) sur l'économie et la baisse des réserves américaines.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février, le plus échangé à Londres, a clôturé à 75,02 dollars, soit une hausse de 1,54% par rapport à mercredi.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) avec échéance en janvier s'est lui apprécié de 2,13%, pour finir à 72,38 dollars.

Avec sa décision d'accélérer, comme prévu, le retrait des mesures de soutien à l'économie, sans modifier sa trajectoire du fait du variant Omicron du coronavirus, la banque centrale américaine (Fed) "donne apparemment l'impression que tout est sous contrôle", selon Barbara Lambrecht, analyste de Commerzbank, dans une note.

La prévision médiane de croissance des membres du comité de politique monétaire de la Fed pour 2022 est même supérieure aujourd'hui (+4,0%) à son niveau de septembre (+3,8%), avec un taux de chômage plus faible.

Edward Moya, analyste d'Oanda, a également relevé que, jeudi, la Banque centrale européenne (BCE) avait annoncé anticiper désormais un taux de croissance de 4,2% en 2022 en zone euro, contre 4,6% jusqu'ici, ce qui "suggère que la prévision de croissance reste positive malgré la vague Omicron".

Les cours s'appuyaient aussi sur la baisse plus forte qu'attendue des réserves commerciales de pétrole aux États-Unis la semaine dernière, annoncée mercredi, principalement due à un bond surprise de la demande intérieure et des exportations.

Le repli du dollar, au profit de l'euro et de devises considérées comme plus risquées, aidait aussi l'or noir à tutoyer son plus haut niveau depuis le décrochage du 26 novembre, le jour de l'identification du variant Omicron.


"Le marché est en phase de consolidation", selon Stephen Schork analyste et auteur du Schork Report. Après la flambée de l'automne, la dégringolade post-Omicron, "on a rebondi. Et maintenant, on est dans cette situation attentiste depuis deux semaines. Et j'imagine qu'on va y rester jusqu'à la fin de l'année. Le marché est déjà un peu dans l'ambiance des fêtes."

Vendredi, le département de l'Énergie doit mettre en vente 18 des 50 millions de barils tirés des réserves stratégiques du gouvernement américain, en vertu de la décision du président Joe Biden, annoncée le 23 novembre.

"C'est la première fois qu'on voit des barils mis sur le marché (par le gouvernement américain) pour des raisons purement politiques", a commenté Stephen Schork. "Et comme les réserves stratégiques ne sont pas faites pour ça, ça ne peut qu'échouer" à peser sur les cours. "Je pense que c'est déjà intégré par le marché."

(c) AFP

Commenter Le pétrole sur son élan, surfe sur le dollar affaibli et la Fed



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite