Menu
A+ A A-

Le pétrole sur son élan, surfe sur le dollar affaibli et la Fed

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi mercredi sur leur élan de la veille, stimulés par un dollar affaibli, les propos rassurants de la Banque centrale américaine (Fed) sur l'économie et la baisse des réserves américaines.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février, le plus échangé à Londres, a clôturé à 75,02 dollars, soit une hausse de 1,54% par rapport à mercredi.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) avec échéance en janvier s'est lui apprécié de 2,13%, pour finir à 72,38 dollars.

Avec sa décision d'accélérer, comme prévu, le retrait des mesures de soutien à l'économie, sans modifier sa trajectoire du fait du variant Omicron du coronavirus, la banque centrale américaine (Fed) "donne apparemment l'impression que tout est sous contrôle", selon Barbara Lambrecht, analyste de Commerzbank, dans une note.

La prévision médiane de croissance des membres du comité de politique monétaire de la Fed pour 2022 est même supérieure aujourd'hui (+4,0%) à son niveau de septembre (+3,8%), avec un taux de chômage plus faible.

Edward Moya, analyste d'Oanda, a également relevé que, jeudi, la Banque centrale européenne (BCE) avait annoncé anticiper désormais un taux de croissance de 4,2% en 2022 en zone euro, contre 4,6% jusqu'ici, ce qui "suggère que la prévision de croissance reste positive malgré la vague Omicron".

Les cours s'appuyaient aussi sur la baisse plus forte qu'attendue des réserves commerciales de pétrole aux États-Unis la semaine dernière, annoncée mercredi, principalement due à un bond surprise de la demande intérieure et des exportations.

Le repli du dollar, au profit de l'euro et de devises considérées comme plus risquées, aidait aussi l'or noir à tutoyer son plus haut niveau depuis le décrochage du 26 novembre, le jour de l'identification du variant Omicron.


"Le marché est en phase de consolidation", selon Stephen Schork analyste et auteur du Schork Report. Après la flambée de l'automne, la dégringolade post-Omicron, "on a rebondi. Et maintenant, on est dans cette situation attentiste depuis deux semaines. Et j'imagine qu'on va y rester jusqu'à la fin de l'année. Le marché est déjà un peu dans l'ambiance des fêtes."

Vendredi, le département de l'Énergie doit mettre en vente 18 des 50 millions de barils tirés des réserves stratégiques du gouvernement américain, en vertu de la décision du président Joe Biden, annoncée le 23 novembre.

"C'est la première fois qu'on voit des barils mis sur le marché (par le gouvernement américain) pour des raisons purement politiques", a commenté Stephen Schork. "Et comme les réserves stratégiques ne sont pas faites pour ça, ça ne peut qu'échouer" à peser sur les cours. "Je pense que c'est déjà intégré par le marché."

(c) AFP

Commenter Le pétrole sur son élan, surfe sur le dollar affaibli et la Fed


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 09 décembre 2022 à 16:00

    Prix plafond: Poutine menace l'Occident de 'réduire la produ…

    Bichkek: Le président russe Vladimir Poutine a menacé vendredi l'Occident de "réduire la production" de pétrole russe "si nécessaire", quelques jours après...

    vendredi 09 décembre 2022 à 14:40

    Poutine : La Russie ne sera pas perdante du plafonnement des…

    Moscou: Le président russe Vladimir Poutine a déclaré vendredi que Moscou ne perdrait pas au plafonnement des prix des exportations de pétrole...

    vendredi 09 décembre 2022 à 12:25

    La Chine et l'Arabie saoudite affirment l'importance de la s…

    Riyad: La Chine et l'Arabie saoudite ont réaffirmé l'importance de la stabilité du marché pétrolier mondial et le rôle de Riyad dans...

    vendredi 09 décembre 2022 à 12:15

    Le pétrole remonte un peu avec des perturbations de l'offre

    Londres: Les cours du pétrole étaient en petite hausse vendredi, profitant de perturbations de l'offre aux Etats-Unis après l'arrêt d'un oléoduc et...

    jeudi 08 décembre 2022 à 21:40

    Malgré la Chine et l'arrêt d'un oléoduc, le pétrole recule e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu jeudi leur cinquième séance de baisse consécutive, restant indifférents à l'assouplissement des restrictions...

    jeudi 08 décembre 2022 à 15:50

    La Russie affirme que le plafonnement des prix n'affectera p…

    Moscou: Le premier vice-ministre russe de l'énergie, Pavel Sorokin, a déclaré jeudi que la production pétrolière de la Russie ne s'effondrerait pas...

    jeudi 08 décembre 2022 à 12:20

    Baisse de l’énergie : sacrifice de l’industrie

    Paris: Le prix du pétrole est en recul de 17 $ sur un mois, un revers pour le secteur pétrolier. En dépit de...

    jeudi 08 décembre 2022 à 11:35

    Le pétrole remonte sans conviction, l'économie mondiale inqu…

    Londres: Les cours du pétrole remontaient un peu jeudi, sans trop s'éloigner de leurs plus bas depuis 12 mois atteints la veille...

    mercredi 07 décembre 2022 à 22:30

    Arabie saoudite: premier excédent budgétaire en presque 10 a…

    Ryad: L'Arabie saoudite a annoncé mercredi son premier excédent budgétaire depuis près de dix ans, dépassant ses propres prévisions, dans une année...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite