Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite après des indicateurs sur la demande

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole tournaient autour de l'équilibre mardi après la publication de deux rapports de l'Opep et de l'AIE partagés au sujet de l'impact du nouveau variant sur la future demande de pétrole.
Vers 10H20 GMT (11H20 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février abandonnait 0,30% à 74,17 dollars.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le mois de janvier perdait 0,31% à 71,07 dollars.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a légèrement diminué mardi sa prévision de la demande mondiale de pétrole pour 2021 et 2022, de 100.000 barils par jour en moyenne, "essentiellement pour tenir compte de la moindre utilisation des carburants aériens (...) en raison des nouvelles restrictions sur les voyages internationaux".

La veille, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) s'était voulu plus optimiste: le cartel a en effet maintenu ses prévisions pour la demande pétrolière mondiale en 2021 et 2022, estimant que l'impact du nouveau variant Omicron "devrait être modéré et de court-terme, le monde devenant mieux armé pour faire face au Covid-19 et aux difficultés qu'il cause".

Avtar Sandu, de Phillip Futures, note par ailleurs l'effet baissier des nouvelles restrictions en Chine, qui a annoncé lundi avoir détecté son premier cas du très contagieux variant Omicron du coronavirus, selon les médias d'Etat.

La reprise des cours du brut, de l'ordre de 8% la semaine passée, est également "refroidie par l'annonce du premier décès au Royaume-Uni dû au variant Omicron du Covid-19", ajoute-t-il, une annonce faite lundi par le Premier ministre Boris Johnson.

Les investisseurs surveillaient également les prix du gaz, de nouveau en surchauffe cette semaine.


Après avoir grimpé de près de 10% lundi le marché de référence du gaz européen, le TTF (Title Transfer Facility) néerlandais, gagnait mardi 1,92% à 118,31 euros le mégawattheure (MWh) vers 10H15 GMT.

Le TTF néerlandais a atteint à l'ouverture mardi 122,92 euros, un prix seulement vu dans l'histoire le 6 octobre de cette année, lorsque le contrat avait flambé à 162,12 euros.

"Les tensions croissantes entre la Russie et l'Occident dans le cadre du conflit en Ukraine", contribuent à l'escalade des prix, explique Carsten Fritsch, de Commerzbank.

Un tiers du gaz européen provient de Russie.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite après des indicateurs sur la demande



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite