Menu
A+ A A-

Shell: vote massif des actionnaires pour le transfert du siège vers Londres

cours du petroleLa haye: Les actionnaires du géant des hydrocarbures Shell ont voté massivement vendredi en faveur du transfert, après un siècle, du siège social du groupe des Pays-Bas vers le Royaume-Uni et du retrait de Royal Dutch du nom du groupe.
Le président du conseil d'administration Andrew Mackenzie a salué dans un document officiel le "soutien retentissant des actionnaires", dont 99,77% ont voté en faveur des propositions lors d'une assemblée à Rotterdam.

Le groupe transfèrera donc vers Londres sa résidence fiscale et ses cadres supérieurs, dont le directeur général Ben van Beurden. La firme gardera ses 8.500 employés aux Pays-Bas.

Le transfert "renforcera la compétitivité de Shell et accélérera à la fois les distributions aux actionnaires et la mise en oeuvre de sa stratégie visant à devenir une entreprise énergétique à zéro émission nette d'ici 2050, en phase avec la société", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le conseil d'administration doit approuver formellement les plans avant qu'ils n'entrent en vigueur "dans les meilleurs délais raisonnables", a indiqué M. Mackenzie.

La plus grande entreprise énergétique d'Europe souhaite simplifier sa structure et aligner sa résidence fiscale avec le pays dans lequel elle est enregistrée, le Royaume-Uni, où elle relocaliserait aussi ses instances dirigeantes.

Le transfert, dont l'annonce en novembre avait fait l'effet d'une bombe, lui permettra par ailleurs d'accélérer sa transition vers des émissions nettes nulles, assure le groupe.

"Nous avons toujours été et continuerons d'être très fiers de l'importance des Pays-Bas pour notre héritage", a déclaré M. Mackenzie.


L'abandon par le gouvernement néerlandais d'un projet de suppression d'une taxe sur les dividendes a pesé dans la balance, a admis M. Mackenzie.

Il a cependant nié que le transfert était motivé par une décision de justice néerlandaise plus tôt cette année selon laquelle Shell devait réduire ses émissions.

Indignation

Royal Dutch Shell a annoncé son projet de transfert le 15 novembre, suscitant l'indignation aux Pays-Bas.

Royal Dutch Shell est née en 1907 de la fusion de Koninklijke Nederlandsche Petroleum Maatschappij et de la société britannique Shell Transport and Trading.

Le déménagement privera les Pays-Bas de sa plus grande entreprise et "Royal Dutch" serait aussi retiré du nom pour la première fois en 130 ans, pour ne garder que "Shell".

Après Unilever l'année dernière, Shell est la deuxième grande entreprise à partir pour Londres.

Shell a été régulièrement pointé du doigt par des organisations environnementales. Cette année, un tribunal néerlandais a statué que Shell devait réduire ses émissions de gaz à effet de serre, une victoire historique pour les militants écologistes.

Questions climatiques

Fin octobre, une société d'investissement "activiste", Third Point, avait demandé le démantèlement de Shell, faisant état d'une stratégie jugée contradictoire entre hydrocarbures et transition énergétique.

Plusieurs actionnaires ont interrogé vendredi les hauts gradés de Shell pour savoir si leurs plans en faisaient assez pour lutter contre le changement climatique.

Le transfert rendra l'entreprise plus "flexible" lors de sa transition hors des énergies fossiles, selon M. Mackenzie, qui a souligné qu'il n'aura pas "d'impact" sur la décision du tribunal.

Il a également cherché à minimiser ses commentaires en novembre selon lesquels la société avait également été "conduite à se rendre au Royaume-Uni" par la décision du Premier ministre néerlandais Mark Rutte en 2018 d'abandonner son projet de supprimer une taxe sur les dividendes des grandes entreprises.

"De nombreux facteurs" ont été pris en compte dans la décision, a-t-il souligné.

Le départ de Shell signifiera des milliards d'euros de manque à gagner en impôts pour l'Etat néerlandais, selon les médias locaux.

En retour, La Haye pourrait exiger une "taxe de départ" évaluée à environ 400 millions d'euros par Shell. Mais M. Mackenzie a estimé que la probabilité que cela arrive était "faible ".

(c) AFP

Commenter Shell: vote massif des actionnaires pour le transfert du siège vers Londres


    La Compagnie pétrolière Shell

    Brésil: des enchères pétrolières rapportent 2 milliards de dollars

    vendredi 17 décembre 2021

    Rio de janeiro: Des enchères de deux blocs de pétrole pré-salifères au Brésil ont rapporté vendredi 11,14 milliards de réais (près de 2 milliards de dollars), avec plusieurs groupes étrangers dans les consortiums vainqueurs, dont Total et Shell.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 20 janvier 2022 à 22:03

    Le pétrole se stabilise après avoir frôlé 90 dollars pour le…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont stabilisés jeudi alors que le Brent a de nouveau frôlé les 90 dollars...

    jeudi 20 janvier 2022 à 18:28

    Le pétrole repart à la hausse avec la baisse des réserves st…

    Londres: Le cours du pétrole de Brent regagnait jeudi de nouveaux sommets sur sept ans dans un marché toujours inquiet d'une offre...

    jeudi 20 janvier 2022 à 17:53

    🛢️USA: contrairement aux attentes, les stocks de pétrole rem…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont légèrement augmenté la semaine dernière après sept semaines de repli, surprenant...

    jeudi 20 janvier 2022 à 13:09

    Le pétrole se repose sur ses sommets en attendant les stocks…

    Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient jeudi, proches des sommets sur sept ans atteints mercredi, en attendant les chiffres hebdomadaires sur...

    mercredi 19 janvier 2022 à 21:44

    Le pétrole frôle les 90 dollars, avant de consolider

    Cours de clôture: Le baril de Brent de mer du Nord a frôlé mercredi les 90 dollars, porté par son élan ainsi...

    mercredi 19 janvier 2022 à 12:20

    Le pétrole grimpe, dopé par la demande et les risques sur l…

    Londres: Les cours du pétrole continuaient leur envolée mercredi, la forte demande et les risques géopolitiques exerçant une pression à la hausse...

    mercredi 19 janvier 2022 à 10:33

    L'AIE met en garde sur une possible "nouvelle année de …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu en hausse ses prévisions de la demande de pétrole cette année et prévenu que...

    mardi 18 janvier 2022 à 22:39

    Le pétrole s'installe en haute altitude, l'attaque sur Abou …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé mardi proches des sommets de 7 ans atteints plus tôt, une attaque sur...

    mardi 18 janvier 2022 à 13:09

    Le pétrole au plus haut depuis 2014, des risques géopolitiqu…

    Londres: Les cours du pétrole s'envolaient mardi, les risques géopolitiques faisant craindre de nouvelles perturbations d'une offre déjà tendue, hissant les prix...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📉 En novembre 2021, le prix du pétrole diminue un peu

    Le vendredi 17 décembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2021, le prix du pétrole en euros se replie (-1,4 % après +13,8 % en octobre).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) baissent légèrement (-0,6 % après +3,3 %) sous l'effet du recul de ceux des matières premières industrielles (-4,7 % après +4,5 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, restent orientés à la hausse (+2,4 % après +2,5 %). Le prix du pétrole se replie En novembre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) recule (-3,0 % après +12,1 %)...

    Lire la suite

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite