Menu
A+ A A-

Le pétrole en léger repli, regards tournés vers l'Opep+ jeudi

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole, très volatils depuis la découverte du nouveau variant du Covid-19, ont cédé un peu de terrain mercredi dans un marché fébrile, impatient du résultat des réunions de deux jours de l'Opep et de ses alliés via l'accord Opep+.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a lâché 0,52% ou 36 cents à 68,87 dollars.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le mois de janvier a abandonné 0,92% ou 61 cents à 65,57 dollars.

Reflet de l'extrême volatilité des cours depuis l'apparition du nouveau variant et le changement de ton, plus ferme, de la banque centrale américaine, la Fed, vis-à-vis de l'inflation, les deux contrats gagnaient presque 3% plus tôt en séance.

Les treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), emmenés par l'Arabie saoudite, ont tenu mercredi par visioconférence le premier de leurs deux sommets prévus cette semaine, sans qu'aucune conclusion n'ait été publiée à son issue.

La décision très attendue par le marché, à savoir le niveau de production du cartel en début d'année prochaine, ne sera connue qu'à l'issue du second sommet jeudi auquel assistent également ses dix alliés, via l'accord OPEP+, emmenés par la Russie.

"L'arrivée du variant Omicron et la chute des cours qui a suivi augmentent évidemment les chances que l'OPEP+ choisisse d'appuyer sur le bouton pause", estime Helima Croft, de RBC, plutôt que d'augmenter la production de 400.000 barils par jour comme elle le fait chaque mois depuis mai.

La multiplication des restrictions sanitaires mises en place pour contrer la propagation de la nouvelle souche de Covid-19, dont on ne sait encore rien de la dangerosité, menacent en effet la demande d'or noir.


Cette stratégie serait aussi une tentative de juguler tant bien que mal une chute des cours peu favorable aux caisses des producteurs, de plus de 10% depuis jeudi soir et ce malgré le rebond actuel.

Les investisseurs ont également pris connaissance mercredi de l'état des stocks de pétrole brut aux États-Unis la semaine dernière.

Ces derniers ont reculé moins que ne l'attendaient les analystes, selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), de l'ordre de 900.000 barils.

Le marché surveille également de près les négociations sur le nucléaire iranien qui ont repris lundi.

L'Iran, producteur historique de l'OPEP, est écarté du marché depuis la dénonciation en 2018 par Donald Trump de l'accord de 2015 sur le nucléaire, censé empêcher Téhéran de se doter de l'arme atomique.

Une éventuelle levée des sanctions conduirait à une hausse de l'offre du cartel dans un contexte devenu plus incertain pour la demande.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en léger repli, regards tournés vers l'Opep+ jeudi



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite