Logo

📉 Morgan Stanley réduit ses prévisions sur le prix du pétrole suite aux inquiétudes d'Omicron

Prévisions des cours du pétroleNew York: Le marché pétrolier s'attend à ce que le variant Omicron du coronavirus puisse freiner la demande de pétrole dans les semaines à venir, a déclaré Morgan Stanley lundi, réduisant ainsi ses prévisions de prix du Brent pour le premier trimestre 2022 à 82,50 $ le baril contre 95 $ le baril attendu précédemment.
Selon la note de la banque américaine Morgan Stanley citée par Reuters, le marché pétrolier semble tenir compte d'un ralentissement de la demande mondiale de pétrole en raison du nouveau variant Omicron, ainsi que des craintes persistantes que l'équilibre du marché ne bascule vers un excédent dès le premier trimestre 2022.

La réunion de l'OPEP de cette semaine pourrait mettre en pause l'augmentation mensuelle de 400 000 b/j de la production car l'alliance n'a ni la capacité de le faire, ni une raison d'exacerber une offre excédentaire, a ajouté Morgan Stanley.

Pourtant, les prix du pétrole pourraient atteindre leurs sommets récents après le milieu de l'année 2022, a indiqué la banque, qui a également relevé ses prévisions pour le troisième trimestre 2022 à 90 $ le baril de Brent, contre 85 $ le baril envisagé auparavant.

"La hausse des prix du Brent au-dessus de leurs derniers sommets est probablement envisageable à partir du millieu d'année 2022 et au-delà", ont déclaré les analystes de Morgan Stanley, première banque pour le négoce des matières premières.


Commenter 📉 Morgan Stanley réduit ses prévisions sur le prix du pétrole suite aux inquiétudes d'Omicron

graphcomment>