Menu
A+ A A-

Le pétrole stable après les stocks américains et l'appel de l'AIE aux producteurs

cours de cloture du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mercredi, dans un marché à faible volume avant le jour férié de Thanksgiving aux États-Unis, malgré des stocks américains plus hauts et après la pression mise sur l'OPEP par l'Agence internationale de l'énergie (AIE).
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier a lâché 6 cents ou 0,07% à 82,25 dollars.

A New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le même mois a abandonné 11 cents ou 0,14% à 78,39 dollars.

Les cours du brut n'ont que peu réagi à l'annonce par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) d'une hausse des réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis la semaine dernière, d'un million de barils.

"Le marché était un peu taciturne aujourd'hui avec peu de volume alors que beaucoup d'opérateurs sont partis en vacances", a indiqué Phil Flynn de Price Futures Group.

Selon lui, même si à la surface, le rapport sur les stocks de brut est apparu décevant avec une augmentation inattendue, cette hausse s'explique par un léger prélèvement des réserves stratégiques qui est allé gonfler les cuves de réserves de Cushing (Oklahoma).

De plus, le rapport a aussi montré une demande d'essence soutenue avec une baisse des stocks, une production et une activité des raffineries en légère hausse. "La demande tient bon", a-t-il commenté.


Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. n'ont également pas sourcillé après que le patron de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol, a dit mercredi "espérer" que les pays producteurs de l'OPEP+ prendraient lors de leurs prochaines réunions "les mesures nécessaires" pour ramener les cours du pétrole à un "niveau raisonnable".

Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), Arabie saoudite en tête, et leurs dix alliés menés par la Russie via l'accord OPEP+ limitent leur production afin de soutenir les cours.

Ce cartel a commencé à rouvrir très progressivement le robinet au cours des derniers mois, malgré la remontée des cours et l'insistance des pays consommateurs pour un geste plus important.

La libération conjointe par plusieurs pays d'une partie de leurs réserves stratégiques de pétrole, que les analystes de Rystad estiment à 71,5 millions de barils en tout - dont 50 millions pour les seuls États-Unis - pourrait ne pas provoquer l'effet de baisse des prix escompté, bien au contraire.

"Des informations de presse suggèrent que lorsque le groupe de pays producteurs va se réunir la semaine prochaine pour discuter de ses plans de production, il pourrait très bien reconsidérer sa stratégie actuelle d'augmentation de la production chaque mois", relevait Bart Melek responsable de la stratégie matières premières chez TD Securities.

"Des délégués de l'OPEP+ auraient indiqué que l'Arabie saoudite et la Russie envisagent une pause dans l'augmentation tandis que les Émirats arabes unis et le Koweït y sont opposés", a rapporté le spécialiste.

(c) AFP

Commenter Le pétrole stable après les stocks américains et l'appel de l'AIE aux producteurs



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite