Menu
A+ A A-

Le pétrole perd de son élan, les consommateurs puisent dans leurs stocks

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole cédaient un peu de terrain mercredi alors que les annonces de libération de stocks stratégiques de brut se multiplient chez les principaux pays consommateurs.
Vers 11H05 GMT (12H05 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier cédait 0,40%, à 81,98 dollars.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le même mois perdait 0,28% à 78,28 dollars.

Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ont respectivement grimpé de 3,27% et 2,22% la veille, un mouvement paradoxal après l'annonce par la Maison Blanche d'un relâchement de 50 millions de barils de brut dans le but de faire baisser les prix.

Mais "le diable se cache dans les détails", rappelle Jeffrey Halley, analyste de Oanda, notant que ce volume s'étale sur plusieurs mois.

Le marché, qui avait largement anticipé cette annonce "avait probablement prévu une intervention plus importante", exposent de leur côté les analystes de ING.

La Chine a annoncé mercredi qu'elle allait, elle aussi, puiser dans ses réserves de pétrole afin de faire baisser les cours.

Pékin n'a cependant pas précisé quand ces prélèvements auraient lieu ni quelle quantité de pétrole le gouvernement envisageait de mettre sur le marché.


Avec l'Inde, la Corée du Sud et le Royaume-Uni, le total injecté sur le marché serait de l'ordre de 65 à 70 millions de barils, estime Helima Croft, de RBC.

Les investisseurs surveillent également de près l'état des stocks commerciaux aux États-Unis.

Selon la fédération des entreprises pétrolières aux États-Unis, l'American Petroleum Institute (API), ceux de brut ont augmenté de 2,3 millions de barils la semaine dernière.

Les investisseurs attendent désormais la publication des données de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), jugées plus fiables.

Les cours du gaz étaient à la hausse, encouragés par "un souffle arctique qui apporte de la neige en Europe et les tensions entre l'Union européenne (UE) et la Russie" à la frontière ukrainienne, pointe Ipek Ozkardeskaya, de Swissquote Bank.

Ces derniers jours, les États-Unis, l'Otan et l'UE n'ont cessé d'exprimer leur inquiétude concernant des mouvements de troupes russes autour de l'Ukraine, théâtre depuis 2014 d'un conflit entre Kiev et des séparatistes pro-russes dans l'Est.

Moscou a nié toute volonté belliqueuse, rejetant la responsabilité des tensions sur les Occidentaux, auprès desquels Kiev a affirmé vouloir acheter davantage d'armes "défensives".

Le cours européen de référence, le TTF néerlandais, gagnait vers 11H10 GMT 0,27% à 91,17 euros le mégawattheure (MWh), et près de 5% sur les trois dernières séances.

(c) AFP

Commenter Le pétrole perd de son élan, les consommateurs puisent dans leurs stocks



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite