Menu
A+ A A-

Le pétrole grimpe malgré l'annonce de l'utilisation des réserves stratégiques américaines

cours de cloture du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont paradoxalement réagi par une forte hausse mardi, à l'annonce d'une initiative très attendue, coordonnée entre les États-Unis et d'autres pays consommateurs d'or noir, de libérer une partie de leurs réserves stratégiques, qui visait au contraire à faire baisser les prix.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier a bondi de 3,27% à 82,31 dollars.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le même mois a engrangé 2,22% à 78,50 dollars.

Les États-Unis et d'autres pays consommateurs comme la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud ou encore le Royaume-Uni vont libérer une partie de leurs réserves stratégiques de pétrole, a annoncé mardi la Maison Blanche.

La première puissance économique mondiale va mettre sur le marché 50 millions de barils de pétrole au cours des prochains mois.

Puiser dans les réserves est une "initiative majeure" qui va "faire la différence", a assuré le président Joe Biden mardi soir.

En augmentant l'offre, les États-Unis et leurs partenaires espèrent faire mécaniquement baisser les cours.

Mais mardi les prix du brut sont remontés haut dans le vert.

"Il faut remarquer que les cours étaient déjà en baisse depuis plus de deux semaines du fait de ces spéculations autour des réserves stratégiques", a indiqué Mark Finley, expert pétrolier pour le Baker Institute pour expliquer combien cet événement avait été télégraphié et déjà pris en compte dans les cours.

Alors que le marché bruissait depuis des semaines de la perspective d'un déversement coordonné de réserves stratégiques de pétrole par Washington, les cours du brut avaient déjà perdu, avant l'annonce, 5 à 6 dollars du prix du baril depuis leur pic de 87 dollars fin octobre pour le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole..

Les cours du brut sont aussi restés soutenus "parce qu'il n'est pas clair quelle quantité de pétrole va vraiment atterrir sur le marché, ni comment les autres pays vont contribuer", a ajouté l'expert.


Sur les 50 millions de barils qui seront puisés dans les réserves américaines, 18 millions seront vendus. Mais 32 millions de barils sont un "échange" ou un prêt que les opérateurs devront rembourser plus tard pour reconstituer les réserves, a indiqué la Maison Blanche.

L'impact de cette mesure qui vise à faire baisser les prix du brut "risque de ne pas durer", a en outre estimé Bart Melek de TD Securities, alors que la demande mondiale de pétrole reste supérieure à l'offre et que l'OPEP s'en tient à son programme de restauration prudente de sa production.

Pour Louise Dickson, analyste de Rystad, cette décision "ne fait que repousser le problème de l'approvisionnement dans le temps, et risque de mettre à rude épreuve des stocks de pétrole déjà faibles".

Selon elle, l'initiative était "un message clair pour l'OPEP+" et une nouvelle étape du "bras de fer" qui continue entre producteurs et consommateurs.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et dix alliés dont la Russie restreignent encore largement leur production d'or noir dans le cadre de l'accord OPEP+ pour soutenir les prix, malgré le risque d'inflation à même de peser sur la reprise économique.

Le recours aux réserves stratégiques des États-Unis et d'autres pays pourrait encourager l'OPEP+ à limiter la hausse graduelle de leur production, et donc maintenir inchangé le niveau global de l'offre.

(c) AFP

Commenter Le pétrole grimpe malgré l'annonce de l'utilisation des réserves stratégiques américaines



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 04 mars 2024 à 20:55

    Le pétrole recule malgré les nouveaux engagements de l'Opep+…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fait marche arrière, lundi, malgré l'engagement de membres de l'alliance OPEP+ de prolonger leurs...

    lundi 04 mars 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants en hausse, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence étaient en légère hausse sur la semaine dernière, tandis que le diesel baissait, selon les chiffres officiels du gouvernement...

    lundi 04 mars 2024 à 11:50

    Le pétrole stable après l'extension des coupes de membres de…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient lundi après l'annonce de Ryad et Moscou, piliers de l'alliance Opep+, et d'autres membres d'une prolongation...

    dimanche 03 mars 2024 à 16:49

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite