Logo

Le pétrole recule, libération possible d'une partie des réserves américaines

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole étaient en baisse mardi, lestés par la perspective d'une annonce de l'ouverture des réserves stratégiques américaines afin d'augmenter l'offre d'or noir.
Vers 11H05 GMT (12H05 HEC), le prix du baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier abandonnait 0,84%, à 79,03 dollars.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le même mois lâchait 1,24% à 75,80 dollars.

"Les prix du pétrole ne se sont pas encore remis de leur recul prononcé de la semaine dernière", constate Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank.

Vendredi, le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ont signé leur plus mauvaise semaine depuis fin août, lâchant respectivement 4% et 5,8%.

"L'annonce par les États-Unis d'une libération des réserves stratégiques de pétrole semble imminente", estiment Warren Patterson et Wenyu Yao, analyste de ING.

Plusieurs médias se sont fait l'écho d'une utilisation coordonnée des réserves stratégiques de plusieurs pays, sous l'impulsion des États-Unis, afin de soulager quelque peu l'offre d'or noir et lester les prix.

Début novembre déjà la secrétaire américaine à l'Énergie, Jennifer Granholm, avait expliqué que le président Joe Biden "passait en revue tous les outils" à sa disposition pour soulager les prix.


"Les pays susceptibles de se joindre aux États-Unis pourraient être la Chine, l'Inde, le Japon et la Corée", précisent les analystes de ING.

La perspective d'un recours aux réserves stratégiques pourrait cependant provoquer une réaction des membres de l'OPEP+, avancent certains analystes, qui pourraient ralentir en conséquence la hausse graduelle de leur production.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), alliée à la Russie et neuf autres pays producteurs dans le cadre d'un accord de limitation volontaire de sa production d'or noir, laisse toujours sous terre plus de 4 millions de barils chaque jour.

Le cartel pourrait arguer du retour de mesures de confinement en Europe, menace réelle pour la demande de brut.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, libération possible d'une partie des réserves américaines

graphcomment>