Menu
A+ A A-

Le pétrole monte encore quelques marches, faute de geste concret des Etats-Unis

cours de cloture du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont encore grimpé mardi, porté par des signes de rétablissement de l'économie et faisant fi d'une possible intervention américaine, qui tarde à venir, pour relever l'offre de brut.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier a progressé de 1,61% pour clôturer à 84,78 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en décembre a décollé de 2,70% pour s'inscrire à 84,15 dollars. Le WTI a touché 84,53 dollars en séance, s'approchant des 85,41 dollars atteints le 25 octobre, un plus haut de sept ans.

Les opérateurs ont scruté, plus que d'ordinaire, le rapport STEO (Short-Term Energy Outlook) de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), publié mardi.

Il a relevé son estimation de production américaine pour 2022 (11,9 millions de barils par jour contre 11,7 jusqu'ici) et prévoit que l'offre mondiale rattrapera la demande début 2022 avant de la dépasser, tous éléments de nature à faire baisser les prix.

Le marché voyait ce rapport comme un élément de décision pour le président américain Joe Biden pour déterminer la marche à suivre.

Lors du point de presse quotidien de la Maison Blanche, la porte-parole Karine Jean-Pierre a répété que le chef de l'Etat passait en revue l'ensemble des outils à sa disposition.

Parmi eux figurent les réserves stratégiques, qui pourraient être ponctionnées pour alimenter une offre insuffisante.


"Le marché attendait une annonce et il ne l'a pas eue", a commenté Bill O'Grady, responsable de la stratégie marchés pour Confluence Investment Management. "Cela a surpris."

Certains opérateurs laissaient entendre qu'un rapport EIA faisant état d'une baisse des prix à moyen terme n'était pas forcément de nature à pousser les États-Unis à faire un geste.

A court terme, "l'environnement porteur continue de soutenir les prix du brut", le marché "écartant la possibilité d'une intervention physique des États-Unis", a décrit Louise Dickson, analyste du cabinet Rystad Energy.

Réouverture des frontières aux États-Unis lundi, bons indicateurs macroéconomiques américains récents, perspective d'une pillule anti-Covid bientôt largement disponible, le spectre de la pandémie s'éloigne et la demande recommence à s'enflammer.

Pour Bill O'Grady, les opérateurs ont d'autant plus rapidement balayé les prévisions de l'EIA, publiées mardi, qu'elles "reposent sur la météo" et la sévérité éventuelle de l'hiver à venir dans l'hémisphère nord.

Or le changement de climat "tend à augmenter la volatilité climatique" et rend de moins en moins fiable les prévisions sur une saison, voire au-delà.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte encore quelques marches, faute de geste concret des Etats-Unis


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 06 octobre 2022 à 21:58

    Le pétrole encore en hausse; Biden s'active, sans convaincre…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore progressé jeudi, au lendemain de l'annonce d'une réduction brutale de la production de...

    jeudi 06 octobre 2022 à 21:30

    La Maison Blanche pèse sa réponse après la baisse de product…

    A bord d'Air Force One: La Maison Blanche a assuré jeudi examiner "toutes les options sur la table" après la décision de...

    jeudi 06 octobre 2022 à 13:20

    La baisse de production de l'Opep+ "stabilisera le marc…

    Moscou: Le Kremlin a estimé jeudi que la baisse drastique de production de l'Opep+ annoncée la veille "stabilisera le marché pétrolier", après...

    jeudi 06 octobre 2022 à 11:59

    Le pétrole en petite hausse après la coupe drastique de l'Op…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, au lendemain de la décision de l'Opep+ de réduire drastiquement son objectif...

    mercredi 05 octobre 2022 à 21:13

    Le pétrole grimpe encore après les coupes de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur progression mercredi, après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

    mercredi 05 octobre 2022 à 19:02

    Un plafonnement du prix du pétrole russe aurait un "eff…

    Moscou: Le vice-Premier ministre russe en charge de l'Energie, Alexandre Novak, a fustigé mercredi tout plafonnement du prix du pétrole russe qui...

    mercredi 05 octobre 2022 à 18:47

    Biden critique la baisse de production "à courte vue…

    Washington: Le président américain Joe Biden a vivement critiqué mercredi la baisse drastique de production de pétrole annoncée par l'Opep+, qui est...

    mercredi 05 octobre 2022 à 17:41

    🛢️USA: baisse surprise des stocks de pétrole brut

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont nettement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés mercredi par...

    mercredi 05 octobre 2022 à 17:16

    L'Opep+ sabre ses quotas de production pour soutenir les pri…

    Vienne: L'Opep+, de retour à Vienne mercredi pour la première fois depuis mars 2020, a voulu marquer le coup: elle a décidé...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite