Menu
A+ A A-

Le pétrole monte encore quelques marches, faute de geste concret des Etats-Unis

cours de cloture du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont encore grimpé mardi, porté par des signes de rétablissement de l'économie et faisant fi d'une possible intervention américaine, qui tarde à venir, pour relever l'offre de brut.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier a progressé de 1,61% pour clôturer à 84,78 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en décembre a décollé de 2,70% pour s'inscrire à 84,15 dollars. Le WTI a touché 84,53 dollars en séance, s'approchant des 85,41 dollars atteints le 25 octobre, un plus haut de sept ans.

Les opérateurs ont scruté, plus que d'ordinaire, le rapport STEO (Short-Term Energy Outlook) de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), publié mardi.

Il a relevé son estimation de production américaine pour 2022 (11,9 millions de barils par jour contre 11,7 jusqu'ici) et prévoit que l'offre mondiale rattrapera la demande début 2022 avant de la dépasser, tous éléments de nature à faire baisser les prix.

Le marché voyait ce rapport comme un élément de décision pour le président américain Joe Biden pour déterminer la marche à suivre.

Lors du point de presse quotidien de la Maison Blanche, la porte-parole Karine Jean-Pierre a répété que le chef de l'Etat passait en revue l'ensemble des outils à sa disposition.

Parmi eux figurent les réserves stratégiques, qui pourraient être ponctionnées pour alimenter une offre insuffisante.


"Le marché attendait une annonce et il ne l'a pas eue", a commenté Bill O'Grady, responsable de la stratégie marchés pour Confluence Investment Management. "Cela a surpris."

Certains opérateurs laissaient entendre qu'un rapport EIA faisant état d'une baisse des prix à moyen terme n'était pas forcément de nature à pousser les États-Unis à faire un geste.

A court terme, "l'environnement porteur continue de soutenir les prix du brut", le marché "écartant la possibilité d'une intervention physique des États-Unis", a décrit Louise Dickson, analyste du cabinet Rystad Energy.

Réouverture des frontières aux États-Unis lundi, bons indicateurs macroéconomiques américains récents, perspective d'une pillule anti-Covid bientôt largement disponible, le spectre de la pandémie s'éloigne et la demande recommence à s'enflammer.

Pour Bill O'Grady, les opérateurs ont d'autant plus rapidement balayé les prévisions de l'EIA, publiées mardi, qu'elles "reposent sur la météo" et la sévérité éventuelle de l'hiver à venir dans l'hémisphère nord.

Or le changement de climat "tend à augmenter la volatilité climatique" et rend de moins en moins fiable les prévisions sur une saison, voire au-delà.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte encore quelques marches, faute de geste concret des Etats-Unis


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 06 décembre 2021 à 21:06

    Moins crispé par Omicron, le pétrole rebondit, aidé par les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu une nouvelle forte variation lundi, à la hausse cette fois, profitant d'une moindre...

    lundi 06 décembre 2021 à 12:16

    Le pétrole profite d'une augmentation des tarifs de Saudi Ar…

    Londres: Les prix du pétrole abordaient la semaine en hausse lundi, soutenus par l'augmentation dimanche de ses tarifs par le géant saoudien...

    vendredi 03 décembre 2021 à 22:02

    le pétrole en ordre dispersé à l'issue d'une semaine très vo…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ et...

    vendredi 03 décembre 2021 à 12:02

    Le pétrole poursuit sur sa lancée au lendemain de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse vendredi, au lendemain d'un sommet des producteurs de l'Opep+ qui les a vus reconduire...

    vendredi 03 décembre 2021 à 08:51

    Shell se retire d'un projet pétrolier controversé au large d…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé son retrait d'un projet de champ pétrolier au large des îles Shetland...

    jeudi 02 décembre 2021 à 22:04

    Hypervolatil après la décision de l'Opep+, le pétrole repart…

    Cours de clôture: Les cours du brut ont eu droit à un tour de montagnes russes jeudi: en hausse en amont de...

    jeudi 02 décembre 2021 à 20:06

    L'Opep+ ouvre les vannes malgré Omicron, Washington applaudi…

    New York: Les producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont décidé jeudi d'augmenter leur production en...

    jeudi 02 décembre 2021 à 17:50

    Le pétrole digère la décision de l'Opep+ et repart de l'avan…

    Londres: Les cours du brut avaient le droit à un tour de montagnes russes jeudi : en hausse en amont de la...

    jeudi 02 décembre 2021 à 16:23

    L'Opep+ continue d'ouvrir les vannes malgré la menace Omicro…

    Londres: Les treize producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés via l'accord Opep+ ont décidé jeudi...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021 - L'actualité des prix du pétrole

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    Puiser dans les réserves stratégiques de pétrole, mesure rare et temporaire

    Le mardi 23 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Washington: En butte à l'accélération de l'inflation qui mécontente les Américains, le président Joe Biden a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient puiser dans leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les prix de l'essence à la pompe, une initiative rarement utilisée.Cinquante millions de barils de brut américain vont être déversés sur le marché, accompagnés d'une contribution de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud et du Royaume-Uni. L'Inde a précisé qu'elle participerait à hauteur de 5 millions de barils.

    Lire la suite

    📈 En octobre 2021, le prix du pétrole accélère

    Le lundi 22 novembre 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2021, le prix du pétrole en euros accélère nettement (+13,8 % après +5,2 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) rebondissent (+3,3 %, après −1,6 %) autant du fait des matières premières alimentaires (+2,5 % après −1,1 %) que des matières premières industrielles (+4,5 % après −2,4 %). Le prix du pétrole accélère En octobre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) est en nette hausse (+12,1 % après +5,1 %), s’établissant en moyenne à 83,5 $. En euros, l'accélération du...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite