Menu
A+ A A-

Le pétrole montre les muscles malgré la menace du gouvernement Biden

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont pris encore un peu de hauteur lundi, faisant fi de la menace du gouvernement américain de libérer une partie de ses réserves pour soulager le marché.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier a gagné 0,83% à Londres pour conclure à 83,43 dollars.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en décembre a lui avancé de 0,81% et achevé sa course à 81,93 dollars.

Le marché se remet toujours du décrochage enregistré jeudi après l'annonce par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs alliés de l'accord OPEP+ du maintien de leur calendrier de production sur un rythme très prudent.

Chef de file de l'organisation, l'Arabie saoudite a doublé la mise, vendredi, en relevant son prix de base pour les clients asiatiques, alors que les responsables de plusieurs pays ont multiplié, ces derniers jours, les appels à une hausse de la production pour apaiser les cours.

Dimanche, la secrétaire américaine à l'Énergie, Jennifer Granholm, a expliqué, sur la chaîne CNN, que le président Joe Biden "passait en revue tous les outils" à sa disposition pour soulager les prix.

Ces derniers jours, plusieurs élus républicains du Congrès s'en sont pris au chef de l'État, accusé de faire fondre le pouvoir d'achat des Américains, notamment en laissant le prix de l'essence se maintenir à un niveau très élevé (+62% par rapport à l'an dernier à la même époque aux États-Unis en moyenne).

Selon Jennifer Granholm, le président américain envisage notamment de libérer une partie des réserves stratégiques de pétrole et d'augmenter ainsi artificiellement l'offre.


"On entend des rumeurs, des murmures, sur cette utilisation potentielle" des réserves, a expliqué Matt Smith, responsable de l'analyse pétrole pour le fournisseur de données spécialisé dans les matières premières Kpler. "C'est ça qui maintient les prix dans une certaine fourchette" et les empêche d'accélérer franchement, selon lui.

Le marché évoquait la possibilité d'un tirage coordonné sur les réserves stratégiques de plusieurs pays, qui aurait principalement impliqué les États-Unis et la Chine. Mais cette dernière gonfle ses stocks depuis un an et demi "et pourrait choisir la prudence en les gardant pour des jours difficiles", a anticipé Louise Dickson, analyste du cabinet Rystad Energy.

Un mouvement des États-Unis seuls aurait, dès lors, un impact "limité", selon Matt Smith, "parce que les prix du pétrole sont orientés par des événements mondiaux. Donc quelque chose qui se produirait à un niveau régional ôterait peut-être un peu de pression sur les prix, mais ce serait temporaire."

(c) AFP

Commenter Le pétrole montre les muscles malgré la menace du gouvernement Biden



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 22 avril 2024 à 21:29

    Le pétrole en légère baisse, la prime de risque géopolitique…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant après...

    lundi 22 avril 2024 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants se stabilisent, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence se stabilisaient la semaine passée alors que le diesel était en baisse. Pour sa part, la moyenne des cours...

    lundi 22 avril 2024 à 11:50

    Le pétrole se replie, la prime de risque géopolitique baisse

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant en...

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite