Menu
A+ A A-

Le pétrole chute après l'Opep, alors que les Etats-Unis reparlent de puiser dans les réserves

Cours de cloture du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole, particulièrement le baril américain, ont chuté jeudi au cours d'une séance volatile, où les États-Unis ont affirmé "réfléchir à tous les outils" pour doper l'offre, y compris la possibilité de puiser dans leurs réserves, selon les analystes.
L'OPEP+ a fait la sourde oreille aux appels de Joe Biden à augmenter davantage sa production, faisant momentanément grimper les cours.

En réaction, un porte-parole du Conseil national de sécurité américain (NSC) a affirmé jeudi que les États-Unis allaient "examiner la gamme complète d'outils" à leur disposition pour remédier au "déséquilibre entre l'offre et la demande" de pétrole, qui fait monter les prix.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le mois de décembre a terminé en baisse de 2,05 dollars ou 2,53% pour revenir à 78,81 dollars au plus bas depuis presque un mois.

A Londres, le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier a lâché 1,45 dollar ou 1,76% à 80,54 dollars, revenant aussi à son niveau d'il y a un mois.

"Le marché est plein de rumeurs sur une potentielle initiative coordonnée de puiser dans les réserves stratégiques de pétrole afin de combattre la hausse des prix", a résumé John Kilduff d'Again Capital.

A l'issue de deux réunions rondement menées par des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés via l'accord OPEP+, l'alliance a décidé jeudi de limiter la hausse de sa production à 400.000 barils par jour en décembre.


Les vingt-trois producteurs réunis par visioconférence ont donc choisi de ne pas s'écarter de leur feuille de route malgré l'insistance des pays consommateurs qui appelaient à un geste plus important pour tempérer la hausse des prix.

Cela a été perçu "comme une déception par les États-Unis, qui demandent une augmentation plus proche de 600.000 barils par jour", a réagi Ann-Louise Hittle, analyste de Wood Mackenzie.

La réaction de mécontentement de la Maison Blanche a soudainement fait chuter les cours dès la mi-séance.

"La reprise ne devrait pas être fragilisée par un déséquilibre entre l'offre et la demande. L'OPEP+ semble ne pas vouloir utiliser sa capacité et son pouvoir (sur l'offre d'or noir) à ce moment crucial de la reprise mondiale", a déploré un porte-parole du Conseil de sécurité nationale.

"Le moment est venu pour les principaux pays producteurs de stabiliser les prix de l'énergie et de s'assurer que les prix élevés n'entravent pas la reprise économique mondiale actuelle", a-t-il ajouté semblant évoquer une initiative coordonnée des pays consommateurs pour puiser dans des réserves.

"Nous avons discuté avec des pays consommateurs d'énergie et nous allons examiner la gamme complète d'outils à notre disposition pour renforcer la résilience et la confiance du public", a conclu le responsable.

D'autres nations gourmandes en or noir comme l'Inde et le Japon ont aussi pressé l'OPEP+ à réagir, sans succès.

"La chute des cours est liée à la peur du marché face à une initiative coordonnée et réellement robuste des pays consommateurs contre la hausse des prix", a expliqué John Kilduff, indiquant aussi que l'Arabie saoudite pouvait unilatéralement décider de mettre davantage d'or noir sur le marché.

(c) AFP

Commenter Le pétrole chute après l'Opep, alors que les Etats-Unis reparlent de puiser dans les réserves


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 03 février 2023 à 21:10

    Le pétrole dégringole, craintes d'une montée du dollar et d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu un nouveau trou d'air vendredi, après la publication d'un chiffre américain de créations...

    vendredi 03 février 2023 à 12:15

    Le pétrole stable avant les sanctions contre la Russie, la d…

    Londres: Les cours du pétrole hésitent vendredi, entre les interrogations sur la reprise de la consommation de pétrole en Chine et celles...

    jeudi 02 février 2023 à 21:40

    Le pétrole reste en baisse, toujours inquiet pour la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli jeudi, dans un marché préoccupé par l'inertie de la demande, aux...

    jeudi 02 février 2023 à 13:15

    Le pétrole baisse légèrement après les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole perdaient très légèrement du terrain jeudi, après la publication hebdomadaire de l'état des stocks de brut et...

    jeudi 02 février 2023 à 12:20

    Hydrocarbures : le bénéfice annuel d'OMV bondit sur fond d'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a publié jeudi un bénéfice net annuel en très forte hausse. A l'image d'autres...

    mercredi 01 février 2023 à 22:00

    Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit n…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en...

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite