Menu
A+ A A-

Le pétrole décroche après une nouvelle hausse inattendue des stocks américains

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont dévissé mercredi après l'annonce que les stocks de brut américains avaient de nouveau augmenté beaucoup plus que prévu sur une semaine.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier a touché en séance, à Londres, un plus bas depuis quasiment un mois, à 81,50 dollars, avant de se reprendre légèrement.

Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour décembre, il flirtait avec le seuil symbolique des 80 dollars, au-dessus duquel il navigue depuis le 13 octobre.

Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. a terminé en repli de 3,22% à 81,99 dollars, tandis que le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a lui cédé 3,63% pour clôturer à 80,86 dollars.

En cause, le bond des stocks américains de brut, qui ont progressé de 3,3 millions de barils durant la semaine achevée le 29 octobre, selon les chiffres publiés mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), quand le marché attendait 2,25 millions.

C'est la deuxième surprise consécutive après la hausse de la semaine précédente, qui représentait le double des prévisions.

"Toute cette conversation sur la crise mondiale de l'énergie a encouragé beaucoup de traders à se positionner sur les marchés de l'énergie et maintenant, ils se disent qu'on est peut-être à un sommet et ils essayent de prendre leurs bénéfices", a estimé Michael Lynch, président du cabinet Strategic Energy & Economic Research (SEER).

Cette humeur vendeuse était aussi alimentée, à la marge, par l'éventualité d'un changement de trajectoire de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP) et ses alliés de l'accord OPEP+, à l'occasion de leur réunion mensuelle, jeudi.


"Il est improbable que l'OPEP+ accepte d'augmenter sa production au-delà de 400.000 barils par jour supplémentaires alors que les prix décrochent et qu'on s'attend à ce que le marché soit en surcapacité l'an prochain", a commenté, dans une note, Bart Melek, responsable de la stratégie matières premières chez TD Securities.

Ce relèvement mensuel de 400.000 barils par jour correspond au calendrier annoncé en juillet et qui doit théoriquement se poursuivre jusqu'en septembre 2022.

Pour Michael Lynch, le marché pourrait être en train de vivre un tournant, après des semaines d'accélération. "La hausse des stocks de brut et de produits distillés (principalement gasoil et mazout) suggère que le marché va s'assouplir" et les prix se stabiliser ou baisser, a fait valoir l'analyste.

Ce coup de froid pourrait aussi être favorisé par la résurgence du Covid-19 en Russie et en Chine, a souligné Louise Dickson, analyste du cabinet Rystad Energy, ainsi que par la gestion des pénuries énergétiques par les autorités chinoises, qui ont déjà entraîné une forte baisse des prix du charbon ces derniers jours.

Cependant, de nombreux opérateurs considèrent encore que les fondamentaux du marché pointent vers le haut et voient, comme Bart Melek, un Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. à 90 dollars, voire plus.

(c) AFP

Commenter Le pétrole décroche après une nouvelle hausse inattendue des stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 03 octobre 2022 à 21:58

    Le pétrole clôture au plus haut depuis deux semaines, possib…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en forte progression lundi, le marché étant séduit par la possible réduction appuyée...

    lundi 03 octobre 2022 à 18:28

    L'Opep+ se réunit sur fond de rumeurs de franches coupes

    Londres: L'Opep+, qui se réunit mercredi à Vienne, se prépare-t-elle à une réduction drastique de sa production de pétrole? A mesure que...

    lundi 03 octobre 2022 à 14:00

    ⛽️ Les prix des carburants repartent à la hausse

    Paris: Les prix des carburants routiers Français sont repartis à la hausse la semaine passée, après 4 semaines de baisse. Le 1er septembre dernier, une nouvelle...

    lundi 03 octobre 2022 à 12:30

    Le pétrole en hausse avant l'Opep+ qui se réunit à Vienne

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en forte hausse, dopés par l'Opep+, qui se réunira mercredi en présentiel pour la...

    samedi 01 octobre 2022 à 13:11

    L'Opep+ se réunit à Vienne pour la première fois depuis mars…

    Vienne: L'Opep+ se réunira mercredi physiquement à Vienne, siège du cartel des producteurs de pétrole, "pour la première fois depuis mars 2020...

    vendredi 30 septembre 2022 à 21:20

    Le pétrole en baisse, la possible baisse de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé vendredi, le marché étant toujours préoccupé par l'affaiblissement de la demande et dans un...

    vendredi 30 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se redresse, le marché s'attend à une baisse de p…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient vendredi, poussés par les spéculations autour d'une possible baisse de la production d'Organisation des pays...

    jeudi 29 septembre 2022 à 21:17

    Le pétrole se replie, pris dans la tourmente des Bourses

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi, influencés par le coup de grisou sur Wall Street, nourri par l'angoisse...

    jeudi 29 septembre 2022 à 11:57

    Le pétrole hésite, entre frilosité du marché et spéculations…

    Londres: Le pétrole se stabilisait jeudi après deux séances de hausse, l'aversion au risque du marché pesant sur l'or noir tandis que...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite