Menu
A+ A A-

Le pétrole se reprend avec l'accélération de Wall Street

cours de cloture du petroleNew York: Les cours du pétrole se sont repris en fin de séance vendredi à la faveur de l'accélération de Wall Street mais ont tout de même fini la semaine dans le rouge, pour la première fois depuis plus d'un mois.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'est le dernier jour de cotation, a grapillé 0,07%, pour terminer à 84,38 dollars, à Londres.

A New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison le même mois, a lui pris 0,91%, et conclu à 83,57 dollars.

Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. ont ainsi mis fin à une série de sept et neuf semaines de hausse consécutives respectivement, cédant 1,34% et 0,22%.

Le léger rebond de fin de séance vendredi, après un début stable, tient à l'élan pris par Wall Street, a expliqué Bill O'Grady, responsable de la stratégie marchés pour Confluence Investment Management.

Si les matières premières ont longtemps été considérées comme une alternative aux actions, le développement de fonds indiciels liés au pétrole, dans lesquels peuvent investir même les petits épargnants, ont renforcé le lien entre les deux classes d'actifs, a fait valoir l'analyste.

Mais la semaine aura surtout été l'occasion d'une consolidation et de prises de bénéfices.

L'annonce de la reprise des négociations sur le nucléaire iranien, de la hausse des stocks américains de brut et la détente relative sur le marché du gaz naturel ont tous concouru à empêcher les cours de progresser, même si "les fondamentaux sont toujours très bons", c'est-à-dire propices à une nouvelle progression, rappelle M. O'Grady.


Aux États-Unis, le cabinet spécialisé Baker Hughes a annoncé vendredi que le nombre de puits en cours d'exploitation avait augmenté de deux unités durant la semaine écoulée.

La capacité de production américaine continue de se redresser en sortie de pandémie de coronavirus, mais à un rythme très lent. Si le nombre de puits a quasiment doublé en un an (+83%), il est encore bien en-deçà de son niveau d'il y a deux ans (35% de moins).

Le début du mois de novemmbre devrait soulager partiellement le marché avec la production de 400.000 barils par jour supplémentaires par les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole(OPEP) et leurs alliés de l'accord OPEP+.

Pour autant, les opérateurs n'attendent pas d'éventuel changement de trajectoire de l'OPEP+, à l'occasion du sommet ministériel jeudi prochain, pour répondre au déséquilibre actuel entre offre et demande, a expliqué M. O'Grady.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se reprend avec l'accélération de Wall Street



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite