Menu
A+ A A-

Coup d'arrêt pour le pétrole, l'Iran prêt à revenir à la table des négociations

cours du petroleLondres: Les cours du pétrole cédaient du terrain jeudi sous la pression d'une hausse inattendue des stocks américains et de la volonté de Téhéran de reprendre les négociations sur le nucléaire, rendant plus probable un retour à moyen terme de ses barils sur le marché.
Vers 11h30, le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre perdait 0,79% par rapport à la clôture de mercredi, à 83,91 dollars.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le même mois abandonnait 0,77% à 82,02 dollars.

"Les investisseurs commencent à prendre en compte la perspective d'un retour de l'offre de pétrole iranien sur le marché", relève Fawad Razaqzada, analyste de ThinkMarkets.

Le vice-ministre iranien Ali Baghéri a annoncé mercredi sur Twitter que Téhéran était prêt à "entamer les négociations avant la fin du mois de novembre", à l'issue d'une rencontre à Bruxelles avec le négociateur européen Enrique Mora.

Suspendues depuis juin, ces négociations ont pour objectif de sauver l'accord conclu en 2015 censé empêcher Téhéran de se doter de l'arme nucléaire.

En 2017, dernière année pleine avant le retrait des États-Unis de l'accord, l'Iran produisait près de 4 millions de barils par jour.

L'an dernier, la République islamique produisait moins de 2 millions de barils par jour, selon des données compilées par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).


"Outre l'augmentation potentielle des approvisionnements en provenance d'Iran, les stocks de pétrole américains commencent à se reconstituer", note M. Razaqzada.

Les réserves commerciales de brut aux États-Unis ont grimpé de 4,3 millions de barils durant la semaine achevée le 22 octobre selon les données publiées mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

C'est deux fois plus que ce que les analystes attendaient.

Les investisseurs surveillaient également les foyers de Covid-19, susceptibles d'entrainer de nouvelles mesures de restrictions de déplacement des biens et des personnes et de limiter la consommation d'or noir.

Moscou a mis en place jeudi une série de restrictions sanitaires pour contenir l'épidémie de Covid-19 qui s'est accélérée en Russie: tous les restaurants, écoles, salons de beauté, magasins de vêtements, salles de sport et autres services jugés "non essentiels" sont désormais fermés.

En Chine, une troisième ville a confiné jeudi ses habitants. Près de 6 millions de Chinois font désormais l'objet de mesures de confinement.

(c) AFP

Commenter Coup d'arrêt pour le pétrole, l'Iran prêt à revenir à la table des négociations



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 avril 2024 à 11:57

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite