Menu
A+ A A-

Sans main tendue par l'Opep+ le WTI dépasse 85 dollars

  • Cours du pétrole
prix du petrole LondresLondres: Le prix du baril de WTI a franchi lundi 85 dollars pour la première fois depuis octobre 2014 à la faveur de déclarations du ministre saoudien de l'Energie ce week-end qui laissent peu de place à une augmentation prochaine de l'offre de la part de l'Opep+.
Vers 13H35 GMT (15H35 à Paris), le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en décembre s'appréciait de 1,59% par rapport à la clôture de vendredi, à 85,09 dollars.

Il est monté quelques instants auparavant à 85,38 dollars, passant la barre de 85 dollars pour la première fois depuis octobre 2014.

Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison au même mois engrangeait de son côté 0,98%, à 86,37 dollars à Londres après avoir atteint 86,53 dollars, un sommet depuis octobre 2018.

"La crise est en quelque sorte contenue mais elle n'est pas encore terminée, nous devons faire attention à ne pas prendre les choses pour acquises", a expliqué samedi le ministre saoudien de l'Energie Abdelaziz ben Salmane.

"En d'autres termes, il ne faut pas s'attendre à une nouvelle augmentation de l'offre au-delà du niveau prévu de la part de l'OPEP+ dans un avenir proche", traduit Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank.

Le cartel de producteurs composé des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés via l'accord OPEP+ suit une stratégie d'augmentation graduelle mais timide - de l'ordre de 400.000 barils par jour chaque mois - de la production d'or noir après l'avoir drastiquement sabrée dès les premiers mois de la pandémie.

Or la reprise de la demande est forte. Les analystes de Goldman Sachs ont estimé dans une note dimanche qu'elle "atteindrait bientôt son niveau d'avant le Covid-19, soit 100 millions de barils par jour".


M. ben Salmane interviewé par Bloomberg en marge du forum "Saudi Green Initiative", a illustré sa prudence en arguant une présence toujours active du virus dans certaines parties du monde, citant en exemple la Russie.

Moscou se prépare en effet à une fermeture de onze jours de tous ses services non essentiels à compter de jeudi, dans l'espoir d'endiguer la grave flambée de l'épidémie de Covid-19 qui frappe le pays.

Ces déclarations du chef de file de l'alliance ont dynamisé les cours du brut "dès le début des échanges asiatiques", constatait plus tôt dans la journée Jeffrey Halley, de Oanda, une tendance qui s'est accentuée à l'heure où les investisseurs américains commencent leur journée.

Le ministre du Pétrole du Nigeria Timipre Sylva, interviewé également par Bloomberg en marge du forum, est allé dans le sens d'Abdelaziz ben Salmane, jugeant que le marché était "encore trop fragile" pour envisager une hausse plus franche de la production du groupe dont il fait aussi partie.

(c) AFP

Commenter Sans main tendue par l'Opep+ le WTI dépasse 85 dollars


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 26 mai 2022 à 21:52

    Le pétrole bondit, le marché craint l'été et les grands dépl…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont bondi jeudi, à quelques heures d'un week-end férié qui va marquer le début de...

    jeudi 26 mai 2022 à 11:23

    Le pétrole en hausse timide, une augmentation de la demande …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, soutenus par une augmentation de la demande attendue aux États-Unis avec l'ouverture...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:48

    Le pétrole grignote du terrain après un rapport américain mi…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi, soutenus par la possibilité d'un accord européen sur les importations russes, dans...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:25

    La production de pétrole russe a augmenté de 8% au 1er trime…

    Moscou: La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au...

    mercredi 25 mai 2022 à 17:37

    🛢️USA: les stocks de pétrole baissent moins que prévu, produ…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont moins reculé que prévu la semaine dernière, selon...

    mardi 24 mai 2022 à 22:51

    Petrobras recule à la Bourse de Sao Paulo après le limogeage…

    Sao paulo: Les actions de la compagnie publique Petrobras ont perdu jusqu'à plus de 4% à la Bourse de Sao Paulo mardi...

    mardi 24 mai 2022 à 21:51

    Le pétrole oscille autour de l'équilibre avant les stocks am…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé autour de l'équilibre mardi pour terminer en ordre dispersé, dans un marché prudent...

    mardi 24 mai 2022 à 18:10

    Le sommet de l'UE ne trouvera probablement pas de solution à…

    Davos: Les dirigeants de l'Union européenne ont peu de chances de parvenir à un accord sur un embargo pétrolier contre la Russie...

    mardi 24 mai 2022 à 11:29

    Le pétrole rattrapé par les craintes quant à la croissance m…

    Londres: Les prix du pétrole se repliaient légèrement mardi, les craintes quant à la croissance mondiale et les difficultés de l'Union européenne...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite