Menu
A+ A A-

Sans main tendue par l'Opep+ le WTI dépasse 85 dollars

prix du petrole LondresLondres: Le prix du baril de WTI a franchi lundi 85 dollars pour la première fois depuis octobre 2014 à la faveur de déclarations du ministre saoudien de l'Energie ce week-end qui laissent peu de place à une augmentation prochaine de l'offre de la part de l'Opep+.
Vers 13H35 GMT (15H35 à Paris), le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en décembre s'appréciait de 1,59% par rapport à la clôture de vendredi, à 85,09 dollars.

Il est monté quelques instants auparavant à 85,38 dollars, passant la barre de 85 dollars pour la première fois depuis octobre 2014.

Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison au même mois engrangeait de son côté 0,98%, à 86,37 dollars à Londres après avoir atteint 86,53 dollars, un sommet depuis octobre 2018.

"La crise est en quelque sorte contenue mais elle n'est pas encore terminée, nous devons faire attention à ne pas prendre les choses pour acquises", a expliqué samedi le ministre saoudien de l'Energie Abdelaziz ben Salmane.

"En d'autres termes, il ne faut pas s'attendre à une nouvelle augmentation de l'offre au-delà du niveau prévu de la part de l'OPEP+ dans un avenir proche", traduit Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank.

Le cartel de producteurs composé des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés via l'accord OPEP+ suit une stratégie d'augmentation graduelle mais timide - de l'ordre de 400.000 barils par jour chaque mois - de la production d'or noir après l'avoir drastiquement sabrée dès les premiers mois de la pandémie.

Or la reprise de la demande est forte. Les analystes de Goldman Sachs ont estimé dans une note dimanche qu'elle "atteindrait bientôt son niveau d'avant le Covid-19, soit 100 millions de barils par jour".


M. ben Salmane interviewé par Bloomberg en marge du forum "Saudi Green Initiative", a illustré sa prudence en arguant une présence toujours active du virus dans certaines parties du monde, citant en exemple la Russie.

Moscou se prépare en effet à une fermeture de onze jours de tous ses services non essentiels à compter de jeudi, dans l'espoir d'endiguer la grave flambée de l'épidémie de Covid-19 qui frappe le pays.

Ces déclarations du chef de file de l'alliance ont dynamisé les cours du brut "dès le début des échanges asiatiques", constatait plus tôt dans la journée Jeffrey Halley, de Oanda, une tendance qui s'est accentuée à l'heure où les investisseurs américains commencent leur journée.

Le ministre du Pétrole du Nigeria Timipre Sylva, interviewé également par Bloomberg en marge du forum, est allé dans le sens d'Abdelaziz ben Salmane, jugeant que le marché était "encore trop fragile" pour envisager une hausse plus franche de la production du groupe dont il fait aussi partie.

(c) AFP

Commenter Sans main tendue par l'Opep+ le WTI dépasse 85 dollars


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 02 février 2023 à 13:15

    Le pétrole baisse légèrement après les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole perdaient très légèrement du terrain jeudi, après la publication hebdomadaire de l'état des stocks de brut et...

    jeudi 02 février 2023 à 12:20

    Hydrocarbures : le bénéfice annuel d'OMV bondit sur fond d'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a publié jeudi un bénéfice net annuel en très forte hausse. A l'image d'autres...

    mercredi 01 février 2023 à 22:00

    Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit n…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en...

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    mardi 31 janvier 2023 à 21:54

    Le pétrole en ordre dispersé, l'attentisme domine avant les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une note contrastée mardi, dans un contexte d'attentisme avant une série de...

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite