Menu
A+ A A-

Le pétrole fait une pause, mais rien n'a changé sur le fond

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé jeudi, sous l'effet de prises de bénéfices après une cavalcade endiablée, mais les conditions restent réunies pour aller plus haut.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre a cédé 1,41% ou 1,21 dollar à Londres par rapport à la clôture de la veille, pour finir à 84,61 dollars.

A New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le même mois, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a lui perdu 1,10% ou 92 cents, pour finir à 82,50 dollars.

Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a ainsi repris son souffle après avoir enregistré neuf hausses en dix séances, de même que le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. qui, s'il a connu un parcours plus sinueux, a néanmoins gagné plus de dix dollars le baril en un mois.

"Même si certaines projections tablent sur 100 dollars, les prix actuels commencent à paraître élevés pour les opérateurs, qui ont toujours la tentation d'engranger des profits", a commenté, dans une note, Louise Dickson, analyste du cabinet Rystad Energy.

"Les traders qui avaient fixé 86 dollars comme seuil de vente (atteint en séance jeudi pour le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole.) ont saisi l'occasion de prendre des bénéfices et les prix ont plongé, du coup", a-t-elle poursuivi.

Pour Bill O'Grady, responsable de la stratégie marchés pour Confluence Investment Management, "les prix sont allés un peu vite" à la hausse ces dernières semaines, donc "cela ne me surprendrait pas qu'on consolide durant quelques semaines."

Mais les fondamentaux demeurent inchangés, à savoir une offre insuffisante, une demande qui accélère et l'approche de l'hiver dans l'hémisphère nord.


Témoin d'une situation qui reste tendue, le prix de l'essence a atteint ces dernières heures un plus haut depuis fin septembre 2014 aux États-Unis, à 2,51 dollars le gallon (3,78 litres) sur le contrat à terme pour livraison en novembre.

Le prix de l'essence ordinaire au détail est actuellement supérieur de 55% à son niveau de l'an dernier à la même époque dans le pays et en Californie, le tarif moyen à la pompe (4,53 dollars le gallon) approchait jeudi son record absolu, établi il y a neuf ans (4,67 dollars).

Quant à l'or noir, "pour aller plus haut", anticipe Bill O'Grady, "il va falloir que le dollar faiblisse ou que les réserves commencent à baisser rapidement, ce qui va arriver, à mon avis."

"Les prix ont de la marge pour gonfler dans ce contexte de pénurie d'énergie", abonde Louise Dickson, pour qui seule une intervention gouvernementale pour influer sur l'offre ou un changement d'orientation de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) pourraient empêcher une nouvelle remontée.

(c) AFP

Commenter Le pétrole fait une pause, mais rien n'a changé sur le fond


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 31 janvier 2023 à 21:54

    Le pétrole en ordre dispersé, l'attentisme domine avant les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une note contrastée mardi, dans un contexte d'attentisme avant une série de...

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:05

    Le pétrole baisse, les exportations russes résistent

    Londres: Les prix du pétrole poursuivent leur déclin mardi, lestés par des exportations russes résilientes, tandis que les investisseurs désertent les actifs...

    lundi 30 janvier 2023 à 21:55

    En baisse, le pétrole attend toujours des signes du rebond d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi pour la troisième séance d'affilée, dans un marché qui s'essouffle à force...

    lundi 30 janvier 2023 à 18:00

    Le pétrole baisse mais une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole baissaient lundi, mais une attaque sur un site militaire Iranien ainsi que l'approche de l'embargo sur l'or...

    lundi 30 janvier 2023 à 17:25

    Guerre en Ukraine : BP revoit en baisse ses prévisions de de…

    Londres: Le géant énergétique britannique BP a revu en baisse ses prévisions de consommation d'énergie mondiale à long terme à cause de...

    lundi 30 janvier 2023 à 13:00

    ⛽️ Augmentation des prix des carburants: Le SP98 frôle les 2…

    Paris: Les tarifs des carburants continuent de grimper depuis le début de l'année en raison de la fin des subventions de l'État...

    lundi 30 janvier 2023 à 12:00

    Le pétrole hésite, une attaque en Iran inquiète

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient sans direction forte lundi, mais une attaque sur un site militaire iranien ainsi que l'approche de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite