Menu
A+ A A-

Le pétrole marque une pause face aux risques d'inflation et une demande revue en baisse par l'opep

cours du petroleLondres: Les cours du pétrole s'éloignaient mercredi de leurs derniers plus hauts atteints deux jours plus tôt, lestés par le risque que les prix élevés font peser sur la reprise économique mondiale et par une révision à la baisse de la demande cette année par l'OPEP.
Vers 14H10 GMT (16H10 HEC), le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre abandonnait 1,10% par rapport à la clôture de mardi, à 82,50 dollars à Londres.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le mois de novembre baissait de 1,18% à 79,69 dollars.

Le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a culminé lundi à 82,18 dollars et le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. à 84,60 dollars, une première pour les deux contrats de référence de part et d'autre de l'Atlantique depuis respectivement octobre 2014 et octobre 2018.

Les prix du brut "se détendent", constate Ricardo Evangelista, analyste d'ActivTrades, car "les coûts énergétiques actuels, élevés, peuvent finir par avoir un effet pervers sur le prix du baril en accélérant l'inflation et en ralentissant le rythme de la reprise" économique.

L'organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a par ailleurs revu à la baisse son estimation pour 2021 de la demande pétrolière mondiale, qui a été moins soutenue que prévu jusqu'à présent malgré de solides perspectives pour la fin d'année.

Interrogé sur un pétrole à 100 dollars le baril, le président russe Vladimir Poutine a jugé l'hypothèse "tout à fait possible" mercredi à l'ouverture d'un forum énergétique à Moscou, des propos qui ont cependant laissé le marché de glace.


M. Poutine a par ailleurs assuré que l'alliance OPEP+, dont la Russie fait partie, faisait "tout son possible pour stabiliser le marché du pétrole".

Le marché de référence du gaz européen, le TTF (Title Transfer Facility) néerlandais, gagnait de son côté 6,24% à 91,04 euros le mégawattheure (MWh).

Il a atteint près du double de ce prix le 6 octobre, avec un record historique à 162,12 euros.

Les experts de la banque suisse UBS estiment "que les prix européens et ceux du gaz naturel liquéfié (GNL) resteront très élevés et volatils cet hiver", l'aiguillon principal étant "les conditions météorologiques" dans l'hémisphère nord.

Le prix au comptant est également à la merci des autorités russes qui ont soufflé ces derniers jours le chaud et le froid sur le marché du gaz européen.

Abordant ce sujet mercredi, M. Poutine a jugé "très important" de stabiliser le marché du gaz, dont il est l'acteur clé, en insistant sur le fait que la Russie était un partenaire "fiable" qui a respecté toutes ses "obligations contractuelles", et qui n'est donc pas responsable de l'envolée des cours.

(c) AFP

Commenter Le pétrole marque une pause face aux risques d'inflation et une demande revue en baisse par l'opep



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    mercredi 12 juin 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    mercredi 12 juin 2024 à 12:25

    Le pétrole monte avant la Fed, aidé par les stocks américain…

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient en petite hausse mercredi, poussés par de premières données hebdomadaires sur les stocks américains, en attendant...

    mardi 11 juin 2024 à 22:10

    Le pétrole reste à la hausse, mais s'essouffle

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré leur quatrième séance positive en cinq journées de cotation, mais l'élan de l'or...

    mardi 11 juin 2024 à 16:00

    🔥 Gaz naturel : hausse malgré l’arrivée du solaire

    Paris: Le prix du baril de pétrole baisse depuis avril, sous l’effet d’un ralentissement des économies dans le monde, en particulier aux États-Unis...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    Le mardi 28 mai 2024

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite