Logo

Le pétrole, galvanisé par l'Opep+, atteint de nouveaux sommets

Cours du petroleLondres: Les cours du pétrole atteignaient de nouveaux plus hauts en plusieurs années mardi au lendemain d'un sommet éclair de l'OPEP+ qui a vu les producteurs reconduire leur stratégie d'ouverture lente du robinet d'or noir.
Vers 14H35 GMT (16H35 HEC), le prix du baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre était en hausse de 2,03% par rapport à la clôture de la veille, à 82,91 dollars à Londres.

A New York, le baril de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de novembre engrangeait 1,98% à 79,16 dollars.

Les deux contrats de référence venaient respectivement d'atteindre 82,98 dollars et 79,22 dollars le baril, un première pour le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. depuis octobre 2018 et pour le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. depuis novembre 2014.

"La confirmation d'un plafond de l'offre par l'OPEP+ encourage la frénésie des achats", estime Louise Dickson, analyste de Rystad.

L'alliance composée des treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de dix alliés a en effet "confirmé l'ajustement à la hausse de la production globale mensuelle de 400.000 barils par jour pour novembre".

Si cette décision est la suite logique de la politique de l'alliance décidée en juillet, elle n'en a pas moins pris le marché par surprise puisqu'elle "a été adoptée en dépit des appels en faveur d'une hausse plus importante de la production dans un contexte de pénurie énergétique mondiale croissante", faisait remarquer Lukman Otunuga, de FXTM.


"Bien que le bond des prix du pétrole soit une bonne nouvelle pour l'OPEP+, la politique du cartel menace d'accroître les tensions entre les principaux consommateurs d'énergie, en particulier ceux qui sont confrontés à une forte inflation", reprend-il.

Mais ce risque a été mis de côté, en tout cas pour l'instant.

La télévision publique saoudienne El-Ekhbariya se félicitait mardi du "leadership saoudien au sein de l'OPEP" qui a permis de "surmonter remarquablement l'effondrement des prix en 2020 en raison de la pandémie et de la faible demande de pétrole".

Les membres de l'alliance ont convenu de se retrouver le 4 novembre.

(c) AFP

Commenter Le pétrole, galvanisé par l'Opep+, atteint de nouveaux sommets

graphcomment>