Menu
A+ A A-

Le brut rebondit, porté par la baisse surprise des stocks US d'essence

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole repartaient en nette hausse mercredi en fin d'échanges européens, portés par une baisse surprise des réserves américaines d'essence, et dans un marché préoccupé par l'évolution de la crise grecque et la décision de politique monétaire de la Fed.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en août s'échangeait à 113,18 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,23 dollars par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, progressait de 48 cents à 94,65 dollars.

"Les cours du brut se sont repris après la publication du rapport hebdomadaire (du Département de l'Energie américain, DoE, ndlr) sur les réserves américaines de pétrole, (...) qui ont fait état d'une bonne tenue de la demande de carburant et d'une baisse inattendue des réserves d'essence", observait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

Les stocks d'essence ont diminué de 464'000 barils lors de la semaine achevée le 17 juin, alors que les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires prévoyaient une hausse de 800'000 barils.

La demande d'essence semble "maintenant plus élevée que l'année dernière et ainsi se rapprocher des tendances saisonnières" d'avant la crise économique mondiale, commentait Torbjorn Kjus, analyste de DnB NOR.

Les réserves d'essence étaient particulièrement surveillées à l'approche de la période des grands déplacements estivaux aux Etats-Unis, qui s'accompagne traditionnellement d'une hausse de la consommation d'essence.

De leur côté, les stocks de brut ont baissé plus de deux fois plus que prévu, reculant de 1,7 million de barils.

Les stocks de produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage) ont pour leur part augmenté de 1,2 million de barils, soit bien plus que les 500'000 barils attendus par les analystes.

Les cours limitaient cependant leur rebond, les investisseurs gardant un oeil attentif sur la Grèce.

Le gouvernement du premier ministre Georges Papandréou a obtenu avec une faible marge hier la confiance du Parlement grec pour mener à bien la mise en place de nouvelles mesures d'austérité, condition essentielle au déblocage d'une nouvelle tranche des 110 milliards de prêts promis l'an passé à Athènes par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI).

Mais l'issue positive de ce vote était largement anticipée "et n'a pas surpris les marchés. Les prix n'ont ainsi que très peu profité de cette nouvelle", tempéraient les analystes de la Commerzbank.

En effet, la crise financière grecque est toujours loin d'être réglée, et les craintes d'un défaut de paiement de la Grèce continuent de plomber le moral des investisseurs.

Par ailleurs, les investisseurs guettaient la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui devrait une nouvelle fois laisser son taux directeur proche de zéro.

Les marchés attendaient avec anxiété les commentaires du président de l'institution Ben Bernanke sur la conjoncture économique, alors que les indicateurs publiés depuis quelques semaines suggèrent une nette baisse de régime de la reprise de la première économie mondiale.



Commenter Le brut rebondit, porté par la baisse surprise des stocks US d'essence


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite