Menu
A+ A A-

La perte de production américaine après l'ouragan Ida profite au pétrole

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole sont repartis à la hausse vendredi dans un marché plus optimiste sur les relations sino-américaines mais aussi à cause de la production américaine toujours limitée par le passage de l'ouragan Ida.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre a conclu à 72,92 dollars à Londres, en hausse de 2,05% ou 1,47 dollar à la clôture de la veille.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour octobre a pris de son côté 2,46% ou 1,68 dollars pour terminer à 69,72 dollars.

L'appel téléphonique entre le président américain Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping, pour la première fois en sept mois, "a eu le même effet sur le marché du pétrole que sur les autres actifs, car tout signal que les relations sino-américaines s'améliorent est vu comme positif pour les échanges mondiaux et donc pour tout le marché", a estimé Jeffrey Halley, analyste chez Oanda.

Mais pour Andrew Lebow de Commodity Research Group, le marché du brut restait d'abord concentré sur la perte de production américaine dans le Golfe du Mexique, toujours importante onze jours après la passage de l'ouragan.

"Le marché se négocie toujours sur les conséquences d'Ida et cela l'influence à la hausse", a affirmé l'analyste à l'AFP.

Il a rappelé qu'à l'ordinaire après la passage d'une telle tempête, la production est restaurée assez rapidement "mais cette fois-ci, il y a eu davantage de problèmes d'infrastructures, d'électricité, de distribution", a affirmé M. Lebow.

"Au début de la semaine, le marché pensait que le retour de la production se ferait plus rapidement", a-t-il ajouté.


Selon le Bureau de la régulation de l'environnement et de la sécurité (BSEE) vendredi, 66,36% de la production américaine de brut continue à ne pas pouvoir être assurée dans le Golfe du Mexique. En revanche les raffineries recommencent plus rapidement à fonctionner, ce qui provoque un décalage dans le traitement du brut.

Par ailleurs, la Chine, premier importateur de pétrole brut, a décidé de mettre en vente une partie de ses réserves stratégiques pour "limiter la pression de la hausse du prix des matières premières sur la production industrielle", selon un communiqué publié jeudi par l'administration.

"Il n'y a pas encore d'information sur le montant de pétrole qui va être mis sur le marché", ajoutant à l'incertitude, souligne M. Fritsch.

"Les réserves stratégiques chinoises de pétrole sont un des éléments les plus opaques du marché pétrolier", a noté Andrew Lebow.

"On ne sait pas ce qu'elles représentent, ni quand elles sont mises sur le marché (...) mais la Chine va pouvoir compenser les pertes américaines car certains cargos qui se dirigeaient vers les ports chinois n'ont pas pu partir", a ajouté l'analyste.

(c) AFP

Commenter La perte de production américaine après l'ouragan Ida profite au pétrole


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    vendredi 25 novembre 2022 à 21:00

    Le pétrole en baisse, l'incertitude pèse sur le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi, orientés par l'incertitude qui pèse sur le marché, quant au...

    vendredi 25 novembre 2022 à 12:50

    Le pétrole remonte, les débats sur un plafond des prix russe…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi alors que les débats se poursuivent au sein de la coalition qui veut plafonner le...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:50

    Un plafonnement du prix du pétrole russe à 65 / 70 dollars p…

    Moscou: Le plafonnement prévu du prix du baril de pétrole russe entre 65 et 70 dollars ne devrait pas réduire immédiatement les...

    jeudi 24 novembre 2022 à 18:25

    Le pétrole se stabilise, faible impact du plafond des prix d…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient jeudi, encore freinés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictif et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 12:27

    Le pétrole baisse, faible impact du plafond des prix du brut…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient encore jeudi, lestés par la perspective d'un plafonnement du prix du pétrole russe peu restrictive et...

    jeudi 24 novembre 2022 à 09:00

    Les prix du pétrole poursuivent leur glissade

    Paris: Les prix du pétrole poursuivaient leur repli jeudi, après avoir nettement fléchi la veille au soir, la variété d'or noir de...

    mercredi 23 novembre 2022 à 21:55

    Le pétrole glisse encore, peu d'effet attendu du plafonnemen…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore reculé nettement mercredi, toujours orientés par la résurgence de la pandémie de Covid-19...

    mercredi 23 novembre 2022 à 18:55

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📉 En octobre 2022, le cours du pétrole rebondit

    Le jeudi 24 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2022, le prix en euros du pétrole rebondit (+4,8 % après ‑8,8 % en septembre). Le prix du pétrole rebondit En octobre 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) repart à la hausse (+4,0 % après ‑10,8 % en septembre), s’établissant en moyenne à 93,3 dollars.En euros, la hausse est un peu plus marquée (+4,8 % après ‑8,8 %), s’établissant en moyenne à 95 €, en raison de la dépréciation en octobre de l’euro vis-à-vis du dollar. Cours du pétrole Brent - octobre 2022

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite