Menu
A+ A A-

Le pétrole entraîné à la baisse par le dollar et l'Opep+

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole sont résolument partis à la baisse mardi en fin de séance, sous l'effet de plusieurs facteurs conjugués, du dollar en hausse aux orientations prudentes de l'Opep, en passant par le repli de Wall Street.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé en baisse de 0,73% ou 53 cents, à 71,69 dollars, à Londres.

A New York, le contrat à terme du baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour échéance en octobre, a lui abandonné 1,35% ou 94 cents, à 68,35 dollars. Il n'y avait pas eu de clôture du WTI lundi, jour férié aux États-Unis, le prix de référence étant donc celui de vendredi.

Les prix du brut ont été érodés par l'appréciation du dollar, qui se redressait après avoir souffert la semaine dernière. "Quand le dollar se raffermit, c'est rarement un élément positif" pour l'or noir, a rappelé Bart Melek, responsable de la stratégie matières premières pour la banque d'investissement canadienne TD Securities.

La morosité relative de Wall Street, avec un indice Dow Jones de nouveau en baisse, pesait aussi sur les cours, selon lui.

Le pétrole était aussi affecté par les révisions à la baisse des prévisions de croissance américaine par plusieurs économistes, notamment ceux de la banque Goldman Sachs, qui dit prendre en compte les effets prolongés du variant Delta du coronavirus et la fin des mesures de soutien du gouvernement Biden.

"C'est assez logique, une croissance économique moindre implique des anticipations d'une demande (de pétrole) plus faible", a souligné Bart Melek.

Pour l'analyste, le comportement de l'OPEP, avec ses alliés de l'accord OPEP+, indique déjà que les pays membres de l'organisation s'attendent à une reprise économique et une sortie de pandémie plus lentes que prévu.


Lundi, plusieurs médias avaient annoncé que le géant pétrolier Aramco avait ainsi abaissé ses prix pour ses clients asiatiques, laissant entendre que la demande était fragile.

Mardi, le PDG du groupe pétrolier russe Loukoïl, Vaguit Alekperov, a indiqué au quotidien Kommersant que des prix du baril s'inscrivant dans une fourchette de 65 à 75 dollars étaient "confortables pour les consommateurs". Les pays de l'alliance OPEP+, dont fait partie la Russie, "souhaitent s'y maintenir en régulant les volumes", a-t-il ajouté.

Mercredi dernier, l'OPEP+ avait, sans surprise, confirmé, à l'issue d'un sommet ministériel express, le maintien du calendrier de relèvement de la production de 400.000 barils par jour pour le mois prochain.

(c) AFP

Commenter Le pétrole entraîné à la baisse par le dollar et l'Opep+



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite