Logo

Le pétrole accélère après l'ouragan Ida et les stocks américains

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont accéléré leur hausse jeudi alors que les raffineries de Louisiane sont toujours hors service après le passage de l'ouragan Ida et après des stocks américains indicateurs d'une solide demande.
Le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé à 73,03 dollars à Londres, en hausse de 2,01% ou 1,44 dollar par rapport à la clôture de la veille.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour octobre a gagné de son côté 2,04% ou 1,40 dollar à 69,99 dollars.

"Ce fut une séance +bullish+, il n'y a pas de doute", a affirmé pour l'AFP Robert Yawger de Mizuho USA utilisant le langage des marchés pour qualifier une séance dynamique à l'image du taureau (bull).

"On a encore 1,5 million de barils par jour qui ne peuvent pas être produits", a souligné le courtier alors que la tempête Ida a endommagé les infrastructures en Louisiane (sud) et provoqué d'énormes pannes de courant.

Le LOOP (Louisiana Offshore Oil Port) -le système portuaire des platesformes offshore dans le Golfe du Mexique qui se relie à Port Fourchon-, "est hors ligne, la plupart des raffineries sont hors ligne, y compris celle d'ExxonMobil à Baton Rouge, qui traite à elle seule 520.000 barils par jour, la 13e plus importante du monde", a encore souligné le spécialiste.

Selon les derniers chiffres publiés mercredi par le Bureau de régulation de l'environnement et de la sécurité (BSEE), 93,55% de la production de pétrole dans le Golfe du Mexique est à l'arrêt et 91,29% de la production de gaz. Le manque d'électricité retarde aussi le redémarrage des raffineries.

Ces conditions ont dopé les cours de l'or noir.


D'autant plus que les chiffres des stocks américains de pétrole brut, collectés avant l'ouragan et publiés mercredi, ont montré une demande soutenue, même s'ils étaient décevants pour la demande d'essence.

"Les stocks américains de brut en baisse de 7,2 millions de barils sont tombés au plus bas depuis septembre 2019", a souligné M. Yawger.

"C'est un chiffre incroyable. Cela montre que la demande est revenue de façon spectaculaire au niveau précédant la crise du Covid-19", a ajouté Phil Flynn de Price Futures Group.

Jeudi, le dollar en nette baisse, au plus bas depuis un mois, aidait également les cours du brut.

La hausse des cours devrait continuer, promettaient les deux experts.

"L'impact de la tempête va augmenter les prix de l'essence et du diesel dans les semaines à venir", promettait Phil Flynn.

Robert Yawger s'attend à ce que la production dans le Golfe du Mexique reprenne dans une semaine, et les raffineries en Louisiane dans 15 jours.

Le prix moyen du gallon (3,8 litres) d'essence s'inscrivait jeudi à 3,18 dollars contre 3,14 dollars une semaine plus tôt et 2,23 dollars il y a un an, selon l'association automobile AAA.

(c) AFP

Commenter Le pétrole accélère après l'ouragan Ida et les stocks américains

graphcomment>