Menu
A+ A A-

Le pétrole en repli après les perspectives réservées de l'AIE sur la demande

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé la semaine en repli vendredi, pénalisés par les craintes qui pèsent sur la demande de brut avec le variant Delta, renforcées jeudi par un rapport en demi-teinte de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en octobre s'est replié de 1% ou 72 cents pour conclure à Londres à 70,59 dollars, par rapport à la clôture de la veille.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de septembre a perdu 0,94% ou 65 cents à 68,44 dollars.

"Nous sommes tributaires des nouvelles sur le front du Covid-19. Pour l'instant, elles sont négatives et c'est ce qui affecte les prévisions de demande" d'or noir, a indiqué James Williams de WTRG Economics.

"Pour l'instant on ne sait pas vraiment quel impact cela va avoir sur les transports, si les gens vont revenir au travail en personne ou non", soulignait l'analyste qui assure que si les nouvelles s'améliorent sur la pandémie et les vaccinations, le cours du baril de pétrole coté à New York (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) "va rebondir au-dessus des 70 dollars".

Jeudi l'AIE a revu à la baisse ses prévisions de la demande pétrolière mondiale pour cette année en raison de la progression de la pandémie.

"Les dernières données de l'AIE" publiées jeudi "n'ont guère contribué à améliorer le sentiment du marché", ont noté Warren Patterson et Wenyu Yao, analystes chez ING.

"La croissance de la demande a abruptement changé de trajectoire en juillet et la perspective pour le reste de 2021 a été revue à la baisse en raison de l'aggravation de la progression de la pandémie et de la révision de données historiques", explique l'AIE.


Certaines zones de consommation sont en ce moment durement touchées par la propagation du variant Delta, notamment en Asie.

Ainsi, le pic de la crise sanitaire n'est toujours pas en vue au Japon où près de 18.900 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés jeudi dans le pays, un record.

Les perspectives de la demande de pétrole sont "mitigées", ont renchéri les analystes d'UBS mais la banque suisse considère toujours "que le marché pétrolier restera déficitaire cette année, la croissance de la demande étant supérieure à celle de l'offre".

La production des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés via l'accord OPEP+ reste contenue, repartant doucement, trop d'ailleurs pour les États-Unis qui ont appelé mercredi le cartel à davantage d'action pour que les prix de l'énergie restent "abordables et fiables".

Pour James Williams, l'appel du pied de la Maison Blanche "ne va pas faire de différence ni faire changer la politique de l'OPEP+ à ce stade".

Dans un rapport distinct publié jeudi, l'OPEP a pour sa part confirmé ses prévisions pour la demande en 2021 et 2022.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en repli après les perspectives réservées de l'AIE sur la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 janvier 2022 à 17:54

    Eni introduira en Bourse sa filiale norvégienne Vår Energi

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni et le fonds d'investissement norvégien HitecVision ont annoncé lundi leur intention d'introduire leur coentreprise Vår...

    lundi 24 janvier 2022 à 17:48

    Le pétrole fléchit, miné par l'aversion au risque, le gaz gr…

    New York:  Les cours du pétrole fléchissaient lundi, plombés par l'aversion au risque, même si les prix de l'énergie restent soutenus par...

    lundi 24 janvier 2022 à 14:20

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de flamber

    Paris: Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service en France continuaient en forte hausse la semaine passée. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole...

    lundi 24 janvier 2022 à 14:02

    Le chiffre d'affaires d'Halliburton gonfle avec la hausse de…

    New York: Le groupe parapétrolier américain Halliburton a annoncé lundi avoir dégagé des revenus trimestriels et annuels supérieurs aux attentes. Ils ont...

    lundi 24 janvier 2022 à 12:01

    Le pétrole marque une pause, le risque géopolitique soutient…

    Londres: Les cours du pétrole marquaient une petite pause, même si les prix restent soutenus par plusieurs crises géopolitiques faisant planer des...

    lundi 24 janvier 2022 à 10:17

    📈 Morgan Stanley saute dans le train en marche du pétrole à …

    New York: Morgan Stanley s'attend à ce que les prix du pétrole atteignent 100 dollars le baril au second semestre, devenant ainsi...

    vendredi 21 janvier 2022 à 23:20

    Le pétrole se replie dans le sillage de la chute du marché b…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement fléchi vendredi, dans le sillage d'une nouvelle chute du marché boursier à New...

    vendredi 21 janvier 2022 à 12:22

    Le pétrole se replie, freiné par l'augmentation des stocks a…

    Londres: Les cours du pétrole ont fléchi vendredi, neutralisés par les stocks américains en augmentation, mettant fin à une série de gains...

    vendredi 21 janvier 2022 à 10:05

    📈 100 dollars le baril bientôt ?

    Londres: Craig Erlam, l'analyste principal d'OANDA, a déclaré à City A.M. que les prix du pétrole pourraient atteindre 100 dollars le baril...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 24 janvier 2022 Morgan Stanley, la dernière grande banque de Wall Street à prévoir des prix du pétrole à trois chiffres avant la fin de l'année.

    💵 Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2021

    Le vendredi 21 janvier 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2021.

    Lire la suite

    📈 100 dollars le baril bientôt ?

    Le vendredi 21 janvier 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Craig Erlam, l'analyste principal d'OANDA, a déclaré à City A.M. que les prix du pétrole pourraient atteindre 100 dollars le baril au cours du premier trimestre, suite aux intenses reprises de ces derniers jours.

    Lire la suite

    📉 En décembre 2021, le prix du pétrole recule

    Le vendredi 21 janvier 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2021, le prix du pétrole en euros baisse de nouveau (−7,3 % après −1,4 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent nettement (+5,2 % après −0,6 %) sous l'effet du fort rebond de ceux des matières premières industrielles (+7,3 % après −4,7 %) et de l'accélération des prix des matières premières alimentaires (+3,8 % après +2,4 %). Le prix du pétrole recule de nouveau En décembre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) diminue nettement (−8,2 % après −3,0...

    Lire la suite