Menu
A+ A A-

Le pétrole en baisse, malmené par le Covid-19 et l'Iran

  • Cours du pétrole
prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en petite baisse lundi, trahissant les interrogations des investisseurs autour de la progression des cas de Covid-19 côté demande et du retour sur le marché des barils iraniens côté offre.
Vers 09H40 GMT (11H40 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 73,71 dollars à Londres, en baisse de 0,53% par rapport à la clôture de vendredi.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le même mois perdait 0,67% à 71,59 dollars.

Le début de semaine n'est cependant pas aussi mouvementé que le précédent, lorsque les deux références du marché de l'or noir avaient chuté d'environ 7% avant de revenir petit à petit à flot les jours suivants.

"Le nombre croissant d'infections au Covid-19, ainsi que l'extension ou le renforcement des restrictions dans un certain nombre de pays d'Asie" pèsent sur les cours du brut, expliquent Wenyu Yao et Warren Patterson, analystes de ING.

La progression du Covid-19 limite la consommation d'or noir par les mesures de restrictions des déplacements des biens et des personnes qu'elle entraîne à travers le monde.

"L'autre incertitude, du côté de l'offre cette fois-ci, concerne l'Iran", reprennent les analystes d'ING, qui constatent que "le bruit autour des négociations sur le nucléaire s'est calmé récemment".

La République islamique est engagée dans des négociations depuis avril à Vienne avec les autres Etats parties à l'accord (Allemagne, Royaume-Uni, Chine, France et Russie) en vue de relancer l'accord international de Vienne sur le nucléaire iranien conclu en 2015 et que les États-Unis ont dénoncé unilatéralement en mai 2018.


Si les négociations venaient à aboutir, l'allègement des sanctions doublé de nouvelles infrastructures comme le terminal du port de Jask inauguré jeudi entraînerait le retour sur le marché d'un volume important d'or noir, estimé à 1,7 million de barils par jour d'ici début 2022, selon les analystes de Kpler.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en baisse, malmené par le Covid-19 et l'Iran


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 janvier 2022 à 17:48

    Le pétrole fléchit, miné par l'aversion au risque, le gaz gr…

    New York:  Les cours du pétrole fléchissaient lundi, plombés par l'aversion au risque, même si les prix de l'énergie restent soutenus par...

    lundi 24 janvier 2022 à 14:20

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de flamber

    Paris: Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service en France continuaient en forte hausse la semaine passée. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole...

    lundi 24 janvier 2022 à 14:02

    Le chiffre d'affaires d'Halliburton gonfle avec la hausse de…

    New York: Le groupe parapétrolier américain Halliburton a annoncé lundi avoir dégagé des revenus trimestriels et annuels supérieurs aux attentes. Ils ont...

    lundi 24 janvier 2022 à 12:01

    Le pétrole marque une pause, le risque géopolitique soutient…

    Londres: Les cours du pétrole marquaient une petite pause, même si les prix restent soutenus par plusieurs crises géopolitiques faisant planer des...

    lundi 24 janvier 2022 à 10:17

    📈 Morgan Stanley saute dans le train en marche du pétrole à …

    New York: Morgan Stanley s'attend à ce que les prix du pétrole atteignent 100 dollars le baril au second semestre, devenant ainsi...

    vendredi 21 janvier 2022 à 23:20

    Le pétrole se replie dans le sillage de la chute du marché b…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement fléchi vendredi, dans le sillage d'une nouvelle chute du marché boursier à New...

    vendredi 21 janvier 2022 à 12:22

    Le pétrole se replie, freiné par l'augmentation des stocks a…

    Londres: Les cours du pétrole ont fléchi vendredi, neutralisés par les stocks américains en augmentation, mettant fin à une série de gains...

    vendredi 21 janvier 2022 à 10:05

    📈 100 dollars le baril bientôt ?

    Londres: Craig Erlam, l'analyste principal d'OANDA, a déclaré à City A.M. que les prix du pétrole pourraient atteindre 100 dollars le baril...

    jeudi 20 janvier 2022 à 22:03

    Le pétrole se stabilise après avoir frôlé 90 dollars pour le…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont stabilisés jeudi alors que le Brent a de nouveau frôlé les 90 dollars...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 24 janvier 2022 Morgan Stanley, la dernière grande banque de Wall Street à prévoir des prix du pétrole à trois chiffres avant la fin de l'année.

    💵 Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2021

    Le vendredi 21 janvier 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2021.

    Lire la suite

    📈 100 dollars le baril bientôt ?

    Le vendredi 21 janvier 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Craig Erlam, l'analyste principal d'OANDA, a déclaré à City A.M. que les prix du pétrole pourraient atteindre 100 dollars le baril au cours du premier trimestre, suite aux intenses reprises de ces derniers jours.

    Lire la suite

    📉 En décembre 2021, le prix du pétrole recule

    Le vendredi 21 janvier 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2021, le prix du pétrole en euros baisse de nouveau (−7,3 % après −1,4 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) augmentent nettement (+5,2 % après −0,6 %) sous l'effet du fort rebond de ceux des matières premières industrielles (+7,3 % après −4,7 %) et de l'accélération des prix des matières premières alimentaires (+3,8 % après +2,4 %). Le prix du pétrole recule de nouveau En décembre 2021, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) diminue nettement (−8,2 % après −3,0...

    Lire la suite