Menu
A+ A A-

Le pétrole chute après les stocks américains et le repli de la demande d'essence

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les cours du pétrole ont décroché mercredi après la parution des chiffres de stocks américains montrant un affaiblissement de la demande d'essence et avec la perspective, selon la presse, d'un accord à l'Opep+ qui pourrait augmenter l'offre d'or noir.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre coté à Londres a conclu en chute de 2,26% ou 1,73 dollar par rapport à la clôture de la veille, à 74,76 dollars.

A New York, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour août a abandonné 2,81% ou 2,21 dollars à 73,13 dollars.

Deux facteurs ont joué provoquant la baisse des cours, après une journée où les prix ont fluctué.

"Tout d'abord on ne peut faire fi des informations sur les Emirats arabes unis" qui pourraient obtenir au sein de l'OPEP+ de déverser sur le marché 465.000 barils par jour supplémentaires d'ici la fin de l'année, selon la presse, a expliqué Robert Yawger de Mizuho USA.

"Ce n'est pas encore gravé dans le marbre", soulignait l'analyste.

Mais si l'on ajoute le fait que les treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs dix alliés via l'accord OPEP+ envisageaient, avant de se séparer sans accord le 5 juillet dernier, d'augmenter collectivement la production de 400.000 barils, "ce sont plus de 865.000 barils par jour de plus qui pourraient être annoncés à la prochaine réunion" du cartel, a souligné l'analyste.

Ces nouvelles ont mis la pression sur les cours en début de séance à New York.


Ceux-ci ont accéléré leur repli lorsque l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a annoncé, certes, une nouvelle diminution des stocks pour la semaine close le 9 juillet mais surtout une chute inattendue de la demande d'essence.

Après la bonne nouvelle de la semaine précédente, où la demande d'essence des Américains avait atteint un record, les analystes s'attendaient "fortement à ce que cette demande se poursuive", a expliqué M. Yawger. Mais contre toute attente, elle s'est réduite de 765.000 barils par jour.

"Cela n'était pas supposé se produire pendant cette semaine qui comprenait le week-end prolongé du 4 juillet, Le week-end de l'année aux États-Unis pour les déplacements sur la route !", s'est alarmé l'analyste.

"Si vous n'avez pas besoin d'essence, vous n'avez pas besoin de pétrole", a-t-il ajouté rapportant un adage de la profession pour expliquer que le cours du baril retombe brusquement de plus de 2%.

"La dynamique a changé par rapport à la semaine dernière. L'optimisme s'est évaporé car la demande d'essence n'est pas ce qu'elle était supposée être", a-t-il conclu.

Ryan McKay pour TDsecurities est toutefois moins pessimiste pour les cours: "Même si le variant Delta du coronavirus a déclenché des signaux d'alarme pour la demande et l'appétit pour le risque, et alors qu'un compromis entre l'OPEP et les Émirats arabes unis va empêcher une tension extrême (entre l'offre et la demande), des prix du brut plus élevés sont toujours dans les cartes".

Ryan McKay pour TDsecurities est toutefois moins pessimiste pour les cours, "même si le variant Delta du coronavirus a déclenché des signaux d'alarme pour la demande" et que le compromis au sein de l'OPEP "va empêcher une tension extrême" (entre l'offre et la demande). "Des prix du brut plus élevés sont toujours dans les cartes".

(c) AFP

Commenter Le pétrole chute après les stocks américains et le repli de la demande d'essence



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    mercredi 12 juin 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    mercredi 12 juin 2024 à 12:25

    Le pétrole monte avant la Fed, aidé par les stocks américain…

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient en petite hausse mercredi, poussés par de premières données hebdomadaires sur les stocks américains, en attendant...

    mardi 11 juin 2024 à 22:10

    Le pétrole reste à la hausse, mais s'essouffle

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré leur quatrième séance positive en cinq journées de cotation, mais l'élan de l'or...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    Le mardi 28 mai 2024

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite