Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, entre faibles volumes et doutes sur l'unité de l'Opep

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole se sont légèrement repliés lundi, sous l'effet de volumes plus faibles et de doutes sur la capacité de l'Opep à maintenir une discipline de production.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en septembre a clôturé à 75,16 dollars à Londres, en baisse de 39 cents ou 0,51%.

A New York, le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour août a également enregistré un léger repli de 46 cents ou 0,61%, à 74,10 dollars.

"Il n'y a pas beaucoup de volume ou de conviction", a commenté Bill O'Grady, responsable de la recherche marché pour la société Confluence Investment.

En milieu de semaine dernière, le plongeon des stocks de brut américains avait permis de soutenir le marché, mais l'effet s'est depuis estompé et le marché manque de nouvelles susceptibles de l'orienter.

Reste le psychodrame de l'OPEP et de l'OPEP+, dont les membres n'ont toujours pas réussi à s'entendre sur un possible relèvement de la production depuis l'échec d'une réunion voici dix jours.

"Je suis un peu perplexe sur ce qu'est en train de faire l'OPEP", a expliqué Bill O'Grady.

Si l'impasse dans laquelle se trouve l'Organisation des pays producteurs de pétrole avait, dans un premier temps, dopé les cours d'or noir, "elle a maintenant semé suffisamment de confusion et de dissonance pour que le marché n'ait plus totale confiance dans la capacité de l'alliance à préserver la hausse des prix", a estimé Louise Dickson, du cabinet Rystad Energy, dans une note.


Faute d'accord, plusieurs pays membres pourraient ainsi relever unilatéralement leur production, fragilisant les cours.

Par ailleurs, toujours selon elle, le marché reste préoccupé par la propagation du variant Delta du coronavirus, notamment en Malaisie et au Japon, avec des mesures de restriction susceptibles de ralentir la demande de pétrole.

A cela s'ajoutent les récents chiffres publiés par la Chine, qui montrent un ralentissement de l'activité économique, également de nature à affaiblir les besoins en énergie de la République populaire.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, entre faibles volumes et doutes sur l'unité de l'Opep



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 juin 2024 à 22:25

    Le pétrole en hausse, entre espoir d'une meilleure demande e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé lundi, portés par les espoirs d'une meilleure demande aux États-Unis qui misent sur une...

    lundi 24 juin 2024 à 16:00

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent après 2 mois de baisse…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse, après 8 semaines consécutives de baisse. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 24 juin 2024 à 11:50

    Le pétrole monte un peu, entre spéculations et risque géopol…

    Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi, poussés à la fois par des positionnements spéculatifs d'investisseurs qui parient sur une baisse...

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Le pétrole pourrait dépasser les 100$ le baril en 2024 selon Goldman Sachs

    Le lundi 25 mars 2024

    Prévision des prix: Dans le sillage des baisses de taux d'intérêt annoncées par les banques centrales, des risques géopolitiques et de perturbations sur l'offre et la demande pétrolière, Goldman Sachs envisage une escalade du prix du pétrole au dessus de la barre symbolique des 100 dollars le baril cette année.

    Lire la suite

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite

    🇫🇷 Fuite de TotalEnergies : gain pour le titre

    Le mardi 28 mai 2024

    France: Le président critique TotalEnergies pour le projet de départ de la société vers les États-Unis…

    Lire la suite