Menu
A+ A A-

L'Opep+ en quête d'un consensus, les Emirats veulent du changement

OPEPLondres: Les pays de l'Opep+ reprennent leurs discussions vendredi, les Emirats arabes unis ayant empêché la veille un accord sur l'augmentation de la production, un blocage qui risque de se traduire par une diminution de l'offre mondiale et une nouvelle hausse des cours, déjà au plus haut depuis deux ans et demi.
Le projet débattu jeudi, que défendaient l'Arabie saoudite et la Russie, deux des principaux producteurs de brut au monde, prévoyait d'augmenter la production globale de l'alliance de deux millions de barils par jour (bpj) d'ici la fin de l'année et de prolonger le reste des mesures d'encadrement de l'offre jusqu'en décembre 2022, soit huit mois de plus que prévu.

Les pourparlers doivent reprendre à 13h00 GMT.

Plusieurs sources au sein de l'OPEP+ ont expliqué que les Emirats arabes unis (EAU) voulaient obtenir une augmentation plus importante de leur propre production.

Face à la chute de la demande provoquée par la crise du coronavirus, l'OPEP+ a décidé de réduire son offre totale de près de 10 millions de bpj à partir de mai 2020 en prévoyant de la relever progressivement d'ici avril 2022.

Sa production est aujourd'hui inférieure d'environ 5,8 millions de bpj à son niveau d'avant crise, un niveau auquel elle pourrait demeurer si les EAU bloquent tout nouvel accord.

Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. restait supérieur à 75,50 dollars, au plus haut depuis octobre 2018. Il a progressé de plus de 45% depuis le début de l'année.

Si les EAU ne remettent pas en cause le principe d'une augmentation des pompages, expliquent plusieurs sources, ils réclament que le niveau de référence pris en compte pour l'application des réductions de production les concernant soit de 3,84 millions de bpj et non de 3,168 millions comme c'est le cas actuellement, avec à la clé des réductions moins importantes.


Une telle modification nécessiterait soit d'augmenter l'offre totale de l'OPEP+, soit de réduire celle d'autres pays de l'alliance.

Les Emirats se sont engagés avant la crise dans une stratégie ambitieuse d'augmentation de leur production dans laquelle ils ont investi des milliards de dollars pour augmenter leurs capacités. Mais l'accord de 2020 les a obligés à geler 30% de ces capacités selon des sources proches du dossier.

Une source au sein de l'OPEP+ a déclaré que les EAU affirmaient ne pas être le seul membre de l'alliance à réclamer un relèvement de son niveau de production de référence, en rappelant que l'Azerbaïdjan, le Koweït, le Kazakhstan et le Nigeria avaient tous modifié leur niveau de référence depuis la conclusion de l'accord.

Plusieurs sources ont par ailleurs rapporté que la Russie insistait pour augmenter l'offre de pétrole sur le marché mondial en arguant du fait que la hausse des cours favorisait la croissance de la production de pétrole de schiste aux États-Unis, dont le coût d'extraction est plus élevé.

L'Arabie saoudite, elle, a une approche plus prudente car elle estime que le marché reste exposé à de multiples incertitudes en raison de la propagation des variants du coronavirus.

(c) Reuters

Commenter L'Opep+ en quête d'un consensus, les Emirats veulent du changement


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mardi 27 septembre 2022

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    mercredi 14 septembre 2022

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries...

    mercredi 14 septembre 2022

    La croissance de la demande de pétrole très légèrement ralen…

    Paris: Les reconfinements en Chine pèsent sur la croissance de la demande mondiale de pétrole, souligne mercredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE)...

    mardi 13 septembre 2022

    Stabilité de la croissance de la demande de pétrole, malgré …

    Paris: Les prévisions de croissance de la demande de pétrole établies par l'Opep sont stables, tant pour 2022 que 2023, selon le...

    lundi 05 septembre 2022

    L'Opep+ réduit sa production de pétrole face aux craintes de…

    Vienne: Les pays de l'Opep+ ont décidé lundi de réduire leur production pour soutenir les prix face aux craintes de récession, une...

    mardi 30 août 2022

    La société russe Gazprom Neft prévoit de doubler la producti…

    Moscou: Le producteur de pétrole russe à la croissance la plus rapide, Gazprom Neft, prévoit de doubler sa production de pétrole sur...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 30 septembre 2022 à 21:20

    Le pétrole en baisse, la possible baisse de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé vendredi, le marché étant toujours préoccupé par l'affaiblissement de la demande et dans un...

    vendredi 30 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se redresse, le marché s'attend à une baisse de p…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient vendredi, poussés par les spéculations autour d'une possible baisse de la production d'Organisation des pays...

    jeudi 29 septembre 2022 à 21:17

    Le pétrole se replie, pris dans la tourmente des Bourses

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi, influencés par le coup de grisou sur Wall Street, nourri par l'angoisse...

    jeudi 29 septembre 2022 à 11:57

    Le pétrole hésite, entre frilosité du marché et spéculations…

    Londres: Le pétrole se stabilisait jeudi après deux séances de hausse, l'aversion au risque du marché pesant sur l'or noir tandis que...

    mercredi 28 septembre 2022 à 21:10

    Le pétrole monte encore, aidé par le dollar et une surprise …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur rebond mercredi, soutenus par un repli du dollar, la fermeture d'installations dans...

    mercredi 28 septembre 2022 à 18:35

    Le pétrole grimpe avec les tensions sur l'offre, le gaz bond…

    Londres:  Les prix du pétrole grimpaient à nouveau mercredi, après leur rebond de la veille, les inquiétudes sur l'insuffisance de l'offre et...

    mercredi 28 septembre 2022 à 17:17

    🛢️USA: baisse inattendue des stocks de pétrole, les exportat…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont légèrement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    mercredi 28 septembre 2022 à 15:43

    TotalEnergies investit dans les renouvelables et gratifie se…

    Paris: Devant "l'évolution des marchés du pétrole, du gaz et de l'électricité", le géant des hydrocarbures TotalEnergies a annoncé mercredi verser à...

    mercredi 28 septembre 2022 à 14:05

    Les prix du pétrole rebondiront-ils au-dessus de 100$ avant …

    Paris: Le ralentissement des économies et la hausse des taux d'intérêt devraient éloigner les investisseurs et les traders des actifs à risque...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite