Logo

🛢️ USA: les stocks de pétrole chutent plus que prévu, mais ceux d'essence grimpent

stocks de petroleNew York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont reculé davantage qu'anticipé mais ceux d'essence ont fortement augmenté lors de la semaine achevée le 4 juin, a indiqué mercredi l'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA).
Les réserves de brut ont chuté de 5,2 millions de barils, pour atteindre 474,3 millions de barils alors que les analystes s'attendaient à un repli de 3,5 millions de barils.

Les réserves d'essence en revanche ont bondi de 7 millions de barils, bien plus que la hausse de 1,2 million anticipée, alors que les raffineries avaient dopé leurs capacités à l'approche du week-end de Memorial Day, habituellement synonyme de grands déplacements en voiture, finalement pluvieux.

Les stocks de produits distillés, notamment le diesel, ont également gonflé plus que prévu, progressant de 4,4 millions de barils alors que le marché attendait une hausse de 1,8 million.

L'évolution des cours des principaux contrats de brut a nettement ralenti après la publication de ces chiffres.

Le contrat sur le baril BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en août coté à Londres n'avançait plus que de 0,14% à 72,32 dollars.

Celui sur le baril de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de juillet coté à New York était stable à 70,05 dollars.

Le rapport de l'EIA montrait aussi que les exportations de pétrole brut américain ont repris leur hausse, grimpant à 2,93 millions de barils par jour (mb/j), en progression de 387.000 bp/j. Les importations aussi ont augmenté, de 1 mb/j à 6,6millions de barils par jour.


La production a continué de progresser à 11 millions de barils par jour tandis que les raffineries ont elles aussi accéléré leurs capacités la semaine dernière qui a grimpé à 91,3%, traitant 15,9 million de barils par jour.

C'est cette montée en puissance des raffineries alors que la demande d'essence et de diesel n'a pas été aussi forte que prévu qui a fait grimper les réserves d'essence et de produits distillés, provoquant la réaction baissière du marché.

"La baisse de la demande implicite d'essence et de produits distillés a entraîné le solide gonflement des stocks des deux produits, compensant l'impact haussier de la diminution des stocks de brut", a indiqué Matt Smith de ClipperData, commentant les cours.

La consommation de produits pétroliers s'est en effet affaissée de 1,4 million de barils par jour à 17,7 millions mb/j cette semaine-là. La consommation moyenne au cours des quatre dernières semaines s'est établie à 19 mb/j, en hausse de 16,7% (moins que la semaine d'avant) par rapport à il y a un an.

Dans les cuves de Cushing dans l'Oklahoma (Centre sud), où se trouve le pétrole WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. coté à New York, les réserves ont augmenté de 200.000 barils à 45,7 millions de barils.

(c) AFP

Commenter 🛢️ USA: les stocks de pétrole chutent plus que prévu, mais ceux d'essence grimpent


© Prix Du Baril - Le portail d'information des prix du pétrole et des prix des carburants.