Menu
A+ A A-

L'Opep+ prête à ouvrir encore plus les vannes

OPEPLondres: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) réunit mardi ses membres et leurs dix alliés, avec à la clé une probable nouvelle hausse de sa production de pétrole à la faveur d'une demande qui repart.
Les vingt-trois, qui laissent volontairement sous terre des millions de barils pour ne pas inonder un marché fragilisé par la pandémie de Covid-19, ont commencé à rouvrir plus largement début mai les robinets d'or noir, face à l'accalmie de la crise sanitaire.

Une stratégie progressive, par palier mensuel, qui a jusqu'à présent été définie jusqu'en juillet.

A l'ordre du jour mardi: l'évaluation de cette politique et son éventuel prolongement à compter du mois d'août.

L'OPEP+, acronyme donné à cette alliance de producteurs scellée fin 2016, "s'en tiendra au calendrier prudent convenu en avril", estime Helima Croft, analyste de RBC, un avis largement partagé par ses pairs.

La Russie, chef de file des alliés, "cherchera probablement à accélérer le rythme" comme elle l'a fait depuis le début de l'année, poursuit-elle.

Vaccins, voyages et prix pré-Covid

Mais elle se heurtera sans doute à l'Arabie saoudite, poids lourd du cartel qui, adepte de la prudence, est prompt à mettre dans la balance la résurgence des contaminations de Covid-19 en Asie.

Le marché a en effet été secoué au mois de mai par une vague très violente en Inde, pays capital puisqu'il occupe la troisième marche du podium des consommateurs de brut, derrière les États-Unis et la Chine.


Malgré le retour des restrictions de déplacement dans plusieurs pays asiatiques, frein à la consommation de pétrole, "la demande devrait continuer à augmenter avec l'intensification des voyages d'été en Europe et aux États-Unis", assure Melinda Earsdon, chez Oanda, "grâce au déploiement rapide des vaccins" dans ces régions du monde.

L'OPEP fait également preuve d'optimisme quant à la reprise de la demande: le cartel a maintenu au début du mois ses prévisions et table sur un rebond de 6 millions de barils par jour cette année par rapport à 2020, à 96,5 millions consommés quotidiennement sur la planète.

Ceci combiné à un assèchement volontaire de l'offre par le cartel et ses alliés aboutit à une "balance mondiale du brut nettement déficitaire", selon les calculs des analystes de JBC, "d'environ 3 millions de barils par jour en juillet-août".

Cela s'en ressent sur les prix, revenus ces jours-ci aux niveaux pré-Covid: le baril européen de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. a terminé proche des 70 dollars vendredi quand son homologue d'outre-Atlantique, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., cotait autour de 66 dollars.

L'inconnue iranienne

Si elle est attentive à la demande d'or noir, l'OPEP surveille aussi de près l'offre de ses concurrents, comme les États-Unis, premier producteur mondial, et de ses propres membres, un sujet de discorde récurrent lors des sommets ministériels.

Après le retour progressif mais bien réel d'un million de barils libyens par jour fin 2020, le groupe se prépare à absorber dans un avenir plus ou moins proche un autre gros morceau: le retour sur le marché de la production iranienne, "un point de discussion clé", précise Mme Croft.

La République islamique est en effet engagée dans des négociations indirectes avec les États-Unis à Vienne, par l'entremise des Européens, afin de ressusciter un accord encadrant son programme nucléaire.

Si les pourparlers aboutissent, la levée d'un certain nombre de sanctions économiques, dont l'embargo sur le pétrole en vigueur depuis 2018, ouvrirait la porte à une hausse de la production de près de 1,5 million de barils par jour si l'on compare le niveau actuel de Téhéran à celui d'il y a trois ans.
(c) AFP

Commenter L'Opep+ prête à ouvrir encore plus les vannes


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mercredi 23 novembre 2022

    Les États-Unis sont prêts à autoriser Chevron à augmenter la…

    Washington: Chevron pourrait obtenir l'approbation des États-Unis pour étendre considérablement ses opérations au Venezuela dès samedi, une fois que le gouvernement vénézuélien...

    lundi 21 novembre 2022

    Ryad dément des discussions à l'Opep+ pour augmenter la prod…

    Ryad: L'Arabie saoudite a démenti lundi des informations du Wall Street Journal faisant état de discussions entre les pays producteurs de pétrole...

    lundi 21 novembre 2022

    L'Arabie saoudite envisage une hausse de la production de l…

    Ryad: L'Arabie saoudite et d'autres Etats membres de l'Opep discutent d'une augmentation de la production de pétrole, rapporte lundi le Wall Street...

    lundi 14 novembre 2022

    L'Opep révise encore à la baisse sa prévision de demande de …

    Paris: L'Opep a revu une nouvelle fois en légère baisse ses prévisions de croissance de la demande de pétrole pour cette année...

    mercredi 09 novembre 2022

    Selon l'AIE, l'OPEP+ devra repenser sa décision de réduire s…

    Charm el-Cheikh: Le groupe OPEP+ pourrait devoir "repenser" sa décision de réduire son objectif collectif de production de pétrole de 2 millions...

    jeudi 13 octobre 2022

    Pétrole/Opep+: Ryad rejette "totalement" les criti…

    Ryad: L'Arabie saoudite a rejeté "totalement" jeudi les accusations américaines selon lesquelles la décision de l'Opep et de ses alliés, dont la...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 30 novembre 2022 à 13:25

    Le pétrole profite des spéculations sur une coupe de la prod…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi, toujours poussés par les anticipations du marché d'une réduction de l'objectif de production...

    mercredi 30 novembre 2022 à 11:20

    Un changement de politique peu probable lors de la prochaine…

    Dubai: La décision de l'Opep+ de tenir une réunion en visio-conférence le 4 décembre indique qu'un changement de politique est peu probable...

    mercredi 30 novembre 2022 à 08:08

    Les prix du pétrole tentent un rebond

    Paris: Les prix du pétrole tentaient mercredi un rebond, après avoir évolué de manière dispersée la veille. Alors que les stocks de...

    mardi 29 novembre 2022 à 21:40

    Le pétrole volatil, stimulé par l'Opep et une éclaircie en C…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé mardi, le WTI américain étant stimulé par une possible réduction...

    mardi 29 novembre 2022 à 13:46

    Le pétrole monte avec des spéculations sur la Chine et l'Ope…

    Londres: Les cours du pétrole renouent avec les gains mardi, en raison de spéculations sur un potentiel allègement de la politique sanitaire...

    lundi 28 novembre 2022 à 21:15

    Le pétrole se ressaisit, rumeurs d'une possible réduction de…

    Cours de clôture du pétrole: Les cours du pétrole se sont repris lundi en fin de séance après avoir touché des plus bas...

    lundi 28 novembre 2022 à 17:05

    Chine, récession: le pétrole retombe à son plus bas de l'ann…

    Londres: Après avoir frôlé leurs records historiques en mars, les cours du pétrole sont lourdement retombés pour retrouver leur niveau de début...

    lundi 28 novembre 2022 à 16:15

    ⛽️ Les prix des carburants en légère baisse

    Paris: Les prix des carburants en France étaient légèrement en baisse la semaine passée. Concernant la moyenne des cours du pétrole Brent daté sur la semaine...

    samedi 26 novembre 2022 à 20:43

    L'Ukraine veut plafonner le pétrole russe entre 30 et 40 dol…

    Kiev: Le président ukrainien Volodimir Zelensky a déclaré samedi que le prix du pétrole russe transporté par voie maritime devrait être plafonné...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le mercredi 16 novembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    Les prix du pétrole sont prêts à s'envoler cet hiver

    Le mardi 08 novembre 2022 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: Dans moins d'un mois (le 5 décembre), un embargo sur les exportations maritimes de pétrole brut russe vers l'Union européenne entrera en vigueur. En conséquence, l'offre mondiale de pétrole devrait se resserrer considérablement, la Russie étant le plus grand exportateur de pétrole et de carburants au monde. Le marché pétrolier s'y prépare.

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite