Menu
A+ A A-

L'Opep+ prête à ouvrir encore plus les vannes

OPEPLondres: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) réunit mardi ses membres et leurs dix alliés, avec à la clé une probable nouvelle hausse de sa production de pétrole à la faveur d'une demande qui repart.
Les vingt-trois, qui laissent volontairement sous terre des millions de barils pour ne pas inonder un marché fragilisé par la pandémie de Covid-19, ont commencé à rouvrir plus largement début mai les robinets d'or noir, face à l'accalmie de la crise sanitaire.

Une stratégie progressive, par palier mensuel, qui a jusqu'à présent été définie jusqu'en juillet.

A l'ordre du jour mardi: l'évaluation de cette politique et son éventuel prolongement à compter du mois d'août.

L'OPEP+, acronyme donné à cette alliance de producteurs scellée fin 2016, "s'en tiendra au calendrier prudent convenu en avril", estime Helima Croft, analyste de RBC, un avis largement partagé par ses pairs.

La Russie, chef de file des alliés, "cherchera probablement à accélérer le rythme" comme elle l'a fait depuis le début de l'année, poursuit-elle.

Vaccins, voyages et prix pré-Covid

Mais elle se heurtera sans doute à l'Arabie saoudite, poids lourd du cartel qui, adepte de la prudence, est prompt à mettre dans la balance la résurgence des contaminations de Covid-19 en Asie.

Le marché a en effet été secoué au mois de mai par une vague très violente en Inde, pays capital puisqu'il occupe la troisième marche du podium des consommateurs de brut, derrière les États-Unis et la Chine.


Malgré le retour des restrictions de déplacement dans plusieurs pays asiatiques, frein à la consommation de pétrole, "la demande devrait continuer à augmenter avec l'intensification des voyages d'été en Europe et aux États-Unis", assure Melinda Earsdon, chez Oanda, "grâce au déploiement rapide des vaccins" dans ces régions du monde.

L'OPEP fait également preuve d'optimisme quant à la reprise de la demande: le cartel a maintenu au début du mois ses prévisions et table sur un rebond de 6 millions de barils par jour cette année par rapport à 2020, à 96,5 millions consommés quotidiennement sur la planète.

Ceci combiné à un assèchement volontaire de l'offre par le cartel et ses alliés aboutit à une "balance mondiale du brut nettement déficitaire", selon les calculs des analystes de JBC, "d'environ 3 millions de barils par jour en juillet-août".

Cela s'en ressent sur les prix, revenus ces jours-ci aux niveaux pré-Covid: le baril européen de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. a terminé proche des 70 dollars vendredi quand son homologue d'outre-Atlantique, le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., cotait autour de 66 dollars.

L'inconnue iranienne

Si elle est attentive à la demande d'or noir, l'OPEP surveille aussi de près l'offre de ses concurrents, comme les États-Unis, premier producteur mondial, et de ses propres membres, un sujet de discorde récurrent lors des sommets ministériels.

Après le retour progressif mais bien réel d'un million de barils libyens par jour fin 2020, le groupe se prépare à absorber dans un avenir plus ou moins proche un autre gros morceau: le retour sur le marché de la production iranienne, "un point de discussion clé", précise Mme Croft.

La République islamique est en effet engagée dans des négociations indirectes avec les États-Unis à Vienne, par l'entremise des Européens, afin de ressusciter un accord encadrant son programme nucléaire.

Si les pourparlers aboutissent, la levée d'un certain nombre de sanctions économiques, dont l'embargo sur le pétrole en vigueur depuis 2018, ouvrirait la porte à une hausse de la production de près de 1,5 million de barils par jour si l'on compare le niveau actuel de Téhéran à celui d'il y a trois ans.
(c) AFP

Commenter L'Opep+ prête à ouvrir encore plus les vannes


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    lundi 06 septembre 2021

    USA: Une semaine après Ida, la production de pétrole reste t…

    New York: La production pétrolière dans le golfe du Mexique accuse encore une chute de plus de 80% une semaine après le...

    mercredi 01 septembre 2021

    Sommet expéditif pour l'Opep+ qui continue à augmenter modes…

    Londres: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont validé mercredi la stratégie décidée mi-juillet et...

    lundi 30 août 2021

    Réconciliée, l'Opep+ vers un statu quo malgré les critiques …

    Londres: Divisés au début de l'été, les 23 producteurs d'or noir du groupe Opep+ ont su trouver la voie du compromis et...

    lundi 30 août 2021

    L'Opep+ va confirmer la hausse de sa production de pétrole à…

    Dubai: L'Opep+ devrait opter pour le statu quo lors de sa réunion de mercredi en confirmant la légère augmentation de production prévue...

    jeudi 12 août 2021

    Pétrole: l'AIE revoit en baisse sa prévision de demande pour…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu en baisse jeudi ses prévisions de la demande pétrolière mondiale pour cette année, en...

    mercredi 11 août 2021

    Les Etats-Unis appellent l'Opep+ à augmenter la production d…

    Washington: L'administration Biden a exhorté mercredi l'Opep et ses alliés, réunis au sein de l'Opep+, à augmenter leur production de pétrole afin...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 septembre 2021 à 21:40

    Le pétrole en légère hausse, tensions sur l'offre et la dema…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en petite hausse mardi, inspirés par Wall Street mais tiraillés entre une offre...

    mardi 21 septembre 2021 à 12:00

    Le pétrole se reprend, l'offre américaine toujours diminuée

    Londres: Les prix du pétrole brut regagnaient mardi une partie du terrain cédé la veille, soutenus par le resserrement de la production...

    mardi 21 septembre 2021 à 08:02

    USA: Shell cède ses actifs dans le bassin permien à ConocoPh…

    New York: Le groupe anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a annoncé lundi la vente à son concurrent ConocoPhillips de ses actifs dans le...

    lundi 20 septembre 2021 à 22:10

    Le pétrole recule, inquiétudes sur la demande, en Chine et a…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse lundi au terme d'une journée marquée par des inquiétudes sur...

    lundi 20 septembre 2021 à 17:30

    Le pétrole baisse, plombé par l'aversion au risque

    Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi dans un marché frileux, inquiets de la possible chute du géant chinois de l'immobilier Evergrande...

    lundi 20 septembre 2021 à 13:20

    ⛽️ Les prix des carburants poursuivent leur hausse

    Paris: Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service françaises continuaient leur hausse la semaine passée. Pour sa part, le cours moyen du pétrole Brent daté...

    lundi 20 septembre 2021 à 12:07

    Le pétrole recule fortement, plombé par l'aversion au risque

    Londres: Les cours du pétrole reculaient fortement lundi dans un marché frileux, inquiets de la possible chute du géant chinois de l'immobilier...

    vendredi 17 septembre 2021 à 22:19

    Le pétrole consolide après une semaine faste, le dollar n'ai…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé vendredi, au terme d'une semaine où la plupart des indicateurs étaient au vert...

    vendredi 17 septembre 2021 à 19:48

    Les livraisons de pétrole iranien violent la souveraineté du…

    Dubai: Le Premier ministre libanais, Najib Mikati, a déclaré que les importations de pétrole iranien organisées par le Hezbollah constituaient une violation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite