Menu
A+ A A-

Pétrole: l'Opep+ rouvrira les vannes comme prévu à partir de mai

production de petroleLondres: Satisfaits de la stabilité des cours, les pays producteurs de l'Opep+ ont convenu mardi de maintenir leur stratégie de retour progressif de l'offre de pétrole brut sur le marché à l'issue d'un sommet ministériel avancé d'une journée.
Comme prévu début avril, les 23 membres de l'alliance vont donc augmenter un peu chaque mois leur production d'or noir à compter de mai, a expliqué l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) dans un communiqué publié sur son site.

"Nous avons examiné la situation sur le marché et une nouvelle fois confirmé les décisions qui avaient été prises il y a un mois", a déclaré de son côté le vice-Premier ministre russe Alexandre Novak chargé de l'Energie, interrogé par la chaîne de télévision Rossia 24.

"Les prix sur le marché sont actuellement plus ou moins stables (...), nous espérons que cette tendance se poursuivra jusqu'à la fin de l'année", a ajouté le chef de file des dix alliés du cartel.

Embellie


Lors du précédent sommet, le cartel élargi avait décidé d'augmenter son niveau actuel de production de 350.000 barils par jour en mai, puis d'autant en juin et enfin de quelque 450.000 barils supplémentaires par jour en juillet.

Les membres de l'OPEP+ laissent quotidiennement sous terre quelque sept millions de barils et ajustent ce volume mois après mois. Le but est de ne pas inonder le marché avec un or noir qu'il ne peut absorber en raison des dégâts économiques causés par la pandémie de Covid-19.

Cette décision était attendue par le marché: les deux cours de référence du brut, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., poursuivaient d'ailleurs tranquillement leur hausse amorcée en début de journée, de l'ordre de 1%.

Les perspectives pour la demande de brut "se sont considérablement améliorées en Europe et ont fourni l'occasion (au club de producteurs) de s'en tenir au plan initial", a réagi Edward Moya, analyste de Oanda.

La surprise est en revanche venue du calendrier choisi par l'alliance. Les deux réunions prévues initialement mercredi - le Comité de suivi de l'accord en vigueur de réduction de la production du groupe (JMMC) et le sommet ministériel - ont été rassemblées en une seule mardi, tenue par visioconférence, de manière impromptue.

Inquiétudes sur l'Inde


En amont de ces négociations mardi, le secrétaire général de l'OPEP, Mohammed Barkindo, avait salué "la trajectoire positive de l'économie mondiale", de nature à soutenir "la demande de pétrole au second semestre".

Et de citer "les mesures de relance, les progrès en matière de vaccination et la saison estivale" à venir, selon une déclaration postée sur le compte Twitter du cartel.

Petit bémol toutefois, les ministres ont relevé "une hausse des cas de Covid-19 dans un certain nombre de pays, malgré les campagnes de vaccination", une "résurgence qui pourrait entraver la reprise de l'économie", précise le communiqué.

L'Inde n'est pas nommée mais c'est bien vers elle que les regards se tournent en ce moment.

Le variant "indien" a en quelques jours plongé le pays dans le chaos: il a enregistré lundi un record mondial de plus de 352.000 personnes contaminées en une seule journée, pour 2.812 décès.

"L'impact sur la demande de pétrole est toutefois limité, du moins pour l'instant, car le gouvernement n'a pas imposé de confinement national mais plutôt des restrictions régionales", ont souligné les analystes d'ING.

A un pic en 2019 avant un reflux en 2020 sous l'effet de la pandémie, l'Inde consommait plus de 5 millions de barils par jour, ce qui la plaçait au troisième rang derrière les États-Unis et la Chine, d'après les chiffres du géant pétrolier BP.

L'OPEP+ a par ailleurs annoncé que le prochain sommet de l'alliance se tiendrait le 1er juin, l'occasion "d'examiner les niveaux de production pour juillet, août et jusqu'à la fin de l'année", a indiqué M. Novak.

(c) AFP

Commenter Pétrole: l'Opep+ rouvrira les vannes comme prévu à partir de mai



    Communauté prix du baril


    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mercredi 01 février 2023

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mardi 17 janvier 2023

    L'Opep table sur une croissance inchangée de la demande de p…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu inchangées mardi ses prévisions sur la croissance de la demande de pétrole...

    mercredi 04 janvier 2023

    La production de pétrole de l'Opep augmente malgré un object…

    Londres: La production de pétrole brut des pays de l'Opep a augmenté en décembre, montre une enquête de Reuters publiée mercredi, bien...

    mercredi 14 décembre 2022

    Croissance de la demande de pétrole ralentie, malgré un lége…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) prévoit toujours pour cette année et l'an prochain une croissance modérée de la demande de pétrole...

    mercredi 14 décembre 2022

    La demande mondiale de pétrole devrait rester solide en 2023…

    Londres: La croissance de la demande mondiale de pétrole devrait ralentir en 2023 tout en restant à un niveau solide avec le...

    mardi 13 décembre 2022

    Malgré la Chine, la prévision de demande de pétrole inchangé…

    Paris: L'Opep a maintenu ses prévisions de croissance de la demande de pétrole pour 2022 et 2023, en dépit du ralentissement de...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 08 février 2023 à 22:23

    Le pétrole grimpe malgré la hausse des stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont poursuivi leur hausse mercredi, pour la troisième séance consécutive, du fait de perturbations dans...

    mercredi 08 février 2023 à 17:20

    🛢️ USA : les stocks hebdo de pétrole brut augmentent de 2,4 …

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté de 2,4 millions de barils la semaine dernière aux...

    mercredi 08 février 2023 à 17:15

    TotalEnergies fait miroiter de nouveaux rabais à la pompe en…

    Paris: Après l'annonce de profits record réalisés en 2022, publiés quand le diesel approche 2 euros le litre, TotalEnergies a fait miroiter...

    mercredi 08 février 2023 à 17:08

    L'Iran prévoit un baril à 100 dollars en 2023

    Téhéran: Selon Afshin Javan, représentant iranien de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), les prix du pétrole pourraient remonter à 100...

    mercredi 08 février 2023 à 12:10

    Le pétrole grimpe sur les espoirs de reprise de la demande e…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi, pour la troisième séance consécutive, dopés par les espoirs grandissants de reprise de...

    mercredi 08 février 2023 à 08:30

    Totalenergies enregistre le meilleur bénéfice de son histoir…

    La défense: Dans le sillage des autres majors pétrolières, le groupe français Totalenergies a annoncé mercredi un bénéfice net dopé par le...

    mercredi 08 février 2023 à 07:45

    Equinor : résultat record en 2022 grâce à la flambée des cou…

    Oslo: Le géant norvégien de l'énergie Equinor a publié mercredi des résultats record pour 2022 grâce à la flambée des cours, ce...

    mardi 07 février 2023 à 22:25

    Le pétrole grimpe pour la deuxième séance d'affilée

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont grimpé mardi pour le deuxième jour d'affilée, en partie à cause de la fermeture...

    mardi 07 février 2023 à 13:50

    BP freine la transition énergétique malgré un résultat dopé …

    Londres: Le géant des hydrocarbures britannique BP a annoncé mardi un résultat annuel dopé par les cours des hydrocarbures, accompagné d'importantes distributions...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 8 février 2022 Les bénéfices des cinq majors (Shell, Chevron, ExxonMobil, BP et TotalEnergies) devraient dépasser 150 milliards de dollars en 2022, et même plus de 180 milliards sans compter la perte causée par le retrait de BP de Russie, s'attirant les foudres des gouvernements et ONG, en pleine crise énergétique et climatique.

    🔎 Prix du baril sous les 80 $ : accalmie de passage

    Le lundi 06 février 2023

    Le baril de pétrole a chuté de 4 dollars, au prix du Brent, dans la journée de vendredi. Il a baissé juste en-dessous des 80 $, et a peu bougé depuis lors. La chute a eu lieu après la publication des chiffres de l’emploi, qui semblent trop positifs - et donc signaler plus de resserrement par la banque centrale américaine.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite