Logo

Le pétrole cale après l'ouverture américaine sous l'effet de prises de bénéfices

cours du petroleLondres: Après avoir évolué autour de l'équilibre, les prix du brut ont quelque peu flanché mardi, un contrecoup causé par des prises de bénéfices après une forte hausse la semaine passée qui s'est poursuivie lundi.
Vers 15H40 GMT (17H40 HEC), le baril de BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin valait 66,04 dollars à Londres, en baisse de 1,51% par rapport à la clôture de lundi.

A New York, le baril américain de WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de mai, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait 2,10%, à 62,05 dollars.

La semaine passée, les deux références ont enregistré des gains d'environ 6%. En franchissant respectivement les barres de 64 et 68 dollars, le BrentBRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et le WTIWTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. retrouvaient plus tôt dans la journée des prix plus vus depuis le 18 mars.

"Le marché réagit nerveusement à la situation sanitaire sur des marchés porteurs pour la demande comme l'Inde", explique Naeem Aslam, analyste d'Avatrade, à l'AFP, les investisseurs "préférant encaisser leurs bénéfices".

"L'écart entre la situation sanitaire des pays développés et celle de certains pays en développement, comme l'Inde, est flagrante et croissante", avait noté plus tôt dans la journée Jeffrey Halley, de Oanda.

Face à une deuxième vague massive qui menace de submerger les hôpitaux, la capitale indienne New Delhi est depuis lundi soir confinée pour une semaine.


Le retour sur le devant de la scène d'un projet de loi visant la politique de cartel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) aux États-Unis, selon des informations de presse, ajoutait de l'incertitude sur le marché.

Ce document "rendrait explicitement illégal le fait qu'un État étranger agisse collectivement avec d'autres pour limiter la production, fixer les prix ou restreindre le commerce du pétrole, du gaz naturel ou d'autres produits pétroliers", a déclaré mardi le président de la commission judiciaire de la Chambre des représentants Jerrold Nadler, selon le site de l'institution.

Un mouvement de consolidation gagnait par ailleurs tous les marchés actions, dans le sillage de Wall Street.
(c) AFP

Commenter Le pétrole cale après l'ouverture américaine sous l'effet de prises de bénéfices

graphcomment>