Menu
A+ A A-

Le pétrole commence la semaine avec une avancée timide

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole abordaient la semaine en petite hausse lundi, les investisseurs revenant à leur principal sujet d'attention, l'équilibre entre offre et demande d'or noir, mis à mal par l'évolution de la pandémie de Covid-19.
Vers 09H35 GMT (11H35 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juin valait 63,15 dollars à Londres, en hausse de 0,32%.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour le mois de mai gagnait 0,12%, à 59,39 dollars.

Les cours du brut "continuent à se consolider dans l'attente de nouveaux éléments", a fait remarquer Jeffrey Halley, analyste de Oanda.

Faute de développement majeur sur le front du pétrole, les investisseurs se recentrent sur l'équation entre offre et demande, avance Naeem Aslam, d'Avatrade.

"Les préoccupations qui entourent l'offre", amenée à croître notamment à mesure que le robinet d'or noir des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés se rouvre, "seront probablement résolues par la hausse de la demande", veut-il croire.

Plusieurs pays européens dont la France vivent toujours avec des mesures de restrictions très fortes qui entravent la consommation de brut mais d'autres comme le Royaume-Uni semblent entrevoir le bout du tunnel.


Ainsi les commerces non essentiels comme les coiffeurs, les terrasses des pubs et les salles de gym rouvrent par exemple lundi en Angleterre, confinée depuis janvier.

En Asie, "les +nouvelles vagues+ apportent leurs lots de risques" sur la consommation d'or noir, tempère Stephen Innes, d'Axi.

L'Inde a dépassé lundi le Brésil en tant que deuxième pays le plus touché par le Covid-19, en enregistrant un nouveau record de plus de 168.000 nouvelles contaminations par jour.

Le pays a enregistré plus de 873.000 contaminations ces sept derniers jours -- une augmentation de 70% par rapport à la semaine précédente, selon les données compilées par l'AFP.

Et une quarantaine de provinces thaïlandaises ont imposé des restrictions à l'entrée sur leur territoire et des mesures de quarantaine pour les visiteurs en provenance de Bangkok et d'autres villes de Thaïlande, redoutant une extension de l'épidémie à la veille des congés du Nouvel An.

(c) AFP

Commenter Le pétrole commence la semaine avec une avancée timide


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 02 février 2023 à 13:15

    Le pétrole baisse légèrement après les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole perdaient très légèrement du terrain jeudi, après la publication hebdomadaire de l'état des stocks de brut et...

    jeudi 02 février 2023 à 12:20

    Hydrocarbures : le bénéfice annuel d'OMV bondit sur fond d'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a publié jeudi un bénéfice net annuel en très forte hausse. A l'image d'autres...

    mercredi 01 février 2023 à 22:00

    Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit n…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en...

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    mardi 31 janvier 2023 à 21:54

    Le pétrole en ordre dispersé, l'attentisme domine avant les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une note contrastée mardi, dans un contexte d'attentisme avant une série de...

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    💵 Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - 2022

    Le dimanche 15 janvier 2023

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2022.

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite