Menu
A+ A A-

Pétrole: l'Opep+ ouvre modestement les vannes à partir de mai

OPEPLondres: Les pays producteurs de pétrole liés par l'accord Opep+, emmenés par l'Arabie saoudite et la Russie, ont décidé jeudi d'alléger progressivement leurs coupes de production d'or noir à compter du mois de mai, face à une reprise soutenue par les campagnes de vaccination contre la Covid-19.
La réunion de l'alliance composée des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses dix alliés s'est conclue, au bout de trois heures de discussion, sur "une surprise", a réagi Edward Moya, analyste de Oanda.

"Il a été décidé d'augmenter collectivement le niveau actuel de production des pays de l'OPEP+ en mai de 350.000 barils par jour", d'autant en juin "et de 450.000 en juillet", a déclaré le ministère kazakh de l'Energie dans un communiqué.

Un communiqué du cartel a par ailleurs constaté "des améliorations du marché soutenues par les programmes de vaccination" dans le monde et "les politiques de relance dans les économies clés", tout en notant la "prudence" nécessaire face à "la volatilité observée ces dernières semaines".

En préambule, le ministre saoudien de l'Energie et chef de file de l'alliance Abdelaziz ben Salmane avait comparé la situation actuelle du marché du brut à une "mer agitée".

"La situation mondiale est loin d'être homogène et la reprise est loin d'être complète", avait-il expliqué.

Le club des 23 producteurs laisse chaque jour quelque sept millions de barils sous terre, et ajuste ce volume mois après mois. A cela vient s'ajouter un million sabré par Ryad, afin de ne pas inonder le marché avec un or noir qu'il ne peut absorber en raison des dégâts économiques de la pandémie de Covid-19.


Sans une telle action, les risques de saturation des capacités de stockage, limitées, et de chute des prix, convalescents aux alentours de 60 dollars le baril mais toujours fragiles, sont bien réels.


Optimisme russe

Le "cadeau" saoudien, retrait volontaire et supplémentaire d'un million de barils par jour par Ryad depuis février, reviendra lui aussi progressivement sur le marché, par palier entre mai et juillet, a précisé Abdelaziz ben Salmane lors d'une conférence de presse à l'issue de la réunion.

"Nous constatons que l'économie continue de se redresser", avait souligné en introduction le vice-Premier ministre russe Alexandre Novak chargé de l'Energie.

Mais après un début d'année sous de meilleurs auspices que la précédente, l'éclosion d'une troisième vague de contaminations en Europe et un virus qui se propage à grande vitesse sur des marchés porteurs pour la demande de brut comme l'Inde ont douché le moral de la plupart des producteurs et agité fortement les marchés ces dernières semaines.

Soutien des prix

Dans son dernier rapport mi-mars, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a livré des estimations peu réjouissantes : après le choc sanitaire, la demande mondiale de pétrole devrait mettre deux ans à retrouver ses niveaux d'avant-crise, selon ses pronostics.

Le prince héritier Mohammed ben Salmane (MBS) s'est par ailleurs entretenu au téléphone avec le président russe Vladimir Poutine avant la réunion, a fait savoir le Kremlin, évoquant surtout les initiatives des deux pays en matière de développement durable.

Des échanges ont également eu lieu mercredi entre la partie saoudienne et la ministre américaine de l'Energie Jennifer Granholm, selon un tweet de cette dernière. Non membres de l'accord, les États-Unis n'en restent pas moins les premiers producteurs du brut au monde avec 11 millions de barils produits chaque jour.

Fébriles tout au long de la journée, les cours du brut de référence, le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., grimpaient de près de 2% à la fin de la réunion, aux alentours de 60 dollars le baril.

"La grande nouvelle est que l'Opep+ montre encore de la retenue à très court terme", a salué John Kilduff, d'Again Capital.

Les ministres ont par ailleurs convenu de se retrouver dès la fin du mois, le 28 avril.

(c) AFP

Commenter Pétrole: l'Opep+ ouvre modestement les vannes à partir de mai



    Communauté prix du baril


    L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP)

    -Voir toute l'actualité de l'OPEP

    mardi 13 février 2024

    🛢️ L'OPEP maintient ses prévisions pour 2024

    Vienne: La demande mondiale de pétrole devrait connaître une croissance marquée en 2024, nourrie par les pays non-membres de l'OCDE, en premier...

    mercredi 17 janvier 2024

    🛢️ L'Opep s'attend à une croissance "robuste" de l…

    Paris: La demande de pétrole est partie pour connaître en 2025 une "croissance robuste", vers un nouveau record, selon des premières prévisions...

    jeudi 21 décembre 2023

    🔎 Retrait de l'Angola: l'Opep+, un cartel pétrolier en perte…

    Londres: La décision de l'Angola de se retirer de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) porte un nouveau coup dur à...

    jeudi 21 décembre 2023

    🇦🇴 L'Angola se retire de l'Opep, désaccord avec les quotas p…

    Luanda: L'Angola a décidé de se retirer de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), sur fond de désaccord sur les quotas...

    mercredi 13 décembre 2023

    🛢️ L'Opep prévoit un nouveau record de la demande de pétrole…

    Paris: La demande de pétrole connaîtra en 2024 une croissance "saine" vers un nouveau record, a estimé l'Opep dans son rapport mensuel...

    mardi 12 décembre 2023

    🌍 Au dernier jour de la COP28, bras de fer sur les énergies …

    Dubaï (Emirats arabes unis): La centaine de pays en faveur d'une sortie des énergies fossiles, dont ceux de l'Union européenne et de...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mercredi 31 janvier 2024

    Pétrole: le Qatar octroie 6 milliards de dollars de contrats

    Doha: La compagnie nationale du Qatar, QatarEnergy, a annoncé mercredi avoir octroyé des contrats d'une valeur de plus 6 milliards de dollars...

    mardi 30 janvier 2024

    🇸🇦 L'Arabie saoudite revient sur son projet d'augmenter sa c…

    Ryad: L'Arabie saoudite a demandé à sa compagnie nationale Aramco de maintenir sa capacité de production de pétrole à 12 millions de...

    dimanche 21 janvier 2024

    Libye: reprise de la production pétrolière sur un site majeu…

    Tripoli: La Compagnie nationale de pétrole (NOC) en Libye a annoncé dimanche la reprise de la production pétrolière sur l'un des plus...

    jeudi 18 janvier 2024

    🛢️ L'offre de pétrole attendue à son plus haut en 2024, selo…

    Paris: L'offre mondiale de pétrole devrait en 2024 atteindre un niveau record, sauf perturbations majeures au Moyen-Orient, tandis qu'un ralentissement de la...

    jeudi 07 décembre 2023

    🛢️ La Russie et l'Arabie Saoudite exhortent l'Opep+ à se joi…

    Moscou: Le président russe Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman ont appelé jeudi tous les membres de l'Opep+...

    jeudi 30 novembre 2023

    L'Opep+ sabre la production face à la chute des prix du pétr…

    Vienne: Après un report pour cause de désaccord, plusieurs pays de l'Opep+ ont annoncé jeudi sabrer davantage leur production de pétrole en...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 février 2024 à 12:00

    Le pétrole presque stable face à des signaux contradictoires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient mardi, pris entre les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et l'environnement de taux élevés qui pourrait peser...

    mardi 27 février 2024 à 11:00

    ⛽️ Les prix des carburants en légère baisse

    Carburants: Les prix des carburants étaient en légère baisse après 5 semaines consécutives de hausse. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole de Brent...

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite