Menu
A+ A A-

Course pour dégager le canal de Suez, les prix de livraison du pétrole flambent

prix du petrole Le caire (reuters)Le caire: Les efforts s'intensifient vendredi pour tenter de dégager le porte-conteneurs MV Ever Given échoué depuis mardi en travers du canal de Suez, le blocage de cette voie maritime cruciale ayant entraîné une forte hausse des tarifs du fret maritime pétrolier et une perturbation des chaînes d'approvisionnement mondiales.
Le prix d'un transport maritime des produits pétroliers a quasiment doublé depuis que l'échouement du navire long de 400 mètres a interrompu la circulation à travers l'une des routes commerciales les plus fréquentées au monde.

Les efforts pour le déloger pourraient s'étaler sur plusieurs semaines et être compliqués par des conditions météorologiques instables, menaçant d'imposer de coûteux délais à des compagnies maritimes déjà confrontées aux répercussions de la crise sanitaire qui pénalisent leur activité.

Le propriétaire japonais du porte-conteneurs échoué, Shoei Kisen, a démenti vendredi une information du quotidien économique Nikkei selon laquelle il avait pour objectif de remettre le navire à flot avant samedi soir (heure japonaise).

L'entreprise japonaise a précisé que les efforts pour dégager le porte-conteneurs étaient toujours en cours.

L'Autorité du canal de Suez (SCA) a annoncé que les opérations de remorquage du navire reprendraient dès la fin des travaux de dragage visant à dégager 20.000 mètres cubes de sable au niveau de sa proue, estimant que cette tâche était actuellement réalisée à 87% environ.

La SCA a également salué la proposition d'aide formulée par les États-Unis.


HAUSSE DES TARIFS

Le blocage du trafic à travers ce canal reliant l'Europe à l'Asie accentue les difficultés de chaînes d'approvisionnement mondiales déjà perturbées par les conséquences de la pandémie de COVID-19.

Vendredi matin, une vingtaine de navires étaient visibles depuis le rivage de Port-Saïd, à l'embouchure du canal sur la Méditerranée, selon un journaliste de Reuters.

La crainte de voir ce blocage perturber durablement le marché pétrolier mondial a entraîné une hausse marquée des cours, le cours du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. s'adjugeant près de 3% à plus de 64 dollars le baril vendredi en début d'après-midi.

Selon les données de Refinitiv, plus de 30 pétroliers attendent depuis mardi de part et d'autre du canal, faute de pouvoir effectuer la traversée.

Le fait que cet incident survienne dans un contexte de faible demande saisonnière pour le brut et le gaz naturel liquéfié (GNL) pourrait cependant limiter l'impact sur les prix, selon des analystes.

Selon le spécialiste des données de suivi du fret Kpler, 10 tankers chargés de brut attendent de pouvoir entrer dans le canal.

Près de quatre millions de barils, principalement de pétrole kazakh et russe de l'Oural, seraient également en attente selon des traders, qui évoquent également des tankers chargés de brut libyen, azéri et de la Mer du Nord destinés aux raffineurs asiatiques.

L'opérateur égyptien d'oléoducs SUMED a rapidement proposé de l'espace de stockage aux traders de produits pétroliers mais ces derniers préfèrent attendre pour l'instant afin d'éviter des surcoûts élevés.


DEUX SEMAINES SUPPLÉMENTAIRES

Si le blocage venait à persister plusieurs semaines, les analystes s'attendent en revanche à un impact plus important pour les petits pétroliers et les exportations de produits liés au pétrole comme le naphta et le mazout d'Europe vers l'Asie.

"Environ 20% du naphta en Asie est fourni depuis la Méditerranée et la Mer Noire et transite par le canal de Suez", souligne Sri Paravaikkarasu, spécialiste du secteur pétrolier pour la zone Asie et Moyen-Orient au sein du cabinet de conseil industriel FGE.

Selon elle, détourner les navires pour contourner le continent africain en passant par le cap de Bonne-Espérance pourrait prolonger les transferts de deux semaines, soit autant de coûts supplémentaires en carburant.

Alors que plus de 60% des exportations asiatiques vers l'Occident ont transité par le canal de Suez en 2020 selon FGE, le blocage actuel pèse déjà sur le marché asiatique du diesel, déjà chancelant.

Concernant le GNL, Kpler fait état de 10 cargos - dont six chargés - bloqués et de plusieurs tankers détournés.

Si le blocage dure deux semaines, la livraison en Europe d'environ d'un million de tonnes de GNL pourrait subir des retards, a déclaré jeudi le responsable des marchés du gaz et de l'électricité de Rystad Energy, Carlos Torres Diaz.

D'après lui, certains acheteurs européens, qui prévoient des retards de GNL en provenance du Qatar, pourraient envisager d'autres options comme l'achat sur le marché au comptant.

Dans l'intervalle, des traders ont déclaré à Reuters adopter une position attentiste pour voir si une marée plus importante prévue dimanche permettra d'améliorer la situation.

(c) Reuters

Commenter Course pour dégager le canal de Suez, les prix de livraison du pétrole flambent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 septembre 2022 à 21:42

    Le pétrole WTI clôture sous 80 dollars, une première depuis …

    Londres: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété américaine de pétrole de référence, a clôturé vendredi sous 80 dollars...

    vendredi 23 septembre 2022 à 16:00

    🇩🇪 Les importations allemandes de pétrole ont augmenté de 13…

    Berlin: Le volume des importations allemandes de pétrole brut a augmenté de 13,5 % au cours des sept premiers mois de 2022...

    vendredi 23 septembre 2022 à 15:20

    Le pétrole dévisse avec les craintes de récession, le WTI so…

    Londres: Les cours du pétrole brut dévissaient vendredi, le WTI coté à New York plongeant sous 80 dollars le baril pour la...

    vendredi 23 septembre 2022 à 12:21

    Le pétrole flanche après les décisions des banques centrales

    Londres: Les prix du pétrole perdaient du terrain vendredi, après une salve de hausses des taux de plusieurs banques centrales à travers...

    jeudi 22 septembre 2022 à 22:01

    Le pétrole en petite hausse, le risque de récession compense…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite hausse jeudi, dans un marché qui ne réagit que faiblement à...

    jeudi 22 septembre 2022 à 15:50

    Ne pas investir dans le pétrole et le gaz serait "le ch…

    New York: Couper les investissements dans les combustibles fossiles serait le chemin de l'enfer pour les États-Unis. C'est ce qu'a déclaré le...

    jeudi 22 septembre 2022 à 11:15

    Le pétrole monte avec le risque en Ukraine

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient dans le vert, dopés par le risque géopolitique sur l'offre revenu sur le devant de la...

    mercredi 21 septembre 2022 à 18:26

    La 'contribution' de l'UE devrait coûter 1 milliard d'euros …

    Paris: Le projet européen de "contribution de solidarité" sur les bénéfices des entreprises de combustibles fossiles devrait coûter plus d'un milliard d'euros...

    mercredi 21 septembre 2022 à 17:21

    🛢️USA: hausse moindre qu'attendu des stocks hebdomadaires de…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 23 septembre 2022 Le marché pétrolier devrait connaitre un dernier trimestre très volatil cette année. Jusqu'à présent, 2022 a été l'année avec la deuxième plus grande volatilité depuis 1990, la première ayant été observée en 2020.

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite