Menu
A+ A A-

Le pétrole efface ses gains de la veille et perd 4%

cours de cloture du petroleWashington: Le cours du pétrole a perdu environ 4% jeudi, soumis à un effet de balancier après des gains d'ampleur comparable la veille et alors qu'une poussée de Covid-19 dans le monde fait craindre pour la demande d'or noir.
Le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. coté à New York pour livraison en mai a abandonné 4,28% ou 2,62 dollars à 58,56 dollars.

A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. pour le même mois s'est replié de 3,81% ou 2,46 dollars à 61,95 dollars.

"Les cours font du yoyo. Trois dollars de plus un jour, trois dollars de moins le lendemain", résumait James Williams de WTRG Economics alors que le marché était perturbé par le deuxième jour de blocage du canal de Suez par un immense porte-conteneur de 220.000 tonnes, l'Ever Given.

"Cela ne devrait pas faire bouger le marché à ce point, mais cela n'empêche pas les courtiers de faire de l'argent un jour et de le perdre le lendemain", a poursuivi l'analyste ajoutant que le blocage de cette route commerciale-clé pouvait "poser des problèmes de livraison de brut pour la Grande-Bretagne et l'Europe".

"Mais si cette livraison de brut a un retard de trois ou quatre jours, ils peuvent toujours se tourner vers les États-Unis pour s'approvisionner", soulignait l'analyste.

"L'effet de la perturbation ne durera probablement pas trop longtemps", a aussi jugé Bjornar Tonhaugen, de Rystad.


Le canal voit passer, selon les experts, près de 10% du commerce maritime international.

Pour Melinda Eadson, analyste de Oanda, "La volatilité récente (...) est encore loin de s'éteindre", alors que les cours ont fait le grand huit depuis le début de la semaine. Elle l'explique par "les préoccupations concernant la demande future" de pétrole brut.

Surtout, les cas de Covid-19 sont "en forte hausse dans les principales économies en développement comme l'Inde et le Brésil, dont la consommation de pétrole est un facteur clé de soutien des prix", a relevé Mme Eadson.

Les deux pays sont après les États-Unis les plus endeuillés par le Covid-19. Le Brésil a d'ailleurs franchi mercredi le cap des 300.000 morts du coronavirus, quand l'Inde en déplore plus de 160.000.

"En peu de temps, les perspectives de reprise mondiale se sont détériorées, ce qui soulève des questions sur la demande future" d'or noir, a ajouté l'analyste de Oanda.

Le marché est également fébrile à une semaine du prochain sommet ministériel des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés via l'accord OPEP+, qui se tiendra jeudi prochain, le 1er avril.

(c) AFP

Commenter Le pétrole efface ses gains de la veille et perd 4%


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 02 août 2021 à 21:53

    Le pétrole en net recul après des chiffres décevants du sect…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté lundi après des chiffres d'activité manufacturière décevants en Chine et aux États-Unis et devant l'augmentation de la production de l'OPEP.

    lundi 02 août 2021 à 12:10

    Le pétrole recule, la prudence regagne le marché

    Londres: Les cours du pétrole reprennaient leur souffle lundi après une semaine de hausse, la prudence regagnant les investisseurs alors que la...

    vendredi 30 juillet 2021 à 21:52

    Le pétrole accélère, tiré par la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, sur la foi de nouveaux chiffres américains qui témoignent de...

    vendredi 30 juillet 2021 à 21:33

    Deux morts dans l'attaque d'un pétrolier au large d'Oman, Is…

    Jérusalem: L'attaque d'un pétrolier en mer d'Oman a fait deux morts au sein de l'équipage, a annoncé vendredi son armateur Zodiac Maritime...

    vendredi 30 juillet 2021 à 18:25

    ExxonMobil et Chevron, renfloués par la reprise, évitent de …

    New York: Les majors pétrolières américaines ExxonMobil et Chevron ont renoué avec les gros profits au deuxième trimestre à la faveur du...

    vendredi 30 juillet 2021 à 14:53

    Chevron, aidé par le rebond de la demande en énergie, gâte s…

    New York: Le groupe américain d'hydrocarbures Chevron a dépassé les attentes au deuxième trimestre, ses activités de production de pétrole et de...

    vendredi 30 juillet 2021 à 14:21

    ExxonMobil dopé par le rebond de la demande en énergie au 2e…

    New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil, portée par le rebond de la demande pour le pétrole, le gaz et ses produits...

    vendredi 30 juillet 2021 à 11:58

    Le pétrole fléchit légèrement mais conserve des gains sur la…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli vendredi mais s'appréciaient sur l'ensemble de la semaine, bien aidés par la petite...

    vendredi 30 juillet 2021 à 10:05

    Eni fait mieux qu'attendu et retrouve ses niveaux d'avant la…

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a annoncé vendredi être revenu dans le vert au second trimestre grâce aux cours élevés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 13 juillet 2021 La demande mondiale de pétrole a continué à croître en juin avec la reprise économique, a annoncé mardi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), pour atteindre désormais 96,8 millions de barils par jour. A ce rythme, la demande mondiale, qui s'était effondrée avec la pandémie de Covid-19, devrait dépasser les niveaux d'avant la crise d'ici la fin 2022, selon elle.

    En mai 2021, le prix du pétrole se redresse

    Le vendredi 25 juin 2021 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2021, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après −1,5 % en avril). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+3,9 % après +5,2 %), à l’image des matières premières alimentaires (+1,8 % après +6,8 %). En revanche, les prix des matières premières industrielles accélèrent (+6,5 % après +3,2 %). Le prix du pétrole se redresse En mai 2021, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) se redresse (+4,3 % après −1,5  %), s’établissant à 56.4 € en moyenne par...

    Lire la suite

    Rien ne semble freiner les cours pétroliers, un an après leur plongeon

    Le mardi 20 avril 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Londres: Il y a un an, les cours du brut sombraient dans les abîmes, anéantis par la pandémie et les dissensions au sein de l'Opep+. Ils ont depuis refait surface et continuent à grimper, dopés par la vaccination et les espoirs de reprise.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2020

    Le mardi 12 janvier 2021 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2020.

    Lire la suite